Sites web gratuits et Agence Web en ligne

Informations

Responsable :

(Président / Gérant / Autre)

Téléphone :

Fax :

Voir aussi : les autres sites web (Corse 20)

Dernières actus du site internet :

Rester syndiqué à la retraite



Dynamiser l’activité revendicative et renforcer la CGT-Retraités sont une seule et même ambition pour rassembler les retraités.

Les rassembler pour mettre en échec la politique d’Emmanuel Macron qui les a désignés comme des cibles privilégiées de sa politique de régression sociale. Et c’est possible.

Quand ils partent en retraite, 7 syndiqués sur 10 quittent la Cgt.

Il y a donc un travail de réflexion à avoir pour trouver le moyen d’enrayer ces départs. La question de la continuité syndicale est un sujet central.

Lire notre lettre aux retraités

______________________________________________________________

hôpital de bastia : 15 millions, c'est insuffisant !

Dans une lettre adressée à Josette Risterucci, déléguée CGT Santé à l’hôpital de Bastia, l’Agence régionale de Santé de Corse, annonce à celle-ci le déblocage de 15 millions d’euros pour la rénovation de l’établissement.

Pour la CGT c’est un premier pas, mais c’est loin de répondre aux attentes du personnel et des usagers.


La situation est grave et le sera encore plus en 2018. L'hôpital de Bastia, pivot du groupement hospitalier de territoire GHT est prestataire de service pour d'autres établissemnts de santé, eux mêmes déficitaires, et qui ne sont donc pas en mesure de payer ces prestations…
La CGT estime que c’est l’ensemble de la situation budgétaire de l'hôpital qui doit être réglée rapidement. Le déficit de trésorerie reproduira les mêmes difficultés dans 3 mois, puisque les dettes fournisseurs concernent essentiellement la pharmacie et donc le patient… Il est indispensable d’étudier la trésorerie en la dissociant des besoins en investissement. Nous refusons toujours le recours à l’emprunt...

PERSONNELS DE L'HOPITAL DE BASTIA EN LUTTE, LA GREVE DE LA FAIM EST RECONDUITE (episode 2)

Solidarité avec les personnels de l'hôpital en lutte

Lors d’une conférence presse tenue ce jeudi, les grévistes de la faim rassemblés dans le hall de l’hôpital de Bastia ont annoncé la poursuite de leur mouvement. « En réponse à ce mouvement désespéré qui est grave et pas sans conséquence pour la santé de celles qui l’ont engagé, l’ARS sur consignes du ministère de la santé, ne nous apporte pas les réponses à nos revendications.
Le ministère avance dans son communiqué des sommes déjà actées tant en trésorerie qu’en investissement et accorde 3 millions d’euros supplémentaires pour finir l’année 2017 » a déclaré Josette Risterucci, déléguée CGT Santé de l’établissement.

Face à cette situation, le personnel CGT va donc poursuivre son mouvement de grève de la faim avec le soutien des Associations d’usagers qui appellent à un rassemblement samedi 4 novembre à 13h30 dans le hall de l’hôpital.

Le CISS, Collectif Interassociatif sur la Santé soutient en effet, les revendications de la CGT à savoir...

PERSONNELS DE L'HOPITAL DE BASTIA EN LUTTE (episode 1)

PERSONNELS DE L'HOPITAL DE BASTIA EN LUTTE (episode 1)
Communiqué de l'UD CGT de Haute Corse

Soutien aux personnels de l’hôpital de Bastia en lutte pour des soins de qualité et des conditions de travail décentes.

Cela fait des années que les personnels de l’hôpital avec leur syndicat CGT luttent pour que les Corses puissent bénéficier d’un établissement aux normes et capable d’accueillir les patients en toute sécurité et prodiguer des soins de qualité. Les politiques d’austérité successives que le gouvernement Macron entend amplifier ont conduit à cette situation catastrophique. Un personnel épuisé; des services asphyxiés budgétairement; des blocs opératoires fermés.... Il manque aujourd’hui 50 millions d’euros pour régler les dettes aux fournisseurs, mettre l’établissement aux normes et permettre aux personnels d’effectuer leur travail normalement avec toutes les normes de sécurité et de qualité requises.

Plutôt que de savoir si la Corse sera dotée ou pas d’un nouveau statut politique, la population attend des réponses concrètes concernant notamment...

DISPARITION DE LOUIS VIANNET


C'est avec une profonde tristesse que nous avons appris le décès de Louis Viannet ancien secrétaire général de la CGT de 1992 à 1999. Louis était un dirigeant toujours à l'écoute des autres, connu pour sa grande ouverture d'esprit et porteur d'une vraie vision sur les évolutions de la société. Durant son mandat il était venu en Corse à la CCAS de Porticcio ou il avait participé aux côtés de nos Unions Départementales à 2 journées de réflexions et de débats.
Nous n'oublierons pas non plus son rôle moteur et rassembleur lors du mouvement social de 1995 contre le plan Juppé.
Sa disparition est une perte immense pour le pays et la CGT

UD CGT Haute Corse

notre juste part des richesses produites


Et si on partageait les richesses
En Corse …. comme ailleurs ?
Depuis 5 ans nos retraites sont bloquées et ce n’est pas la petite hausse de janvier qui comblera le manque à gagner.

La CSG qui va s’appliquer en fin de ce mois de Janvier, à nombre de retraités, va encore accentuer les difficultés de beaucoup d’entre nous, épargnant, il est vrai, les plus démunis.

En Corse, la moitié des retraités sont au minimum vieillesse, un quart, en dessous du seuil de pauvreté. Nous avons le privilège d’être les plus pauvres, mais le nombre d’assujettis à l’Impôt Sur la grande Fortune, sur l’Ile, sont passés de 800 à 1200 en moins de 5 ans. Aujourd’hui ils en sont dispensés…. Et que dire des rémunérations de nos élus corses….

Pourtant de l’argent, il y en a, en Corse. Les magasins et les voitures de luxe fleurissent. Les villas et hôtels super guindés continuent de fleurir ne tenant compte des règlementations, que lorsque ça les arrangent, préférant payer des amendes, plutôt que de démolir quand ils sont...

Quelques liens cgt...

fermeture de 4 salles au bloc operatoire de l'hopital de bastia !

Communiqué du syndicat CGT Santé

Fermeture de 4 salles au bloc opératoire. Situation prévisible, inacceptable, dangereuse : la CGT accuse depuis de nombreuses années

Nous attendons un bloc opératoire neuf depuis 15 ans, ces travaux ne cessent d’être repoussés comme l’ensemble de la modernisation de notre hôpital.

Voici ce que la CGT déclarait (encore et toujours) en mai 2017

"La Cgt a été reçue mercredi 14 mai 2017 par le Directeur Général de l’ARS en présence de la direction de l’Hôpital, une fois de plus aucune réponse favorable sur ces sujets. Nous avions alors une salle fermée, depuis des mois la situation est devenue inadmissible au bloc opératoire. Nous apprenons aujourd'hui que la vétusté des locaux nécessite la fermeture d’une deuxième salle pour 8 semaines....

En plein début de saison estivale avec 3 millions de touristes en moyenne en Corse, après des mois de conditions de travail tendues, après tous les efforts faits pour être attractif dans un domaine fortement concurrentiel...

pour les services publics et le développement industriel.

Toujours et plus que jamais mobilisés.

Le pays a besoin d'une industrie et de services publics forts répondant aux besoins de la population, qui assurent un développement économique des territoires, la création d'emplois et le progrès social pour tous.
Il est urgent et nécessaire de relocaliser des capacités de production. Pour la CGT, l'industrie est indispensable pour répondre aux besoins fondamentaux des populations (alimentation, eau, énergie,transport, éducation, santé, logement).
Le développement d'une industrie moderne suppose des services publics de qualité. Il faut des services publics forts dans tout le pays notamment pour aider à l'aménagement du territoire. En Corse développer les filières industrielles Bois, agro alimentaires ou Energie ne peut se faire sans intervention publique puissante.

Les politiques d'austérité réduisent dangereusement les moyens de l'Etat et des collectivités locales. Réduire encore le nombre de fonctionnaires, fermer des écoles, des Trésoreries, des buraux...

200 euros, ce n'est pas de trop ! justice pour les retraites de corse


Nous sommes 75 000 retraités vivant en Corse. La moitié vit sous le seuil de pauvreté monétaire (1008 euros mensuels) et 25% touchent moins de 650 euros.

Si le montant moyen de la retraite est de 1216 euros mensuels, il est de 899 euros seulement pour les femmes qui sont majoritaires…

Pour les retraités insulaires, c'est la double peine : la vie est plus chère que sur le continent comme l'a constaté la dernière enquête de l'INSEE, parue en 2016.

Alors que la solidarité nationale consacre 250 millions d'euros pour la réduction de la TVA et 187 millions d'euros pour la continuité territoriale, il est intolérable que les prix soient les plus chers dans les secteurs les plus subventionnés.

Nous accusons l’État et la Collectivité de Corse de fermer les yeux sur ce détournement de fonds publics et d'observer un accord tacite avec le patronat insulaire qui s'enrichit abusivement.

Nous demandons justice à l’État et à la Collectivité de Corse.

lire notre tract

___________________________________________

Nos revendications nationales...


-cliquez sur les liens en rouge-

Pouvoir d'achat
Revalorisation des petites retraites
Fiscalité

Santé
La santé tout au long de la vie

Perte d'autonomieLa perte d'autonomie

Les femmes retraitéesVivre dignement et décemment




Nos revendications locales...

Les retraités vivant en Corse exigent

Condamnés à la double peine celle qui vise nos retraites donc notre pouvoir d'achat par une politique nationale désastreuse (blocage des revalorisations, cotisation supplémentaire en 2014) nous subissons en Corse comme les actifs, une cherté de la vie et des frais supplémentaires liés au handicap de l'insularité, et ce, malgré les réfactions de TVA, les exonérations fiscales, et l'enveloppe de continuité territoriale (près de 200 millions d'euros).

Ces détournements massifs d'argent public au bénéfice de quelques-uns font que plus de 2 000 personnes en Corse sont éligibles à l'impôt sur les grandes fortunes et, par la faible déclaration foncière, d'autres plus nombreux échappent à l'impôt.

Les conflits de 89 et 95 où des dizaines de milliers de travailleurs sont descendus dans la rue –et ont obtenu cette prime de vie chère-, ont permis cette avancée contre le patronat local et les dirigeants nationalistes dont le syndicat STC. -Voir déclaration d'E....

L'INDECENCE D'UN SYSTEME

Huit personnes sur la planète détiennent autant de richesse que la moitié la plus pauvre de la population mondiale, une situation "indécente"qui "exacerbe les inégalités", dénonce l'ONG britannique Oxfam dans un rapport publié en amont du Forum Economique Mondial de Davos de janvier 2017.
La France n'échappe pas aux critiques d'Oxfam. Selon l'étude, 21 milliardaires possédaient autant que les 40% les plus pauvres de la population française en 2016.
lire la suite

NON à l'augmentation du prix de l'essence, oui a des mesures reduisant son prix...

NON à l'augmentation du prix de l'essence, oui a des mesures reduisant son prix...(voir pétition à imprimer, à signer et faire signer)

Après plusieurs tentatives avortées par le passé et sous différentes mandatures, l’exécutif de la CTC essaie une nouvelle fois d’imposer une hausse des taxes régionales sur le carburant. Les arguments sont toujours les mêmes ; abonder le budget de la CTC et utiliser les nouvelles recettes pour lutter contre les pollutions et promouvoir les transports en commun. Si l’objectif est louable, faire la poche des automobilistes insulaires est inacceptable.
La Corse est la Région où le taux de pauvreté est le plus important avec les prix les plus hauts.
Le carburant est le produit le plus taxé et constitue une part conséquente et incompressible du budget d’un ménage surtout pour les salariés les plus modestes. Cette hausse de 2,5 centimes constitue une nouvelle attaque contre le pouvoir d’achat des Corses ; pourtant la nouvelle majorité régionale continue d’afficher comme priorité une lutte sans concession contre la pauvreté.Alors que l’essence ...

INDECOSA CGT Permanences à Bastia

Les réclamations peuvent être déposées tous les jours dans les locaux de l'UD CGT -Bourse du travail E. Reboli Impasse Patrimonio 20200 BASTIA-
Tél : 04 95 31 71 98 - INDECOSA2b@gmail.com
Permanence juridique le mercredi de 14h à 17h

L'Indécosa-Cgt est une association de consommateurs d'origine syndicale créée par la Cgt. Sa spécificité est de mettre en œuvre une activité qui porte des valeurs sociales, environnementales et d'actions collectives solidaires.
Nos objectifs sont l'étude, l'information et la défense des droits matériels et moraux tant collectifs qu'individuels en matière de consommation, logement, environnement, cadre de vie et famille.

autres liens...

Aide ménagère, maintien à domicile, soins infirmiers, APA, ...
des infos et des adresses
Le site du Centre Local d'Information et de Coordination
Le site du Portail national d'information pour l'autonomie




Enjeux de la syndicalisation des retraités...

Enjeux de la syndicalisation des retraités...L'UCR-CGT a élaboré une contri-bution au débat sur la place et le rôle des retraités dans la société et dans la CGT. Une plaquette sur les "enjeux du syndicalisme retraités" vient d'être réalisée. Vous pouvez la consulter, la télécharger ou l'imprimer en cli-quant ici.


abonnement Vie nouvelle...

GARDER LE CAP en retrouvant dans le magazine VIE NOUVELLE toute l’actualité des retraités : retraite, pouvoir d'achat, dossier, santé et protection sociale, dépendance, vie syndicale, international, loisirs et infos pratiques… Six numéros par an en direction de nos 70 000 abonnés

Pour vous abonner

Tiers payant généralisé : un petit plus, mais....

A partir de 2016, le tiers payant va progressivement être généralisé.
De nombreux médecins y sont opposés.
Les assurés auront-ils des avantages à en tirer ?
Et notre système de santé dans tout cela ?

Pourquoi tant d’opposition ?
Le tiers payant est déjà pratiqué par les pharmaciens, certains laboratoires d’analyses médicales et par les centres de santé. Pourquoi sa généralisation soulève-t-elle tant d’opposition chez les médecins libéraux ? L’argument de la surcharge administrative est réel. Car le paiement de la part prise en charge par les assurances complémentaires pose problème. Mais il s’agit d’un faux-nez pour cacher la véritable motivation de ce refus. Ce qui restera à payer par le patient se résumera aux dépassements d’honoraires. Ils seront alors clairement visibles. Alors qu’aujourd’hui l’assuré ne sait pas vraiment ce qu’il paye avant d’avoir reçu l’ensemble de ses remboursements.

Mais les médecins se trompent de combat. Le véritable problème est la rémunération à l’acte et la...

L'histoire de la Sécurité Sociale...

L'histoire de la Sécurité Sociale...
Une conquête majeure
Cette conquête majeure du monde du travail a vu le jour en octobre 1945 -ordonnance du 4 & 19 octobre 1945- dans une France meurtrie et ruinée par 4 années d'occupation par l'Allemagne nazie.

La place prise par le syndicalisme dans la résistance au nazisme et le besoin de protection sociale à l'issue de la seconde guerre mondiale, ont contribué à bâtir un système de sécurité sociale. Ce système est fondé sur des valeurs de Solidarité, d'Egalité, d'Universalité et de Démocratie, dans lequel chacun contribue selon ses moyens et reçoit selon ses besoins.

Combien a-t-il fallu de combats, d'efforts, de débats pour aboutir à cette originalité française qui est basée sur le lien entre salariés, entreprises, travail, création de richesses et cotisations sociales.

Un petit rappel historique !
A la veille de la seconde guerre mondiale, il existait un système d'assurances sociales mais il n'était pas obligatoire et surtout, ne concernait pas tout le monde. C'était un système assurantiel...

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z