Sites web gratuits et Agence Web en ligne

Site web haltero.fr

Club / Association sportive
Haltérophilie

25000 BESANCON
club.quomodo.com/halterophilie

Informations

Responsable : Chiquet Martial

(Président / Gérant / Autre)

Téléphone :

Fax :

Voir aussi : les autres sites web (Doubs 25)

Dernières actus du site internet :

Le CrossFit fait sensation

Né il y a plus de 40 ans aux États-Unis, le CrossFit fait actuellement fureur en France. Lionel Médina, ancien préparateur physique des footballeurs du FC Mulhouse, s’est lancé dans l’aventure du côté d’Illzach. On l’a donc suivi pour tenter d’apprivoiser un peu mieux cette discipline un poil déjantée.
Hier05:01 par Textes : Pierre Chatelus, actualisé le 28/09/2016 à 23:41 Vu 4944 fois
La box-jump (caisse de bois), qui permet de travailler le cardio et l’explosivité grâce à des exercices de sauts et de steps, est l’un des accessoires incontournables du CrossFit.Photos L'Alsace/

Contrairement à une idée reçue, quand on n’a pas de bras, on peut avoir du chocolat. En revanche, en CrossFit, si vous ne vous donnez pas à fond, vous n’aurez aucun résultat. « C’est aussi simple que ça » , résume d’entrée de jeu Lionel Médina. Il est coach sportif, pas magicien, et s’est donc lancé dans la grande aventure du CrossFit en ouvrant au début du mois sa propre salle à Illzach.
Autant être clair : on ne...

Quel est l'impact financier d'une médaille olympique obtenue à retardement?

Quel est l'impact financier d'une médaille olympique obtenue à retardement?On a beaucoup parlé ces dernières semaines de l'avancement au classement olympique que pourrait subir l'haltérophile de Rouyn-Noranda Christine Girard en raison des tests de dopage positifs de certaines de ses concurrentes. Est-il possible, 4 ans plus tard, d'évaluer les pertes en retombées et en commandites pour une médaille olympique d'or — ou de bronze — reçue à retardement? L'équipe de l'émission Des matins en or s'est posé la question vendredi.

D'emblée, l'expert consultant en communications et stratégies marketing du sport Jean Robitaille est catégorique. « Malheureusement non, tranche lorsqu'on lui demande s'il est possible de quantifier la valeur de ces pertes. Parce qu'il y a beaucoup trop de variables qui entrent en ligne de compte et qui font en sorte que ça devient très difficile. »

Un projecteur sur les athlètes qui s'entraînent dans l'ombre
Le spécialiste concède cependant que la forte médiatisation des Jeux olympiques peut valoir son pesant d'or. Selon lui, le « projecteur...

LAURENT FOMBERTASSE ÉVOQUE SES SOUVENIRS DE JEUX OLYMPIQUES

LAURENT FOMBERTASSE ÉVOQUE SES SOUVENIRS DE JEUX OLYMPIQUESLaurent Fombertasse et ses souvenirs de voyage.
L’haltérophile évronnais a représenté la France aux JO de Séoul en 1988 et de Barcelone en 1992. Il ouvre le volet d'une série sur les Mayennais aux Jeux Olympiques que nous vous proposons tout l'été.

Au pays du Festival de la viande, on aime les hommes forts. Et pourtant, la première fois que Laurent Fombertasse a franchi la porte de la salle d’haltérophilie du CA Evron, c’était comme footballeur. « Avec des copains on voulait se muscler. L’objectif n’était pas d’en faire un sport. Et puis, certains se sont pris au jeu », commente l’ex-international, aujourd’hui directeur des sports de la ville. Encouragé par Michel Soto, professeur d’EPS au lycée, et sous la houlette de Patrick Lechat, entraîneur du CA Evron, Laurent fait ses débuts en compétition aux championnats de France UNSS. « J’ai découvert un véritable sport fait de souplesse, de gestes techniques très précis. A un moment donné, cela n’a plus été possible de concilier les deux ». Du...

L'athlète disqualifié accuse le Français Matam de l'avoir dopé à son insu

L'athlète disqualifié accuse le Français Matam de l'avoir dopé à son insuL'athlète disqualifié accuse le Français Matam de l'avoir dopé à son insu
'haltérophile Izzat Artykov, qui avait obtenu la médaille de bronze avant d'être contrôlé positif et disqualifié, accuse son concurrent français Bernardin Kingue Matam de l'avoir dopé son insu.
Retournement de situation après le premier cas de dopage décélé à Rio. L'haltérophile kirghize Izzat Artykov, qui avait gagné la médaille de bronze en moins de 69 kilos avant d'être exclu pour dopage, a annoncé ce vendredi son intention de faire appel de cette décision. Il a accusé son concurrent français Bernardin Kingue Matam de l'avoir dopé à son insu. «Je vais bien sûr faire appel de la décision de me retirer ma médaille de bronze. C'est injuste», a-t-il déclaré à l'AFP, avant d'ajouter: «Je ne me suis jamais dopé. J'ai remporté ma victoire honnêtement».

«Je soupçonne le Français d'avoir ajouté des produits dopants à ma nourriture»
«Je soupçonne l'haltérophile français d'avoir ajouté des produits dopants à ma boisson ou ma...

L'athlète d'haltérophilie Izzat Artykov a déclaré qu'il allait faire appel de sa disqualification et a accusé le Français Bernardin Kingue Matam de l'avoir dopé.

L'athlète d'haltérophilie Izzat Artykov a déclaré qu'il allait faire appel de sa disqualification et a accusé le Français Bernardin Kingue Matam de l'avoir dopé.L'haltérophile du Kirghizistan Izzat Artykov, qui a été exclu pour dopage par le TAS, a annoncé vouloir faire appel de cette décision et a accusé le Français Bernardin Kingue Matam de l'avoir dopé. "Je vais bien sûr faire appel de la décision de me retirer ma médaille de bronze. C'est injuste. Je ne me suis jamais dopé. J'ai remporté ma victoire honnêtement. Je soupçonne l'haltérophile français d'avoir ajouté des produits dopants à ma boisson ou ma nourriture. Tout ce tapage a commencé avec ses déclarations et ses doutes sur ma victoire", a déclaré le Kirghize à l'AFP. Les déclarations dont parle Artykov sont les propos de l'haltérophile français Bernardin Kingue Matam qui laissait insinuer que les cinq premiers au classement étaient dopés et qu'il pourrait gagner plusieurs places.

http://www.sport.fr/halterophilie/jo-2016-un-francais-accuse-401553.shtm

Un haltérophile, exclu des JO de Rio, accuse un Français "d'avoir ajouté des produits dopants" dans ses aliments
L'haltérophile kirghize...

Haltères ego (Libération)

On connaît peu de disciplines olympiques qui coupent le souffle comme l’haltérophilie. C’est le spectacle de la souffrance. Comment on y entre, comment on en sort. On s’est posé mardi devant la compétition masculine des plus de 105 kilos et on a vu tomber un record du monde (473 kilos, en deux mouvements séparés, arraché et épaulé-jeté) dans la poche du médaillé d’or géorgien Lasha Talakhadze, son compatriote Irakli Turmanidze prenant le bronze et l’Arménien Gor Minasyan repartant du pavillon de Riocentro avec l’argent.
Et on en a pris plein la gueule. Comment on entre dans cette souffrance : le public peut voir via un écran ce qui se trame dans la salle d’appel. On voit ceux qui parlent tout seul, ceux qui se donnent de la consistance pour reconstituer l’image qu’ils ont d’eux-mêmes avant d’éprouver cette image sur la ligne de front que figure la barre, d’autres encore que les soigneurs essayent d’étirer - autant tenter d’assouplir un tronc d’arbre.
La suite est plus aiguë. Arrivé devant...

Kingue Matam 7ème - Izzat Artykov (69Kg - Kyrgyzstan), médaillé de bronze à Rio testé positive à la strychnine.

Izzat Artykov (Kyrgyzstan), qui a remporté le bronze cette semaine en 69Kg, a été testé positif à la Strychnine (document officiel).
L'haltérophile kirghize Izzat Artykov, médaillé de bronze dans la catégorie des - 69kg, est devenu le premier médaillé des jeux Olympiques de Rio exclu pour dopage. Le tribunal arbitral du sport (TAS) a confirmé la décision jeudi. Artykov a été testé positif à la strychine, un stimulant, et a donc été disqualifié dans la foulée.

"Les cinq premiers ne sont pas clean"
Initialement 8e de ce concours, le Français Bernardin Kingue Matam récupère donc la 7e place. Cette exclusion ne devrait pas être pour le surprendre. Il n'avait pas hésité à mettre en cause l'honnêteté de mieux classés de sa catégorie.

"J'attends le résultat des contrôles antidopage parce c'était une catégorie super élevée, avait-il déclaré. Les mecs étaient plus que des monstres. Si la Fédération internationale et le CIO font les choses correctement, je pense pouvoir gagner facilement au moins...

le site de la Fédération internationale d'haltérophilie piraté après l'échec d'un athlète iranien

AFP - Le site internet de la Fédération internationale d’haltérophilie a été piraté mercredi et sa page Instagram noyée par des dizaines de milliers de commentaires après l’échec de l’haltérophile star iranien Behdad Salimikordasiabi aux Jeux Olympiques de Rio.


Le site de la Fédération a été piraté par une personne utilisant le surnom « Maître de la douleur ». Sa première page était recouverte du nom et de l’image de l’haltérophile iranien.
« Garde la tête haute Behdad » ou « Dieu donne ses plus grandes batailles à son plus robuste soldat », pouvait-on lire sur le site.
Des dizaines de milliers d’internautes iraniens ont également noyé de commentaires la page Instagram de la Fédération dans les heures ayant suivi le concours olympique.
Mardi à Rio, après avoir battu le record du monde de l’arraché (216 kg) dans la catégorie des +105 kg, l’haltérophile de 26 ans surnommé le « Hercule iranien » a manqué ses trois tentatives à l’épaulé-jeté.
Une polémique est née lors de sa deuxième tentative,...

Reportages - Préparation olympique chinoise

les Bleus une nouvelle fois sans podium

les Bleus une nouvelle fois sans podiumLes leveurs de fonte tricolores visaient une médaille, mais n'ont pas réussi à décrocher un seul podium pour la deuxième fois d'affilée aux Jeux olympiques.
Les haltérophiles français ont fini les Jeux olympiques de Rio sans podium, avec pour meilleur classement la septième place de Gaëlle Nayo-Ketchanke, vice-championne d'Europe 2015 et 2016.
Il y avait pourtant de la place. Les leveurs de fonte tricolores visaient bien mieux, dans un paysage de l'haltérophilie mondiale totalement remanié après les suspensions pour dopage de tous les Bulgares et de plusieurs Russes, Kazakhs et Bélarusses.
Mieux qu'à Londres, certes. Les quatre Français en lice à Rio ont cependant signé une plus belle performance qu'à Londres en 2012, où aucun des trois haltérophiles engagés n'avait réussi à soulever la moindre barre. Huitième chez les -69 kg, Bernardin Kingue-Matam s'est déclaré mardi heureux d'avoir été au moins finaliste. Après avoir quitté le plateau, il a cependant mis en cause la probité de ses adversaires,...

insolite : Sponsorisée par un boucher : côtelettes d'agneau à volonté !

insolite : Sponsorisée par un boucher : côtelettes d'agneau à volonté !Si Rebekah Tiler remporte une médaille en haltérophilie chez les 69 kg, elle le devra en partie à son sponsor, un boucher qui lui fournit à volonté des côtelettes d'agneau. Mais la seule représentante britannique en levée de fonte, triple médaillée de bronze européen, est du genre précoce en tout: marcher à neuf mois, premières médailles européennes à 16 ans, et premiers Jeux à 17! Elle a eu la révélation à 3 ans en voyant son père soulever des haltères: «Quand je l'ai vu travailler ses biceps, je me suis dit 'ohhh' et j'ai commencé à l'imiter», raconte-elle. Que vise-t-elle à Rio? «Finaliste (top 8) serait déjà bien parce que je n'ai que 17 ans. Mon but principal est 2020, c'est là où je vais prendre l'or!»

(afp/nxp)

insolite : UN NORD-CORÉEN GAGNE "SEULEMENT" LA MÉDAILLE D'ARGENT, IL PRÉSENTE SES EXCUSES À KIM JONG-UN

insolite : UN NORD-CORÉEN GAGNE "SEULEMENT" LA MÉDAILLE D'ARGENT, IL PRÉSENTE SES EXCUSES À KIM JONG-UNLa défaite d'Om Yun-chol dans sa catégorie de poids en haltérophilie a suscité chez le compétiteur des excuses pour le moins atypiques. Plus que sa déception, il déplore celle qu'il a provoqué chez le "cher dirigeant" de la Corée du Nord.

Pendant que la France peine à gagner plus qu’une médaille d’argent après trois jours de compétition, un Nord-Coréen, lui, s’excuse auprès de son dirigeant pour une perfomance similaire. Om Yun-chol, un haltérophile participant aux épreuves dans la catégorie des moins de 56 a réussi à monter sur la seconde marche du podium ce dimanche 7. La Corée du Nord décroche ainsi sa première médaille de ces Jeux et rejoint la France au tableau des médailles.
Une performance pourtant insuffisante pour Om Yun-chol qui, depuis, se confond en excuse. Et qui semble principalement contrarié par la déception qu’il pense avoir suscité chez Kim Jong-un, le dirigeant nord-coréen. L’AFP rapporte des propos que l’haltérophile a tenu, qui sonneraient d'une manière pour le moins...

REPORTAGE : Les forçats du rêve olympique chinois - L’Empire du Milieu multiplie les médailles à Rio de Janeiro. Un succès fondé sur un système d’académies sportives brutales, véritables usines à athlètes, qui broient les esprits et les corps.

REPORTAGE : Les forçats du rêve olympique chinois - L’Empire du Milieu multiplie les médailles à Rio de Janeiro. Un succès fondé sur un système d’académies sportives brutales, véritables usines à athlètes, qui broient les esprits et les corps.Reportage. L’Empire du Milieu multiplie les médailles à Rio de Janeiro. Un succès fondé sur un système d’académies sportives brutales, véritables usines à athlètes, qui broient les esprits et les corps.
Les deux plongeurs chinois sont en équilibre au bord de la planche, raides comme des piquets. Ils prennent une inspiration, fléchissent les genoux et s’élancent dans les airs, tourbillonnant sur eux-mêmes, parfaitement synchronisés, avant de fendre l’eau presque sans faire d’éclaboussures. Chen Aisen et son partenaire Lin Yue sont en lice pour le plongeon synchronisé à 10 mètres aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro. Le troisième tour vient de se terminer et ils sont en tête du classement.

De l’autre côté du globe, à l’académie sportive Wei-Lun, à Guangzhou, il est 3 heures du matin. La mère de Chen Aisen, sa coach et une poignée de membres de l’équipe de plongeon de l’école sont venus assister au sacre d’un des leurs, diffusé sur grand écran dans une petite salle décorée de drapeaux olympiques...

LE DOPAGE HANTE LES JEUX OLYMPIQUES DE RIO

LE DOPAGE HANTE LES JEUX OLYMPIQUES DE RIOMalgré la croisade antidopage lancée par les instances, il y a encore des relents de stéroïdes au milieu des giclées de talc. D’où de minces espoirs de podium pour les Bleus.
Rio. C’est ce mardi que le premier des cinq qualifiés français – Bernard Kingue Matam (69 kg) – entre en lice au Pavillon 2. Lui comme les autres ne se font guère d’illusion sur leurs chances de podium. A part peut-être pour la vice-championne d’Europe Gaëlle Nayo-Ketchanke, les espoirs des Bleus se limiteront à entrer en finale et à observer, frustrés, de gros balèzes survitaminés se partager les breloques.
La Fédération internationale s’est pourtant enfin lancée dans une croisade antidopage. L’équipe bulgare est suspendue depuis un an. Les Russes ont été interdits de Jeux Olympiques. Des athlètes ont été pris dans les mailles du filet relancé sur Pékin et Londres. Des quotas ont été enlevés à plusieurs nations comme le Kazakhstan ou la Biélorussie. Malgré cela, le ménage est loin d’être fait. Il y aura encore de bons...

Kevin Bouly 12e (155-190)

Kevin Bouly 12e  (155-190)Le Français Kevin Bouly (345kg) doit se contenter de la 12e place dans cette catégorie des moins de 94 kilos.
http://www.lequipe.fr/Halterophilie/Actualites/L-iranien-sohrab-moradi-94kg-en-or-kevin-bouly-12e/716758

Nayo-Ketchanke 8e

Nayo-Ketchanke 8eL'haltérophile nord-coréenne Rim Jong-Sim a remporté son deuxième titre olympique vendredi, cette fois dans la catégorie des moins de 75 kg, devant la Biélorusse Darya Naumava et l'Espagnole Lidia Valentin Perez.

La Française Gaëlle Nayo-Ketchanke, vice-championne d’Europe, prend elle la huitième place de l’épreuve.

http://www.sports.fr/jo-2016/halterophilie/articles/75-kg-d-rim-jong-sim-titree-nayo-ketchanke-8e-1575535/

Giovanni Bardis et Benjamin Hennequin respectivement 9e et 10e.

Haltérophilie : Bardis et Hennequin loin du podium
Tir groupé pour les haltérophiles tricolores en moins de 85kg avec Giovanni Bardis et Benjamin Hennequin, qui ont respectivement terminé 9e et 10e.

http://rmcsport.bfmtv.com/jo/jo-2016-les-judokas-en-or-manaudou-et-phelps-battus-nadal-titre-les-infos-de-la-nuit-de-vendredi-a-samedi-1025662.html#?xtor=-20160813

Gaëlle Nayo-Ketchanke : « Je vais à Rio pour battre mon record »

Gaëlle Nayo-Ketchanke : « Je vais à Rio pour battre mon record »Seule haltérophile française sélectionnée aux Jeux, la vice-championne d'Europe héraultaise, Gaëlle Nayo-Ketchanke, vise une place de finaliste.
Quel est votre parcours ?
J'ai débuté à l'âge de 7 ans dans mon pays, le Cameroun, avec mon papa entraîneur, et suivi les traces de mes frères et sœurs. J'ai longtemps pratiqué l'athlétisme et l'haltérophilie en parallèle avant d'avoir à faire un choix entre les deux. Je suis arrivée en France en 2008 et j'ai intégré Clermont Sport en 2010 par l'intermédiaire de mon frère, licencié dans ce même club. J'ai obtenu ma naturalisation française en 2013. Après une huitième place aux Mondiaux de Paris (2014), j'ai décroché deux fois l'argent aux championnats d'Europe à Tbilissi en 2015 et Forde en 2015, dans ma catégorie : -75kg.

La compétition olympique se déroule en deux temps...
Oui, on est jugé sur deux mouvements : l'arraché et l'épaulé-jeté. A l'arraché, on soulève la barre au-dessus de la tête bras tendus en un seul mouvement. A l'épaulé-jeté, on...

Docu - La légende Pyrros Dimas

Docu - La légende Pyrros Dimas1ère partie d'une série d'entrevues avec Pyrros Dimas, un des plus grands champions olympiques d'haltérophilie de tous les temps. Filmé près d'Arnaia et de Thessaloniki par Nat Arem, David Boffa, and Jonas Westbrook, écrit par David Boffa avec Jonas Westbrook et Gregor Winter. Produit par Debbie Millet et Les Deux Docteurs.
Part I of the interview series with Pyrros Dimas, one of the greatest Olympic weightlifters of all time.
Filmed in and around Arnaia and Thessaloniki, Greece, by Nat Arem, David Boffa, and Jonas Westbrook. Written by David Boffa with Jonas Westbrook and Gregor Winter. Produced by Debbie Millet and The Two Doctors (https://​www.​facebook.​com/​the2doctors/).

Première partie - The Lion (Club) de Himara (english)

2ème partie - Dans cette partie, Dimmas évoque son système d'entraînement en Albania (de 10 à 17 ans) et son transfert vers la Grèce et son entraînement là-bas.
Part II of the interview series with Pyrros Dimas, one of the greatest Olympic weightlifters of all time....

Je teste les disciplines olympiques, épisode 2 : l'haltérophilie - FranceInfo

Après le plus haut tenté ce lundi avec la perche, notre reporter Jérôme Jadot (France info) tente de rester le plus "costaud" avec la discipline de l'haltérophilie à l'INSEP, l'Institut national du sport, de l’expérience et de la performance à Paris. Il a pour coach Jean-Baptiste Bardis, 29 ans, 1m77, 85 kilos. Défi pour Jérôme : soulever à l'épaulé-jeté 45 kilos.
source : http://www.franceinfo.fr/emission/les-defis-france-info/2016-ete/je-teste-les-disciplines-olympiques-episode-2-l-halterophilie-19-07-2016-09-10

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z