Sites web gratuits et Agence Web en ligne

Informations

Responsable :

(Président / Gérant / Autre)

Téléphone : 0389475574

Fax :

Voir aussi : les autres sites web (Haut-Rhin 68)

Dernières actus du site internet :







Je suis née en 1984 à Colmar. Mon enfance rythmée par la vie de la ferme familiale est à l’origine de ma passion pour les animaux. Je suis titulaire d’un BTSA ACSE, que j’ai obtenu à Levier dans le Doubs. Je suis aujourd’hui associée de l’exploitation et responsable de l’atelier ovin et équin.
En effet, je coordonne l’alimentation, la gestion des pâtures, la reproduction et la selection des brebis. Au bout de la chaine, je m’occupe également de la découpe des agneaux de boucherie.
Depuis que j’ai 5 ans, je rêve de monter mon centre équestre aux embets. Ce rêve s'est réalisé puisque j’ai obtenu le BPJEPS activités hippiques mention Equitation.
Je peux donc vous proposer dès à présent aux Embets des cours, des balades ou des randonnées.
Pour en savoir plus : http://club.quomodo.com/embets





Pour me contacter :salome.schmitt@gmail.com

Bienvenue à la Ferme des Embetschés !

Bienvenue à la Ferme des Embetschés !


La ferme est située en Alsace, au cœur du Parc naturel des Ballons des
Vosges sur les hauteurs de Lapoutroie (Haut-Rhin) à 75Om d’altitude.
Elle héberge actuellement 130 chèvres, 110 brebis allaitantes, 85
cochons et 18 chevaux. Aussi, sept personnes ne sont pas de trop pour
s’occuper de tout ce beau monde !

Depuis sa création en 1978, la démarche a toujours été de placer la chèvrerie au cœur de projets novateurs en cohérence avec nos engagements. Ceux-ci s’expriment à tous les niveaux dans nos méthodes de travail et nous nous efforçons d’y sensibiliser au mieux notre clientèle. Ce site complètera encore nos efforts en ce sens.

Vous trouverez ainsi ici le reflet de notre investissement global en faveur de la nature. Celui-ci se révèle à travers nos pratiques d’élevage qui nous assurent la certification en Agriculture Biologique pour les chèvres et les moutons mais aussi à travers bien d’autres actions et engagements en faveur des paysages,

...

le site du centre équestre des embets

Contact :

Contact :

Chevrerie des Embetsches

68650 Lapoutroie

Tel/fax : 03 89 47 55 74

Mails :

Chef d’exploitation : domschmit@gmail.com

Webmaster : gaspard.schmitt@gmail.com

sites web :

de la ferme : www.embets.com

de l’amap : www.lacentauree.net

Pour télécharger notre plan d’accès :

Contact :

Contact :

Chevrerie des Embetsches

68650 Lapoutroie

Tel/fax : 03 89 47 55 74

Mails :

Chef d’exploitation : domschmit@gmail.com

Webmaster : gaspard.schmitt@gmail.com

sites web :

de la ferme : www.embets.com

de l’amap : www.lacentauree.net

Pour télécharger notre plan d’accès :

Les fromages de chèvres des embetschés

Depuis toujours, l’objectif de la ferme a été de diversifier au mieux sa gamme afin de répondre au mieux aux demandes très diverses de nos clients.


Pour télécharger notre certificat
bio, cliquez ici : Certificat Bio


D’années en années notre plateau s’étoffe...


la tome est arrivée...
le plateau se garnit !

Chaque forme de fromage peut se décliner avec des niveaux d’affinage différents (frais, demi-sec, affiné) ou être agrémentés d’aromates divers (ciboulette, poivre, cendre) :


Dénomination Grammage Affinage Assaisonnement







Tome au kg 1 à 3 mois d’affinage pâte pressée non cuite

buche
280 g
tous niveaux d’affinage
nature ou assaisonné
bûchettes 130 g frais nature ou cendré
petit nature 80 g frais nature uniquement

petit aromatisé
100 g
frais
poivre, cendré, ciboulette
coeur 110 g frais ciboulette

galet

110 g
tous niveaux d’affinage
nature ou assaisonné

pyramide

220 g
tous niveaux d’affinage
nature ou cendré
chabichèvre 200 g tous niveaux d’affinage
...

Thierry Hager


Thierry
Né en 1963.
Titulaire d’un diplôme en Hôtellerie.
Membre du GAEC depuis 1987.
Il participe à la fabrication fromagère et effectue différentes tâches courantes sur la ferme.
Thierry aime la montagne et la randonnée. Il apprécie également le travail du bois, pour des constructions ou de la menuiserie.

Dominique Schmitt

Né en 1950 à Colmar. Titulaire d’un diplôme d’Ingénieur agronome de l’école de Paris-Grignon.

Membre du GAEC à l’origine de la création de l’exploitation, en 1979, avec son épouse, Elisabeth.


Dominique et sa petite fille Théa

Ses responsabilités annexes à la ferme :
Représentant pour la confédération Paysanne des paysans du Massif Vosgiens,
Président du comité régional de Vivea,

Son rôle :
Actuellement je me consacre essentiellement à la gestion de l’exploitation et à l’organisation des gros chantiers (fenaison, construction, ...). Après avoir beaucoup travaillé , je cherche à présent à déléguer au maximum afin de me consacrer pleinement à mes autres centres d’intérêt.

Ses passions :
Passionné de nature et d’ornithologie, je réalise des films sur mes voyages naturalistes ou sur des sujets liés à l’agriculture. Ceux-ci m’ont mené dans les plaines Andalouses, dans les marécages hongrois, dans les montagnes des Carpathes ou encore dans le delta du Danube ; mais c’est dans mon pays

...

Elisabeth Schmitt

Née en 1949 à Valence
Titulaire d’un BTS Trilingue
Membre du GAEC à l’origine de la création de l’exploitation, en 1979, avec son époux, Dominique. Elle assure une partie de la transformation ainsi que toute la commercialisation sur le secteur de Colmar et Sélestat. Elle effectue également différentes tâches courantes sur la ferme.

Elisabeth tout sourire
Ses passions :

Elisabeth est passionnée de fleurs : original et sauvage, son jardin est une splendeur durant toute la belle saison.
Ce goût des belles choses s’exprime aussi dans sa pratique de la peinture, ses créations en terre cuite ainsi que ses mosaïques.

Gaspard Schmitt

Né en 1980 à Colmar

Titulaire d’un IUT Génie Biologique spécialisé en Agronomie (Nancy) ainsi que d’une maîtrise en Aménagement et Développement du Territoire (Pau)

Fonctions principales sur la ferme Une bonne partie de mon emploi du temps est consacrée à s’occuper des chèvres (fourrager, donner des soins, gestion du pâturage, traire...).

Je gère également une partie de la commercialisation à travers mes permanences au Cellier des Montagnes et mes livraisons dans le Bas Rhin. Je m’occupe aussi des aspects de communication (étiquettes, site internet, prospectus...). Enfin, j’ai également organisé le passage en bio sur la ferme.



Passions : Les Vosges sont de petites montagnes, mais elles m’ont donné l’amour de ces reliefs dont je traque la diversité lors de mes différents voyages.

La préservation de ses paysages et de ses milieux exceptionnels sont
notre soucis à la ferme, je tente également de m’en faire l’echo à
travers mon engagement dans l’association mountain wilderness. (http://france.mountainwilderness.org
...

les stagiaires de 2006


Durée de stage âge études poursuite
Houdot Julie 2 mois 31 ans BTSA installation vers St Dié (88)
Cupillard François 2 mois 25 ans BTSA installation en Franche-Comté
Neff Jonathan 3 sem 20 ans BTSA installation plaine d’Alsace
Céline 6 sem 20 ans INA PG Suite d’étude d’ingénieur agro
Heitz Pierre 1 mois 37 ans BPA installation dans le SW
Savornin Remy 2 mois 27 ans
installation dans le SE

les stagiaires de 2007


Durée Age études poursuites
Nicolas 2 mois 21 ans
stagiaire pour le fun !
Marie 5 semaines 20 ans IUT Génie bio colmar études
Florian 4 semaines 17 ans BEPA Rouffach études
Jeanne 3 semaines 21 ans Agro Montpellier études
Amandine 4 mois 25 ans BPREA Bio Die recherche d’installation

Les cochons

Nous élevons sur nos hauteurs une soixantaine de cochons en plein-air. Chaque animal dispose de plus de 250m² pour gambader. Ils sont issus d’un croisement entre trois races pour leur apporter de la rusticité (Large-white, duroc et pietrain).
Leurs parcs, quoique rudement mis à l’épreuve par leurs groins laboureurs, hébergent une grande diversité de flore arbustive : chataîgners, chênes, alisiers, frênes, églantiers, genêts... Ce terrain de jeu participe ainsi a donner à la viande de nos cochons sa saveur unique.
Nous ne sommes qu’engraisseurs, c’est à dire que nous achetons des porcelets d’une vingtaine de kilos dans un élevage alsacien et les faisons grossir jusqu’à 80-90kg. Leur nourriture est exclusivement composée de céréales biologiques et de petit-lait issu de notre transformation fromagère.
L’administration d’antibiotiques est extrêmement marginale, ce qui n’a donc rien à voir avec les élevages industriels qui les distribuent de façon automatique dans l’alimentation.
Alors, pourquoi ...

Les alpines chamoisées des Embetschés




Viluna
à la haute pierre
Suite à l’incendie qui a ravagé notre ferme en 1999, nous nous sommes pourvus d’un troupeau de race alpine-chamoisée aux caractéristiques génétiques exceptionnelles. Ces formules 1 du monde caprin ont eu toutefois quelque peu de mal dans un premier temps à s’adapter à la rudesse de leur nouveau milieu. Issues d’un élevage hors-sol, elles ont eu à s’habituer à leurs longues marches quotidiennes, au climat capricieux ainsi qu’au changement saisonnier de leur garde-manger !
Leur alimentation

Les chèvres sont des ruminants, et oui ! Nous les nourrissons donc essentiellement de fourrage que nous récoltons sur nos prairies de montagne. Elles recoivent également du foin de luzerne récolté en plaine d’Alsace ainsi qu’un complément de céréales (maïs, orge, pois, féverole, avoine). Nos chèvres ne reçoivent ni mélanges industriels ni aliments susceptibles de contenir des OGM.
Le bio

Notre fromage de chèvre est certifié bio depuis avril 2006. Pour obtenir l’agrément, nous ...

Il y a des moutons aux Embets depuis l’installation de Dominique et Elisabth...

Il y a des moutons aux Embets depuis l’installation de Dominique et Elisabeth en 1978. L’exploitation compte aujourd’hui 95 brebis allaitantes dont les missions sont multiples.

En effet, une fois par an elles mettent bas un ou plusieurs agneaux, sur des périodes d’agnelage s’étalant de septembre à mai, selon l’âge et la race de la brebis. Elles sont alors rentrées à la bergerie afin de pouvoir leur porter un maximum d’attention durant cette phase délicate.


platane et son agnelle, agée de 5 jours

Leurs agneaux seront destinés soit à l’élevage (en vente ou en
renouvellement de notre troupeau) soit à la boucherie où il sera vendu
au cellier, à partir de six mois.
Pour en savoir plus sur la viande d’agneau :la viande d’agneau


un agneau thônes

Dès que les beaux jours reviennent, elle peuvent s’atteler à leur seconde tache, celle de l’entretien du paysage. En effet , d’avril à novembre, les brebis et les agneaux de plus de 4 mois sont en continu à l’extérieur sur des prairies d’altitude

...

les projets d'avenir

Même si la ferme est aujourd’hui en vitesse de croisière et peut se targuer d’avoir souvent innové dans son domaine. Les protagonistes ne comptent pas s’arrêter là et de nombreux projets sont à l’étude.


L’installation de Gaspard et Salomé

Une nouvelle bergerie
Voilà ci-dessous la bergerie que l’on devrait commencer à construire cet automne. L’image que vous pouvez voir est un montage réalisé par notre architecte fétiche : Andréas Edzard.


la future bergerie
Au rez de chaussé on y trouvera les moutons, à l’étage à gauche l’appartement...et à droite le reste !

Les échanges plaine-montagne nous obligent désormais à stocker du
fourrage, du grain et de la paille pour des durées beaucoup plus longues
qu’auparavant. Nos bâtiments actuels sont à présent beaucoup trop
engorgés.
Le projet d’installation de Gaspard devrait donc consister en la
création d’une nouvelle bergerie afin d’installer les moutons dans un
bâtiment qui leur serait spécialement affecté. L’ancienne partie où ils
logeaient

...

la viande d'agneau bio

Le GAEC des Embetschés vous propose de la viande d’agneaux élevés dans le respect du cahier des charges de l’agriculture biologique. (Certificat Ecocert)

Pour en savoir plus sur l’élevage

Poids : entier (16-20kg), moitié (8-10kg)
Prix : 12€/kg
Le colis de viande est à chercher au Cellier. Toutes les parties seront découpées, empaquetées séparément et étiquetées.
Vous aurez des côtes, de la poitrine, du collet, des abats et vous pouvez nous préciser les modalités de la découpe concernant le gigot, l’épaule et la selle (entier, en tranche, désossé, roulé).







Une ferme diversifiée et équilibrée

L’approche systémique, ça vous dit quelque chose ? C’est en tout cas ce que nous essayons d’adopter dans notre ferme : sur nos approches agronomiques, environnementales et économiques.


Des ateliers agronomiques qui ont une cohérence globale :
Au départ, la ferme a démarré avec l’atelier caprin (cf. historique La chèvrerie des Embetsches d’hier à aujourd’hui ). Les autres ateliers ont
suivi par nécessité de cohérence d’ensemble.

Ainsi, les moutons nous permettent de valoriser les prairies les plus éloignées de la chèvrerie. Ils sont de plus beaucoup moins difficiles que les chèvres et nous pouvons leur distribuer les fourrages les plus grossiers et ceci grâce au choix de races rustiques !

Les cochons eux, sont apparus par complémentarité économique et environnementale. Un déchet nous encombrait de longue date : il s’agissait du petit lait issu de la transformation fromagère. Cet omnivore nous le consomme gouluement et cela lui donne une saveur toute particulière une fois dans votre



...

La culture de la biodiversité : on aime la nature et on lui rend bien!

32 ha parmi les 72ha que compte l’exploitation sont contractualisés pour la sauvegarde et le développement de la biodiversité qui y règne.





Le traquet tarier, oiseau indicateur de la biodiversité de nos prairies.
Cela implique :
Une fauche tardive (après le 1er juillet, ou pâturage uniquement) pour permettre aux oiseaux qui nichent au sol d’élever leur couvée (tarier des prés)
Des apports de fumier limités
Suppression du broyage, remplacé par le pâturage des chevaux après les chèvres, plus selectives dans leur pâturage

L'approche bio de notre ferme

Nous avons entamé les démarches pour le passage en bio qu’en 2005 même si depuis toujours, la ferme s’était éfforcée d’aller le plus loin possible dans sa démarche environnementale.


Pour télécharger notre certificat
bio, cliquez ici : Certificat Bio
Chacun a son avis propre sur le bio et les raisons pour lesquelles nous y sommes passés sont diverses. Elles convergent néanmoins vers notre volonté de soulager au maximum notre planète et ses habitants ; ceci afin que l’agriculture participe à favoriser le bien être des animaux et des hommes et non à les empoisonner et detruire leur milieu de vie !

Le passage en bio était donc un signal important à donner pour afficher nos engagements. Cependant, nous ne voulions pas que cela influe sur nos prix de vente, le bio n’est pas réservé aux bobos !

Plusieurs élémnts ont convergé en 2005 pour que ce soit le bon moment de franchir le pas :
le démarrage des échanges plaine-montagne qui nous ont permis d’obtenir des céréales bio de façon éqitable,

...
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z