Sites web gratuits et Agence Web en ligne

Informations

Responsable :

(Président / Gérant / Autre)

Téléphone :

Fax :

Voir aussi : les autres sites web (Eure-et-Loir 28)

Dernières actus du site internet :

Date : juin 2014


Date : juin 2014
Parcours : Lac de Konstanz - la Baule
Durée : 17 Jours
1 846 kms

Résumé


18 Juin
Konstanz – Kressbornn am
Bodensee
113
Km
C’est le jour du grand
départ pour l’EuroVélo 6. Le périple commence à Konstanz en Allemagne et
s’achève à La Baule en France. Je réalise ce voyage cyclotouriste en compagnie
d’un cycliste prénommé Jacky. Nous avons décidé de commencer par le tour du Lac
de Constance. Nous avons de la chance car le début de notre voyage se passe sous
un magnifique ciel bleu. En chemin, nous apercevons beaucoup de cyclos-campeurs
avec leurs familles et notamment de nombreux français. Avant d’enfourcher le
vélo, nous évoquons les curiosités à voir dans la région. Elles sont tellement
nombreuses qu’il faudrait rester plusieurs jours pour en apercevoir ne
serait-ce qu’une partie ! Le vélo est prêt, en route !
Nous rencontrons
quelques difficultés pour sortir de la ville et trouver notre route. Nous
empruntons les pistes cyclables en direction du sud du Lac. Nous croisons
beaucoup...

Samedi 16sept



Samedi 16sept


Départ prévu à 8h30. Patrick et Jacky
sont déjà prêts. Ils partent vers la source qu’on a quitté hier soir. Ils
feront leur toilette là-haut. 9h, nous partons vers MURALLAO. Nous trouvons une
pharmacie pour acheter un pansement pour Jacky. C’est toute une histoire. Elle
déballe pleins de rubans adhésif. Enfin nous avons la chose. Jacky pourra se
protéger. Au 1er col, VALICO ARTUBARIS, nous déjeunons dehors
13h 30. Une nuée pendant 1h30. Nous nous réfugions bien au chaud dans le
camping-car. Il reste 25 kms pour monter à 917metres au col le SANTA MELA. Le
soleil revient. Nous arrivons au col à 17h30. On reste, on va plus loin ?
et bien on monte les tentes. 18h30, une bonne averse. Nous mangeons dans le
camping-car. Patrick n’aime pas que l’on file devant lorsqu’il prend des photos
ou qu’il descend. Il a peur d’avoir un malaise…Par contre lorsqu il fait
mauvais temps et bien il fonce devant. Et moi, si j’ai un malaise pendant
quarante cinq minutes tout seul, qui me f ...


86km


Dimanche 17 sept


Il a plut une bonne partie de la
nuit. Ce matin, à 8h30, nous descendons sous une pluie fine. Je suis gelé. Je
me suis habillé chaudement dans le camping-car qui nous suit. A FORNI, nous
décidons de descendre. Nous ferons un col de moins dans le brouillard. PASSO DI
CARAVAIL : 1118m. Le vent souffle. Nous nous arrêtons 11 kms plus bas. La
maison cantonnière, soleil, averse ! Il fait plus chaud. Patrick a trouvé
un itinéraire qui nous permet de reprendre la route prévue par une petite route
non marquée sur la carte. Nous montons la tente sur un beau parking avec un
point de vue et pas mal de vent. Le temps s’éclaircie. Je pense que demain, il
fera beau et sur tout plus chaud.


84km


Lundi 18sept


Cette nuit un vent fou. Les toiles de tentes claquaient de
partout. Impossible de dormir. Jacky monte sa tente en cinq minutes et passe
quinze minutes la nuit avec une pile pour enfoncer ses piquets. Le vieux
campeur que je suis, les enfoncent toujours jusqu’à la garde. Ce matin, moins
de vent et ciel assez beau. Nous avons donné pendant trois jours à la
montagne ! Maintenant, retour à la mer à ARBATAX.
Super le camping ! plage privée avec transat le
top !


100 km


Mardi 19 sept


Départ à 7h45. Arrêt pour
timbres-poste. Patrick monte au 1er col en danseuse. Il a la classe.Au.2ème
col, il est derrière nous. Il prend des photos. Je lui suggère de continuer à
monter au 3ème col en danseuse et lui part, je dirai fonce en me disant rendez
vous, mais ou !!!!.Avec Jacky et le camping-car rendez-vous 13h30 à la CALA LIBEROTTO.
Nous passons DORGALI et là, je me trompe sur 200 m. Nous retournons,
prenons la route de ORSORI. Patrick a dû se tromper. 14 heures, nous sommes au
rendez-vous, pas de Patrick. Il est à 10km de BUDOMI rendez vous du soir. Nous
ne faisons jamais 132 km
le matin. 18h, nous retrouvons tout le monde au camping de BUDONI


160km


Mercredi 20 sept


Départ de BUDONI à 7h45. Nous
longeons la côte par la route. Nous traversons OLBIA. Rien à voir ! GOFFO
ARANCI et superbe route avec crique. PORTO CERVO, c’est très touristique mais
quel point de vue ! Des petits ports partout. A PALAU, nous retrouvons
enfin le camping A CLAPULILCO


132 km


Jeudi 21 sept


Ce matin nous faisons trois
groupes Patrick veut visite l’intérieur
de la SARDAIGNE,
Mauricette, Roland et Jacky vont sur l’île MADDALENA en touristes. Ils
prendront le camping-car .Moi je pars
aux aurores à 7h30. Je suis sur le bateau avec mon vélo et casse-croûtes .Je
commence par l’île CARPRERA. Je fais toutes les routes goudronnées de l’île .Je
monte et descend. Je vois des petites îles. C est beau ! Puis, j attaque
le tour de l’île MADDALENA. C’est superbe les criques partout, des petits ports
et la vue sur des dizaines d’îles sur la côte. La mer d’un bleu, le ciel aussi
clair et des plages de sable blanc. C’est pour moi, les plus beaux paysages que
j ai vu en vélo. Pourtant j’ai pas mal bourlingué. C est une petite merveille
les deux îles


86km


Vendredi 22 sept


Il reste 100km pour arriver à
POTO TORRES. C’est notre dernière grande ballade. Il fait toujours beau, un peu
de vent mais on l’aura dans le dos. Jacky est crevé. Enfin son pneu
avant ! Cela me permet d’écrire ces quelques lignes avant de partir. Il
est 8h45. A 17h, nous arrivons au camping. Demain, il ne restera que 7
km !! Pour prendre le bateau !


95km


Samedi 23 set


Proto Torres ; départ à 16h.
Nous passons par AJACCIO puis MARSEILLE .Nous dormons par terre sur nos mousses
.C est sur que je reviendrais soit avec la caravane et marie-jo, soit avec la
cîtroen C15 ou bien pourquoi pas en cyclo camping


VIVE LA SARDAIGNE
...

Voyage en Sardaigne

Voyage en Sardaigne

1 543km

Vendredi
8septembre


7h30, nous arrivons à la gare de
BROU. Patrick est déjà là. Je me demande s’il est à la gare depuis long temps.
Le train part dans 25 minutes. Nous avons le temps de prendre une photo.
CHARTRES, PARIS. A la gare de LYON, 1h d avance. TGV duo en 1ère classe. Nous
trouvons une petite place pour nos deux houses de vélos.
Arrivée à MARSEILLE vers 14h 30.
Nous allons à la gare maritime : 1.8km mais la house de Patrick est lourde
et sans roulette .Il arrive tout en sueur. Avec Jacky nous lui proposons de se
reposer, et visitons la ville jusqu’à Notre Dame de la Garde.
Au bateau, nous retrouvons
Mauricette et Roland nos fidèles chauffeurs de camping-car. Nous nous
installons pour la nuit, certains assis dans les fauteuils pullman, Jacky et
Bernard sur la moquette avec mousse, duvets, oreillers comme chez soi.


Samedi 9 sept


Réveil à 6 heures pour ceux
descendent à AJACIO. Eh bien, Patrick dans son fauteuil à plutôt mal dormi. Et
nous deux soxxxx
Arrivée à PORTO TORRES : 12
heures. Photo sur le quai. A 13 heures, nous sommes sur les vélos. Nous
traversons la zone portuaire. C’est assez plat avec le vent dans le dos. 25 km/h de moyenne comme
prévu. Nous allons à CAPO CACLICA. Baignade et départ de la superbe route. Vue
magnifique. Ca vaut le voyage. Nous arrivons avant le camping car. Un monde fou
dans le camping. Pas sympa du tout ! La route sous nos yeux, des voitures
jusqu’à 1 heure du matin et reprise à 5 heures. La chaleur, les moustiques,
personne ne dort vraiment.


87 Km


Dimanche 10 sept


Réveil à 6 heures, départ 7h30.Nous
suivons la côte.Ca monte, ça descend mais c’est vraiment très beau ! Après
90 kms, nous arrivons avant le camping-car qui a fait des courses au rendez
vous de midi à STACATERIMA.A 12h30 baignade repas siestes jusqu’à 16 heures
Nous sommes pas fou, rouler en pleine chaleur sauf Patrick, qui reste quand même
avec nous .Nous mettons le camping-car sous un pont, le seul endroit au frais
et à l’air 30°C
Au camping SPINAKET, superbe
plage, transat, parasol et plage !


127km


Lundi 11 sept


Ce matin levé : 05 heures.
Nous partons de nuit à 6h30 avec un feux rouge. 7 heures, il fait jour. Nous
passons 2 cols à 400m et 535m photo .Mais avant, GUIPINI 60 kms de plat et
route toute droite. Nous avons rendez-vous après IGLESIAS à FONTANAMARE, au
bord de la mer. Baignade, le ciel gronde. Nous avons 120km. Le soleil revient,
il est 15h30. Nous continuons vers SANTICCO. 18h30 camping de la TONNARA : plage
privée mais pas d’eau potable sur l’île .Nous pouvons cuire à l’eau un peu
salée. Baignade, super douche !


177km


Mardi 12 sept


Comme prévu repos ou quartier
libre. Avec Patrick, nous faisons le tour de l’île 40km. Départ 8h30. Le reste
de l’équipe va à ANTIOCO en camping-car. Je fais quelques courses en demandant
à Patrick de garder mon vélo et bien j ai eu la frayeur de ma vie. En sortant
du magasin plus de vélo ! Je courre à droite à gauche. Ce n’est pas
possible ! Tout s’écroule autour de moi ! Le cœur bat la chamade.
Devinez qui j aperçois : le reste des copains, pliés en deux, en me voyant
gesticuler. Jacky me le paiera et Patrick qui a rien vu ! L’après-midi,
sieste ! Je lis le guide de la SARDAIGNE, pour être en super forme demain.


39 km




Mercredi 13sept


Nous partons de l’île de SANTIOCO
à 7 heures .Il faut plier dans le noir. Nous suivons la côte. Des paysages
merveilleux ! Le matin, au lever du soleil, j’avais peur que la SARDAIGNE soit moins
jolie que la CORSE. Son
charme, c’est tous les paysages sans une huée de villas. Les odeurs, ses
petites fermes, le calme (à part les voitures). Nous visitons CAGLIARI. Rien de
spéciale à part la cathédrale, les arènes. Avec Jacky nous perdons Patrick,
tout le monde se retrouve au camping à 19 heures


161km


Jeudi 14 sept


Aujourd’hui 77 + 54 km. Nous partons à
8heures.Enfin on voit clair pour ranger les affaires. Toujours le bord de
mer ! Nous arrivons à midi à TORE SALINAS avant le camping-car. Et là, une
averse, un déluge pendant 1 heure. J’ai déjà repéré un coin dans les sanitaires
pour passer la nuit. Le camping est plein d’eau, des campeurs et campeuses en
maillots de bain en train de se faire des rigoles. Il fait doux. Nous mangeons
tous les cinq sur des grandes tables à l’abri.
14H30, le soleil revient. On
monte les tentes sur une butte. On décide avec Patrick de faire l’option de
54kms .C’est à dire les gorges et le col à 426m marqué 3 étoiles. Ça ne vaut
pas les gorges du VERDON et c’est surtout moins loin. Jacky, Roland,
Mauricette, font la ballade en camping-car. Nous nous amusons beaucoup dans la
descente avec le camping-car qui nous suit. Nous avons quelques averses
.Demain, nous devons monter dans la montagne à 1000m


132 km


Vendredi 15sept


Nous partons de TORRE SALINAS à
8h30. 77km à faire. Nous montons vers la montagne. Pause le midi puis nous
grimpons à CANTA DI NURI après avoir ramassé 1 kilo d’amandes pour nous.
Content d’avoir fait 77 kms, nous descendons au lac 10 km plus bas. Demain, nous
remontons les 10 bornes. Le paysage est toujours aussi sauvage. Le temps se
rafraîchi.


87km


...

lundi 27 juin



lundi 27 juin
Etape VERGHIA — PISCIATELLO. Départ 7h; Le soleil commence à se montrer mais il
fait un peu frais. Les vaches ne sont toujours pas revenues dans le pré.
Georges s’épouvante un peu de voir tout ce qu’il faut mettre dans la voiture!
Finalement il décide de partir et nous, nous partons vers 10h. Le camping est à
environ 2Okms et la route longe la mer. Tout le long ce n’est que lauriers
roses et bougainvilliers. C’est de toute beauté.

Après quelques difficultés nous parvenons au camping U PRUNELLI où nous
attendent Georges et Jacky. Bernard et Patrick n’ont pas assez pédalé ; ils
sont repartis à l’assaut des kms

Nous avons droit à un camping avec piscine. Un petit plongeon ne nous fera pas
de mal ! Sanitaires impeccables. Ca vaut notre 4étoiles de l’autre jour!

Le vélo de Jacky a besoin d’être graissé. Patrick s’en charge et annonce «
les pignons et la chaîne sont usés.... ». La tête à Jacky! « un vélo à 9 000
balles, c’est de la m... » etc ... et Patrick et Georges quixxxx

Plongeon dans la piscine pour tout le monde, sauf pour moi qui a un peu peur du
chlore. Annick et moi avons décidé de ne pas faire la cuisine ce soir, aussi «
les garçons » nous offrent le restaurant. Jacky et Bernard partent en
reconnaissance.

Ils en choisissent un sur la plage sous les paillotes. Mon agneau façon corse
était infect mais le paysage était tellement beau que ça n’a pas d’importance.
AJACCIO illuminé, face à nous, ne s’oublie pas.

Avant de rentrer au resto, nous sommes allés faire un peu de shopping, histoire
de ramener quelques cadeaux.

Retour au camping (pas fermé la nuit). Vu comme il est placé, il vaut mieux !!!
et dodo car il va encore faire chaud demain

78km
...

VOYAGE EN CORSE 964 km


VOYAGE EN CORSE 964 km

Lundi 20 juin 2005


Notre voyage commence bien! Le train de 11 h 24 est supprimé (problème de
fermeture de portière) ; un car doit nous conduire à Illiers... Finalement le
train arrive et part avec 15 minutesde retard et nous amène à Chartres. Ce
n’est pas triste de changer de quai avec les vélos et les sacs!

Arrivés sans problèmes à Montparnasse, sprint pour prendre le bus 91.
Heureusement il a pas peu de monde et pas beaucoup de circulation. Arrivés à la
gare de Lyon nous avons seulement 8mn de battement pour prendre le TGV.
Reprint dans la gare car le TGV nous tend les bras mais la voiture 17 est au
bout du quai et il reste 4mn ; aussi décidons nous de monter dans la 8 plus que
bondée !!! Les contrôleurs nous trouvent des places (nous ne voyagerons pas
ensemble mais peu importe nous avons notre train !). La sueur
de partout. Patrick n’en peut plus car il porte son vélo (dans la housse) sur
son épaule et il a en plus un sac à dos bien chargé. Bernard, ...
...
...
...

·

·
Lundi 24 juin

Briançon – Jausiers
98km 1468m de dénivelé

Nous quittons
cette belle ville fortifiée par Vauban pour prendre la direction du Col
d’Izoard situé à 2360m d’altitude. L’après-midi de repos a été bénéfique. Je
suis en meilleure forme que les jours précédents ! Il fait froid
aujourd’hui. Nous retrouvons Roland et Mauricette qui nous préparent une
boisson chaude. Durant l’ascension du Col, le ciel se couvre. Dans la descente,
je fais une pointe à 72km/h. Quelles sensations !!! Nous arrivons dans une
nouvelle ville fortifiée par Vauban, Guillestre, où le marché bat son plein.
J’en profite pour faire quelques courses pour manger, avant d’attaquer le Col
de Vars situé à 2109m d’altitude. 19km de montée nous attendent. Je monte
tranquillement accompagné par Jacky n°2. A 6km du sommet, il m’abandonne et file.
Jacky n°2 est très en forme. Il a 65ans et réalise sa 1ère
randonnée. Chapeau !! Il m’attend au sommet. ...

·
Mardi 25 juin
...

DIMANCHE 22 JUIN


DIMANCHE 22 JUIN

Nous
partons de FOIANA au dessus de LANA où nous avons dormis. Montée au col PALADE
m, descente sur FONDO 988 m, remontée sur le col MENNDOLA 1 363 m, puis
grande descente sur BOLZANO. Nous trouvons une superbe piste cyclable qui nous
emmène beaucoup trop loin vers l’ouest. Nous devons aller vers l’est, détour
dans les quartiers remplis d’usines, nous nous demandons plusieurs fois la
route de PRATO. Patrick qui a toujours été avec nous, ne va pas se refroidir
pourtant il fait une chaleur torride, donc il fonce. Avec Jacky, nous prenons
de l’eau et nous montons péniblement vers FIE ET SUISI pour trouver le camping.
Moi, qui roule comme un escargot, j’arrive avant Patrick. Le nez dans le
guidon, il se trompe de route, monte pendant 1h à fond la caisse, puis
redescend au camping. On s’inquiète. Une 1h plus tard, appel sur le portable de
Roland et de Mauricette. Il est à FIE, une demi-heure plus tard, il est là, un
peu rincer. Il a pu se défouler un peu, beaucoup ! ...

...
...

Date :

Date :

2004

Parcours :Châteaudun – Le Mont-Dore


1er jour : Châteaudun – Argenton sur Creuse
Parcours plat, qui ne nous a pas posé trop de
problème.
Tout se passe bien.


2ème jour :
Argenton sur Creuse – La Courtine
La Creuse et le Plateau de Millevaches sont de superbes
paysages.
Nous retrouvons cet hôtel dans lequel, lors d’une précédente randonnée, nous nous
étions déjà arrêtés.

3ème jour : La Courtine – Mont-Dore
Lors de notre arrivée, nous étions attendus avec de
magnifiques fleurs…
Sans nos fidèles accompagnateurs, ce périple ne se
ferait pas. ...

SAMEDI

SAMEDI
8 sept

GAVARNIE
– LOURDES

54
km

Aujourd’hui
jour de repos !



DIMANCHE 9
septembre

LOURDES – ESCOT

101km dénivelé 2017 m
Départ à 8h 30,
aujourd’hui c’est le col SOULOR (1464 m) et l’AUBISQUE (1709 m). Je fais un peu
de ravito à ARGELES GAZOST. Au col des BOLDERES (1156 m), il fait déjà chaud,
pas un nuage. Dans le SOULOR, il y a des gens qui pique-niquent. Dans le ciel,
il y a des vautours qui tournent dans le ciel. Déjeuner au sommet, au menu :
maquereaux à la moutarde et purée, pèche et coca-cola. Je fais la descente par
le cirque LITOR.
Par la
corniche, encore une belle vue. J’entame la montée de l’AUBISQUE. En haut du
col, il y a trois vélos de plusieurs mètres de haut. Sur les pentes de MARIE
BLANCHE (1035 m) les nuages d’altitude arrivent.


LUNDI 10 sept

ESCOT
– ST JEAN de PIERD de PORC

106
km dénivelé 1631

Aujourd’hui
il fait un peu nuageux. Descente de MARIE BLANCHE pendant
rallonge par le Col ICHERE (680 m). Je passe devant un torrent, il y a un
péxxxxxx ...


...
...

Date :

Date :
Juin 2002

Parcours :
Dampierre sous Brou-Boisset ,le village jumelé.

Un mot de Patrick :

Un parcours en deux étapes.

1er jour : Dampierre - La
Courtine
Une étape de pleine, sans grandes
surprises.

2ème jour : La Courtine -
Boisset
En cours de route, nous avons été
rejoints par les cyclos de Maurs. Lors de notre arrivée, nous avons été reçus à
la mairie de Boisset. Et, le soir, la fête !
...

Mes 19



Mes 19
ans, le service militaire.


J'étais volontaire parachutiste.

C'était d'ailleurs la 1ère fois que je montais dans un avion.


Voici quelques photos, dont certaines prises par moi-même (j'emmenais mon
appareil photo pour chaque saut).

J'apparais sur la dernière photo, mon parachute accroché à un arbre. Nous avions été largué à côté de la zone d'atterrissage. Par la suite, j'ai également sauté dans le civil, mais ce n'était pas la même chose.

Un saut en automatique se fait à 400 mètres d'altitude.

La sortie du transall s'effectue à une vitesse d'environ 200 km/h. A la différence du Nord 2501 (dit le Noratlas) dont la vitesse de sortie est d'environ 80 km/h.

La descente durait 1min environ.

...





DATE NOM DU COL REGION Altitude (m) > 2 000m
1 juin-00 Mont
d'Or Jura 1
463
2 juin-00 rondodet Massif
Central 1589
3 juin-00 Pas
de Peyrol
Massif
Central 1 588
4 juin-00 Perthus Massif
Central 1
309
5 juin-03 Simplon alpes
suisse 2
005 1
6 juin-03 Piano
di Sale Alpes
Italie 935
7 juin-03 Forcola Alpes
Suisse 1
662
8 juin-03 San
Bernardino
Alpes
Suisse 2
065 2
9 juin-03 Splügen Alpes
Suisse 2
115 3
10 juin-03 Maloja Alpes
Suisse 1
815
11 juin-03 Bernina Alpes
Suisse 2
323 4
12 juin-03 Livigno Alpes
Suisse 2
318 5
13 juin-03 Eira Alpes
Italie 2
208 6
14 juin-03 Foscagno Alpes
Italie 2
291 7
15 juin-03 Braulio Alpes
Italie 2
268 8
16 juin-03 Umbrail Alpes
Italie 2
502 9
17 juin-03 Stelvio Alpes
Italie 2
757 10
18 juin-03 palade Alpes
Italie 1
512
19 juin-03 Pinei Alpes
Italie 1
442
20 juin-03 Sella Alpes
Italie 2
213 12
21 juin-03 Pordoi Alpes
Italie 2
239 13
22 juin-03 Campolongo Alpes
Italie 1
875
23 juin-03 Valpaeola Alpes
Italie 2
192 14
24 juin-03 Falzarego Alpes
Italie 2
105 15
25 juin-03 Santa
Lucia Alpes...

Date :

Date :
Juin 2013

Parcours :
Annemasse-Antibes

Un mot de Patrick :


20 cols

896kms



18 564m de dénivelé

·
Dimanche 16 juin

Après une
journée mouvementée, je me retrouve à Thonon-les-Bains en compagnie de Jacky
n°1, Roland et Mauricette, avec lesquels j’ai déjà fait plusieurs randonnées.

·
Lundi 17 juin
Annemasse – Taninges
82 km 1991m de dénivelé

Je retourne sur
Annemasse avec Jacky n°2 afin de rendre la voiture de location louée la veille,
aux abords de l’autoroute, suite à un problème de moteur sur notre véhicule
personnel.
Le départ de la
traversée commence donc ici, à Annemasse. On retrouve le circuit initialement
prévu par la vallée verte et démarrons par la montée du Col de la Ramaz. Plutôt
difficile pour la 1er journée, d’autant plus qu’il fait chaud !


·
Mardi 18 juin

Taninges – Praz-sur-Arly
75km 2026m de dénivelé

Au
matin : lxxx ...ère ...
...

Randonnée alpine

Randonnée alpine
Léman adriatique
Pas de Morgins-
Venise
16 400m de
dénivelé 1 215 km en 13 jours

LUNDI 16 JUIN


A 13 h 04 le lundi 16 juin,
je suis dans le TGV pour LAUSANNE en 1ère le top ! Ensuite, BRIG où les
copains m’attendent.
10ans déjà que j’ai
parcouru avec mon fils cette superbe ballade. Cette année, je pars avec 2
copains de vélo, nous roulons ensemble depuis plusieurs années le dimanche
matin à BROU. Nous nous connaissons bien. Il le faut car passer une dizaine de
jours ensemble, à monter des cols, peut être sommets avec de la neige, sûrement
quelques orages. Il faut être aguerris mais quelle joie d’avoir réussi.
Cette année, c’est plus
tranquille qu’il 10 ans. Nous avions tout sur le vélo, pour camper, manger,
total du poids 100 kg avec le conducteur ! Donc en 2003, nous avons un
camping car qui portera tout le matériel pour dormir dans les camping ou
sauvage. C’est relax.
Hum !nous verrons cela
demain matin, en attaquant, le col du SIMPLON temps superbe très chaud.
18H30 ...

127 km

MARDI 17 juin

Départ 8h. Tout le monde
est prêt. Nous passons par le village de BRIG pour éviter la grande route
.C’est sûrement un ancien chemin muletier. Nous mettons en route tout pignons à
gauche avant la frontière. Nous avons droit à une bonne nuée d’orage. Nous nous
abritons dans une vielle maison en réparation. Nous voilà sur la grande route
qui mène au SIMPLON. Cela parait presque plat, avec de grands virages, beaucoup
de voitures, des grappes de plusieurs camions qui se suivent. 11h le SIMPLON
2005m, 3 h de montée 1 600m de dénivelé. Nous sommes en pleine
forme ! La descente est superbe. La douane ! Je passe sur le coté. Le
douanier me fait remonter de 3 m pour faire le stop ! Ha le règlement
suisse !
Rendez-vous à DOMOSALA avec
le camping-car à l’église .Oui, mais le centre-ville est piéton. Pas de
camping-car. Heureusement sur 3 portables celui de Patrick fonctionne. Nous
nous donnons rendez- vous à MASSERATOURSURE à église. Aucun problème pour voir
Mauricette et Roland qui nous attendent sagement. Déjeuner, sieste !
C’était prévu dans le contrat. Après 2h, c’est à dire à 15h 30, nous remontons
en pleine chaleur. 500m de dénivelé. Rendez-vous avec le camping-car à DUOGNO,
toujours à église. Ils sont là au bord de la route. D’un commun accord, nous
décidons de descendre à CANNOBIO au bord du lac MAJEUR. Une petite grimpette et
la superbe descente par une route dangereuse mais tellement belle !!!
Rendez-vous manqué à CANNOBIO. Grâce au portable, nous retrouvons le camping,
baignade dans le lac, douche, repas, petite ballade ! Nous en avons plein
les jambes !!!


2 000 m de dénivelé 117
km

MERCERDI 18 JUIN

5 h tout le monde. Patrick
récupère en ronflant comme un sonneur. Il fait beau. Nous longeons le bord du
lac. C’est tout plat ! Rendez-vous à GUDO, puis à LOSTALLO. Nous longeons le
lac par les pistes cyclables .C’est super, je reviendrai avec Marie-jo .10h,
nous sommes à église de GUAU. Nous attendons le camping-car. Nous traversons
BELLINZONA ! J’en profite pour acheter des patins de freins car ceux de
Jacky nous paraissent bien minces. Rendez-vous à LOSTALLO. Nous y sommes avant
le camping-car ! Nous descendons à MESOTALLO près de la petite église à
13h comme il fait très chaud. Nous devons repartir à 15h 30, mais les deux
costauds, une fois rassasiés dorment du sommeil du juste. Et bien, comme je
suis un peu crevé, je laisse faire. Ils se réveillent à 15h45. Départ à 16h.
Jacky fonce et tombe dans un cul de sac. Je me retrouve le premier. La montée à
SAM BERNARDINO est raide mais très jolie. 1 607m le camping. Il fait frais. Nous
mangeons dans le camping-car, le grand confort !

1 400m de dénivelé 94 km

JEUDI 19 JUIN

Toujours 5h45 du
matin ! Ha la romance de Patrick dans le petit matin !!Il fait beau,
mais frais !! Monter le col en collant. Il y a du vent, nous sommes en montagne.
9h PASSO DEL SAM BERNARDINO. C’est mon col st BERNARD, patrons des voyageurs.
Toujours une belle descente de 400m sur HEINTRRRHEIN. Nous longeons
l’autoroute, un simple grillage nous sépare des bolides. A SPLUGEN, je revoie
le camping où j’ai dormi avec mon fils Stéphane il y a 10ans en cyclo-camping.
Une montée de 600m au SPLUGENPASS, des noms à dormir dehors !! 2 1113m.
Voici la descente de 1 800m .61.5 km/h au compteur.
Nous mangeons juste avant
le village. Le fond de l’air est chaud. Roland et Mauricette font les courses
et nous, nous grimpons. Rendez-vous à la douane. Patrick est là depuis quelques
minutes. Il attend sagement. Deux solutions : soit on attend le
camping-car tous ensemble, soit Patrick attend et je monte tranquillement avec
Jacky. Patrick est d’accord. Il attend, en trois coups de pédales, s’il pouvait
mettre des ailes à ses pattes …., il le
ferait !! Il voudrait tout faire le premier jou. Heureusement que
je suis là pour le tempérer un peu. Rendez-vous au téléphérique du L’ALBIGNA.
Il y a un camping à 2 km en dessous. Eh bien non !! Ils veulent monter au
col de MAJOLA 1815m. Il y a un camping et que 11km !! Ils oublient le mur
des derniers lacets bien raides. Je prend mon rythme du 3e age ….5km
et j’arrive au col. Le camping est encore plus loin, au bord du lac. L’endroit
est superbe. J’arrive à 20h.

2 000mm de dénivelé c’est
de trop 94 km


VENDREDI 20 JUIN

Ce matin, je me
réveille ! Personne ! Apres la douche, je secoue Patrick, départ dans
5 minutes. Ah c’est jeunes ! Ils dorment à poings fermés. Comme je monte
toujours la tente vers l’est, le soleil inonde l’entrée de la tente. Une petite
merveille. Pas un nuage, nous descendons vers ST MORITZ, achats de cartes
postales et rendez-vous au PASSO DEL BERNINA 1 871m. Nous remontons à la
FORCLA DE LIVIGNO 2 315m.et descente sur le beau village de LIVIGNO il y a
10ans car aujourd’hui, c’est une usine à touristes. Il reste quand même le
charme des vielles maisons en bois. Toujours en montant, PASSO D’EIRA, 2 209m,
une petite descente et de nouveaux PASSO DI FOSCAGNO ! 2 291m et on
plonge littéralement sur BORMIO. ha, ces virages ! Ces points de vues au
fond de la vallée. Cela vaut le coup d’embrayer dans la montée. Le camping se
trouve à 6km de BORMIO. Donc demain, nous referons le même chemin pour attaquer
le STELVIO.

1 500 de dénivelé 117
km

SAMEDI 21 JUIN

Aujourd’hui, c’est le
STELVIO 2 757m, 1 400m à grimper. Le sans arrêt. Le top du
cyclo !! Nous sommes venus pour ça, alors il faut le déguster tout
doucement avec plaisir !! De toute façon, vu le nombre de dénivelé dans
les jambes, je ne peux pas faire autrement, il faut se faire une raison. Ce
sera l’occasion d’admirer le paysage. J’en connais un qui va foncer le nez dans
le guidon, les yeux rivés sur le compteur, pour que la moyenne soit tenue. Tu
te reconnais ??!! 12h, le col du STELVIO, 1 400m de montée d’un seul
coup de pédale, avec deux pauses. Patrick est arrivé 1h avant moi. C’est beau
avoir 47 ans. Par rapport à dix ans en arrière, le nombre de voitures et
surtout de motos est multiplié par dix et je n exagère pas !! On se serait
cru au 24h du MANS 72 ou au moto –cross de BROU 28. Infernal pour un écolo
comme moi. Je suis écœuré ! Au col, noir de monde, une centaines de motos.
Il y a dix ans, le calme de la montagne. Nous descendons par les raides lacets,
jusqu à PRATO, déjeuner et rendez-vous au camping après MERANO. Tous les trois,
le vent nous pousse et ça descend. Patrick ferme la marche. Plus de Patrick, il
a quitté le groupe pour pointer son circuit. Nous le retrouvons le soir par
hasard. Son portable ne marche plus, il n’a même pas le numéro du camping car
il pensait coucher à l’hôtel et sans nous tout ça… Le gentil organisateur va
faire un peu de discipline, il faut avoir l’esprit de groupe !! Nous
montons les 40m pour dormir, au camping super.

1 900 m de dénivelé 120
km



...





Traversée
pyrénéenne
945
km 30cols dénivelé 17126 m

DIMANCHE
2 septembre

CERBERES
VINÇA
121
KM dénivelé 1126 m

8
h15 c’est le départ. Je me dirige vers CERBERES pour valider mon carnet de
route et faire une photo. Je tombe sur une personne un peu grincheuse qui me
tamponne. Un peu plus loin, je demande à un monsieur d’immortaliser ce moment
sous la pancarte. Me voilà parti à 9h il fait déjà chaud, la mer est belle. Je
me dirige vers le 1er col le LIOURO (380 m) où je déjeune et je prends un peu
de repos. Je passe le col FOURTOU (646 m) où je crève.
Je
me dirige vers VINÇA


LUNDI 3
septembre

VINÇA MIJANES
77 KM- dénivelé
1734 m

Ce matin
8 h 15 il fait beau. Je roule vers le col de JAU (1513 m) des cyclistes me
saluent et me disent « bon courage ». Dans le montée du col de PAILHERES
une voitures arrête les occupants et m’applaudissent, ce geste m’encourage,
j’en ai besoin. Au village de MIJANES je trouve les 1er commerces depuis ce
matin : une pâtisserie et un bar. Je m ...


...
...

Date :

Date :
Mai-Juin 2009

Parcours :
Brou-Limoges

Un mot de Patrice :

C'
est sous un soleil généreux, une température agréable de 17°C. et une petite
brise de nord-est que 11 cyclistes, 4 Dampierrois et 7 Limougeots ont quitté
Dampierre-sous-Brou à 8h30 en direction de Limoges, but de notre randonnée.

Une
première étape de 220 kms nous emmenait à Bélâbre, au sud de l'Indre, en
passant par Montrichard et les étangs de la Brenne avec ses interminables
lignes droites. Les cotes lors de cette étape se comptaient sur les doigts
d'une seule main et notre moyenne horaire frisa les 30 kms par heure au bout de
la 7ème heure de route.

La
deuxième étape avec l'arrivée à Limoges, et un passage à 400m d'altitude, n'a
pas été de tout repos malgré les "seulement" 90 kms à parcourir. La
chaleur lourde et humide dès le matin, les bonnes montées et la fatigue de la
veille ont ralenti notre progression à 27 kms par heure pour la matinée.

Un repas convivial et une petite visite dans Limoges l'après-midi ont ... ...
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z