Sites web gratuits et Agence Web en ligne

Site web cbc section vtt

Club / Association sportive
VTT
Mairie de Condat sur Vienne
87920 condat sur vienne
club.quomodo.com/vttcbc

Informations

Responsable :

(Président / Gérant / Autre)

Téléphone : 0687840131

Fax :

Voir aussi : les autres sites web (Haute-Vienne 87)

Dernières actus du site internet :

actualites

actualites21 iéme CARS A PATTES
Article du Populaire du centre

le compte rendu de Paul

Raid
VTT Espagne 26 mai-1
juin 2013
(Bardenas
Reales et Sierra de Guara)

Après le Tour du Sancy en 2009, le Maroc en 2010,
la Turquie en 2011, puis à nouveau le Maroc en 2012…. Ce fut l’Espagne, en
2013.
C’est Alain qui lança l’idée par l’envoi d’un mail
avec des photos des Bardenas. Paysage de western, des chemins où certains se
voyaient déjà chevauchant leur monture … pardon leur VTT… vers EL PASO … les
bandits n’avaient qu’à bien se tenir….
Vous devinez la suite, c’est Daniel qui reprit
l’idée et réalisa le programme, de main de maître comme d’habitude. Première
réunion de présentation, puis reconnaissance avec Anita, d’où ils revinrent
enchantés autant des paysages que des gîtes qu’ils avaient reconnus.
Bien sur Daniel travaille en silence mais avec
efficacité. C’est le 24 mai 2013 lors de notre réunion conviviale avec
dégustation d’un Tajine (encore et toujours préparé par Daniel) que tous les
détails sont réglés.
Comme les années précédentes, nous invitons
épouses à se xxxx
René et Claude déclarent forfait avec mille
regrets, suite à des blessures et ne pourront se joindre à nous. Nous les
regretterons, mais penserons à eux.
Alain victime d’un grave accident de VTT en
février, est présent. Il a retrouvé forme et dynamisme.
Nous sommes maintenant rodés à tous ces
préparatifs. Minibus réservé depuis longtemps, caravane prêtée par Olivier, VTT
révisés (Hum… Hum .. on verra que certains … mais j’ai les noms…) la
troupe est motivée.
Notons cependant que la préparation (habituelle)
physique n’a pas été à la hauteur des années précédentes. Météo oblige. Nous
verrons bien sur place. Seuls Daniel et Gilbert qui ont effectué un raid dans
l’Esterel sont au top…. déjà qu’ils sont plus forts que la plus parts d’entre
nous ….Enfin…

26 mai
Départ de la troupe. Rendez-vous
à 5h45 chez Olivier. Et bien sur …il en fallait un ….. ce fut Jean Paul, qui arriva avec une
heure de retard. Problème de fermeture de pyjama, alerte du portable réglée par
Madame, et j’en passe …bref tous les motifs surréalistes furent évoqués pour
essayer de justifier l’injustifiable. Ca commençait fort mais dans la bonne
humeur matinale.
Après un voyage sans histoire, agrémenté d’une
pause café puis d’un pique nique juste après la frontière espagnole, nous
arrivons au gîte des Bardenas " Alberque d'El Yugo". Il fait
relativement beau. Ne soyons pas trop difficile après la période de temps très
pluvieux que nous avons connue.
Nous rentrons rapidement dans le vif du sujet.
Nous nous installerons dans les chambres que le soir car il y a trop de monde
au restaurant. Et nous partons pour 27 kms de découverte d’un paysage qui est
beaucoup plus vert que prévu. Il a beaucoup plu ici aussi. Peu de dénivelle, c’est
très bien pour déverrouiller les jambes après le long voyage.
Pour respecter la tradition, le vélo de Marc est
accroché à un arbre. Il aura d’ailleurs quelques difficultés à le trouver et …
à la décrocher.
Daniel est victime de la première (d’une longue
série) crevaison. Mais c’est Laurent qui aura la médaille du jour avec une
superbe chute et ce que l’on peut baptiser un très beau vol plané. Pas de bobo,
c’est le principal. Les coquelicots dans les champs font le bonheur des
photographes.
Le ciel se couvre Marc s’inquiète et promet à
Daniel de remplir son casque s’il pleut avant l’arrivée. Remplir de quoi ….
Vous lui demanderez… on ne peut pas l’écrire. Finalement on échappe de justesse
à l'orage. Mais Daniel reste prudent … il va ranger son casque dans camion… on
ne sait jamais.
Les épouses quant à elles ont fait leur première
rando pédestre.
Installation dans les dortoirs, douche, sangria et
cakes préparés par nos dames, diner et dodo. Nuit calme pour tous, excepté le
concours bien connu pour élire le champion du monde … de ronflement. Mais ça
c’est habituel à chaque sortie. Le nom de certains absents sont évoqués, dont
je tairai les noms ; on dira donc que ce fut un championnat régional.

27 mai
La pluie cesse juste au moment du départ ; 65
Kms sont prévus le profil est relativement plat. Les premiers kms se font sur
un plateau "El Plano", puis nous découvrons enfin le vrai paysage
tant attendu. Canyons, montagne pelée, crevasses "La Blanca Halta".
on s’y croirait. Les vautours s'ajoutent au spectacle merveilleux des Bardenas. Joel collecte toute la boue
qu’il peut. Son vélo si léger d’ordinaire pèse 50 kgs. La glaise colle aux
pneus. Il avance d’un mètre mais la terre ne veut pas l’abandonner et ça colle
… et ça colle…. Il faut toute sa patiente pour « nettoyer » et
repartir. Heureusement les chemins ne sont pas tous comme ce tronçon collant
que l’on vient de passer. Les paysages sont magnifiques, et en plus le soleil
est de la partie. Les
herbes volent avec le vent, EL PASO est en vue. Pique nique à la cabane des
bergers (qui a été réhabilité) à coté de sa célèbre statue. La sieste est de rigueur. Gilbert ne déroge
pas à ses bonnes habitudes et il donne l’exemple à ses copains qui l’imitent
(très bien d’ailleurs).
Les femmes ne sont pas au rendez-vous, nous les
croiseront plus tard sur la piste… telle la diligence.. l’Opel trace son
chemin…
Nous poursuivons notre balade dans cette réserve de
la biosphère (réserve protégée … vous comprendrez pourquoi). Halte à la cabane
ayant servie de décors au clic télé tourné avec les sosies enfants de Johnny et
Eddy… nostalgie oblige. Certains (là
aussi, j’ai les noms) s’amusent comme des gamins en faisant du hors piste sur
les petits monticules…. Jusqu’à ce que le gardien des lieux arrive, tel le
cowboy justicier, klaxonnant puis prenant en photos les fautifs. Après un
agréable sermon, quelques réprimandes et
une réponse faite de conciliation de Daniel (dans un espagnol presque parfait)
la troupe repart … libre. Ouf on a eu peur .Ils ne recommenceront pas. Nous contournons
le moins sympathique terrain militaire heureusement sans les manœuvres. Puis
nouvelle halte au site de Castildetierra, cheminée de fée emblème des Bardenas
Reales. Monticule de terre où une pierre tient en équilibre… on se demande
comment.
Le temps se
gâte l’orage approche… et tombe sur nous. Le dénivelé quasi nul n’es plus le
même, côte, pluie, tonnerre, sol glissant…. L’enfer pour remonter sur la sierra
d'El Yugo. Le groupe se disloque et c’est chacun pour soit afin de rentrer au
plus tôt en fonction de sa forme. Juste avant l’arrivée certains voient deux
zèbres dans le parc d’attraction de Senda Viva. Mais quand ils le répéteront ils
ne seront pas crus, mais plutôt considérés comme « très fatigués» pourtant
les zèbres étaient bien là … je les ai vu.
Dernière soirée au gîte. Je vous passe sous
silences les occupations habituelles, douches, visite de l'église, apéro,
diner, balade à pied, dodo.

C’est au cours de la soirée que nous eûmes
l’explication de la source miraculeuse qui coule à coté du gîte, et pourquoi
une église fut construite ; Un berger boiteux vit la vierge. Revenu au
village personne ne le crut. « Si tu reviens sans boiter, alors on te
croira » lui dirent les villageois. Il remonta et au retour dans le
village, il ne boitait plus. La légende était née.

28 mai
Départ du gîte sous la pluie. Nous nous
dirigeons vers le deuxième site de notre raid. Direction la Sierra de Guara. Transfert
de 280 kms… un peu long, d’autant plus que le temps n’est pas de la partie. Gros coup au
moral. La montagne est belle mais le ciel noir
n’incite pas à pédaler.
Nous arrivons à l'auberge d’Arcusa à l’heure du repas. Installation dans les
chambres, puis repas chez Pierre qui
nous a préparé des côtes d’agneaux, un régal.
Le soleil est de retour, mais le vent reste fort.
Petite balade de 20 kms sur le plateau, sympa et sans difficulté. Seulement une
crevaison, dont Marc est victime.
Gilbert s’inquiète
du pneu avant de Paul qui est bien trop étroit (le pneu… pas Paul…) Il le lui
change avec cependant quelques difficultés pour extraire ce satané pneu étroit
qui ne veut pas se défaire. Mais Gilbert est le plus fort, et coté
mécanique, Ya pas photo.
Au menu ce soir saucisse haricot blanc…. Bonne
nuit. Certains diront le lendemain sans aucune allusion … qu’il ya eu un grand
vent durant la nuit …..

29 mai
C’est «LA» journée où le dénivelé fait un peu peur
à ceux qui ont les jambes lourdes. 50 kms au programme et 1400m de dénivelé. Et
nous ne sommes pas déçus. Les beaux paysages de montagnes –très différents des
Bardenas- se méritent ; il faut appuyer fort pour découvrir que la
montagne est belle.
Jean
Paul
chute dans un chemin boueux (très boueux) mais ne tombe pas dans le ruisseau en
dessous et évite ainsi le «soleil» de l’année. Paul qui a tout vu en a le fou
rire….Pas de bobo… juste de la boue.
Paul à son tour chute après que Marc lui demande
d’avoir une pensée pour Frédéric resté à Limoges. Marc qui suit chute sur Paul
et se retrouve deux mètres plus bas. Mais toujours pas de bobo : que des
rires pour se moquer de soit. Si mon explication n’est pas claire demander la
vidéo, tout a été pris sur le vif.
A midi c’est François qui en enjambant un vélo pour prendre une photo des
"siesteux" perd l'équilibre et s’entaille le tibia. Marc remplit fort
bien son métier d’infirmier et tout va pour le mieux. Après la petite sieste réparatrice nous
repartons, gaillards, avant d’attaquer la longue .. très longue , dure… très
dure piste qui nous mène à L'Ermitage de San Benito 1074m avec un superbe
panorama . Tout se mérite, même la descente monotrace d’enfer qui suit.
Exceptionnel chemin, très caillouteux, parfois un peu (beaucoup) dangereux.
Jean
Paul
(décidément) chute à nouveau et se retrouve dans les arbres… côté vide bien
sur.
Nous retrouvons Alain et François grelottants qui
nous ont attendus à Olson, ayant préférés ne pas faire ce tronçon un peu hard.
Retour gîte où nous retrouvons les épouses qui ont
marchés toute la
journée. Breefing de Daniel avec sangria prise sous les
arbres à l’abri du vent.

30 mai
Pierre, notre hôte nous propose aujourd’hui un
circuit technique de 33 kms. François, Joël et Jean Luc accompagnent les
épouses, d’autant plus que nos pédestres ont prévus la visite du superbe
village Alquezar avec restaurant à midi et rando sur des passerelles dans le
canyon. Vous pensez bien… nos trois lascars ont vite fait le choix.
Technique a dit Pierre… et ce fut technique. Nous
avons comme on dit chez nous « cassé de la porcelaine ». En passant
sur les pierres, nous retrouvions ce bruit très particulier. De très beaux
singles où chacun peut prendre un grand plaisir.
Au cours de la matinée nous découvrons un dolmen
hélas un peu détruit par les ans. Puis c’est un four à chaux très curieux que
nous découvrons avant l’attaquer une côte d’enfer… et à pied. Nous découvrons tout en bas une rivière et
ses méandres. C’est superbe.
Tout cela nous met en appétit nous
pique-niquons au «molino del suelo». Laurent
est impatient de voir les piscines que nous découvrons vers midi . Il
tient ses promesses, il se baigne dans ces marmites d’eau… un peu froide
encore. Tel le jeune qu’il reste, il saute et même plonge. Il n’a pas pied à
certains endroits. Le site est exceptionnel.
Petite sieste et nous repartons. Alain nous
signale qu’un de ces amis passe ses vacances dans le village de Betorz que nous
visitons, dans l’hôtel qui malheureusement ne sert pas de café à cette période.
Le monde est petit dit-on …
Comme des gamins nous traversons quatre fois la
rivière «Rio susia » avant de porter nos montures dans le chemin de brebis….
On comprend pourquoi seules les brebis y passent.
Daniel a un coup de chaud…. Il casse son axe de
roue arrière et pense que la rando est terminée pour lui. C’est sans compter
sur Jean Paul
qui sort de son sac la pièce qui permettra à Daniel de poursuivre sur le vélo.
Daniel … on ne sert pas l’axe aussi fort … vois ce qui arrive.
Gilbert qui a crevé change son pneu. C’est sa
dextérité et son calme qui lui permettent de finaliser la réparation. On ne
change pas un tubless comme ça …n’est-ce pas Paul…
Ce soir Jean Luc et Annie nous offrent apéritif et toasts, très convivial pris à
l’intérieur car le vent souffle fort. Annie fête (aussi) son anniversaire.
Au menu, en entrée foi d’agneau à la catalane,
suivi d’une excellente paëlla. Nous sommes récompensés des efforts de la
journée.

31 mai
Dernière journée de VTT. Au programme une
trentaine de kilomètres.
Nous devons prendre le minibus pour nous rendre à
Las Bellostas, point de départ de notre rando situé à 14 kms. Gilbert se dévoue pour les faire à vélo. Le
minibus n’étant autorisé que pour neuf passagers.
Marc doit changer ses plaquettes. Mais, boîte à
outils, main d’œuvre et … compétence font que cette opération se fait
rapidement et sans difficultés.
Joël et Jean Luc ont repris leurs destriers, mais François
restera piéton, genou et dos sont douloureux.
Il faut bien une bonne demi-heure avant que le
véritable départ soit pris. Tergiversation, hésitations, les GPS ne sont pas
d’accords entre eux… mais tout finit par s’arranger et la troupe s’engage pour
une belle journée ensoleillée.
Nous découvrons de très beaux paysages de
montagnes, et « visitons » le village abandonné de Bagueste à 1213m.
Curieux, insolite le site nous permet de voir un panorama exceptionnel à 360°.
Plus tard après une belle descente en single un
peu technique, nous pique-niquons au bord d’un agréable ruisseau " Rio
Mascun". Le groupe de cavaliers croisé le matin nous a rattrapé. Il nous
surprend en pleine récupération…( heu.. sieste) ces grands chevaux sont
impressionnants quand on est allongé.
Quelques passages de ruisseaux sont sympathiques
mais parfois … profonds et peu stable.
Jean Luc casse son câble dérailleur et Gilbert
fait une réparation de fortune qui lui permettra de rentrer
mais avec une seule vitesse à l’arrière … ce qui n’est pas l’idéal.
D’autant que le retour est très vallonné et
quelques côtes tirent un peu dans les jambes. C’est ici que Jean Paul apprend que l’on
peut (aussi) tirer sur les pédales automatiques et que cela aide…. Sacré Jean
Paul.
Daniel accompagne Gilbert pour rentrer par la
route. 14 kms de descente… mais Daniel avait oublié aussi quelques côtes… qui
font mal aux jambes.
Dernière douche, avant que Jean Paul fête son
anniversaire (il est encore très jeune) et offre la sangria.
Les épouses ont marché toute la journée et
rentrent … un peu fourbu… mais ne l’avouent pas.
Au menu ce soir, un excellent navarin. Décidément cette auberge excelle par sa
cuisine faite de produits locaux.

1 juin.
C’est le départ. Nous chargeons les vélos, et
prenons la route.
Direction Ainsa et traversons les Pyrénées par le tunnel Bielsa
puis Toulouse et enfin Limoges.
Le temps est maussade. Les jambes lourdes, les
vélos sales, ont soufferts et mériteront bien un bon lavage, une bonne remise
en ordre après tous ces cailloux.
Alain peut rouvrir son Iphone. Nous retrouvons une
vie...normale.
Gilbert qui prépare un raid dans les alpes
souhaite poursuivre sa préparation en se rendant à St Léonard le lendemain ….
Mais peu de volontaires se manifestent. Pourtant il fera un petit tour du coté
de Condat avec Marie Lise.

Voilà les quelques « remarques » que
nous pouvions faire de notre séjour en Espagne.
Merci à Daniel pour la préparation et tout le
travail accompli .
Merci, à tous pour la bonne humeur.
Et à bientôt pour d’autres aventures. ...

le compte rendu de Paul

le compte rendu de PaulRaid VTT en
Bretagne
( 14 au 20
septembre 2013)


Sur
une idée originale d’Alain( allez savoir pourquoi ??), une réalisation de
Daniel, ( ça on sait pourquoi mais pas toujours comment) avec pour acteurs Alain, Daniel, Francis,
François, Frédéric, Gilles, Maurice,
Olivier, Patrick, Paul, René… le film « onze hommes en VTT »
pouvait voir le jour, avec pour décors naturel, la Bretagne.
Alain
et Patrick, les Bretons de la troupe nous vantaient depuis longtemps
(objectivement ???) ce beau pays … pardon cette belle région dont ils sont
originaires.

Depuis
octobre 2012, Daniel est sur la brèche,
à la recherche de chemins, de traces, d’information diverses.
Ne
reconnaissons pas à nos amis pédestres Bretons une grande tolérance à la pratique du VTT
les chemins de bords de mer ou sur le GR4… qui pourtant sont du domaine public…
mais bon passons. (voir quelques commentaires sur certains sites) Ce qui a
compliqué pas mal les choses à Daniel pour trouver le tracé définitif. Il s’est
débrouil ...
...
...

HISTORIQUE DE LA SECTION VTT

C’est bien avant 1993 que fut crée le CONDAT BICROSS CLUB,
mais c’est cette année là que la
section VTT prit réellement vie. Jusqu’à lors seul le
Bricross était pratiqué au club avec pas mal de réussite d’ailleurs avec
plusieurs titre de champions.
Olivier
LERENARD , parent d’un
bicross man émérite, pratiquait déjà le VTT avec quelques amis membre du Club.
Il fit paraître une annonce dans la presse locale, invitant à « faire un
tour de VTT » dans la forêt des Cars. C’est une dizaine de courageux qui
sur leur destriers sans suspension ni
feins à disque … bien sur ont découvert cette belle forêt qui allait souvent
avoir leur visites.
Ainsi débutait l’activité VTT au sein du Club. Mais jamais
le sigle VTT n’est apparu dans le nom du Club.

Nous nous affilions à l’UFOLEP puis participions aux
randonnées organisées par les différents clubs du département.
Notre rencontre avec Gilles GOULFIER
habitait LES CARS nous permit de découvrir tous les chemins de cette belle
forêt et de ses lieuxxxx
Les effectifs n’ont jamais atteint des sommets,( voir
tableau) mais c’est toujours un noyau de fidèles qui anime le club, avec cet
« esprit VTT » sans compétition mais où le plaisir de se retrouver est
primordial.
Olivier
LERENARD nouvellement élu maire de JOURGNAC (toutes nos
félicitations) qui assumait le secrétariat de la section souhaite passer le
relai. C’est Paul DESSART
qui lui succède jusqu’en 2003 avant de devenir le trésorier du Club. Bernard MAYERAS ,
devient alors le nouveau secrétaire. Attiré par le vélo de route il cède le
poste à François
CHAPELLAS en 2010.

LA CAR
A PATTES
En 1994, nous décidons d’organiser notre rando VTT-pédestre
que nous baptisons « LA CAR A PATTES » .
C’est bien sur dans la
forêt DES CARS que nous connaissons bien que se déroule notre
rando.
212 participants (dont 56 marcheurs) pour cette première
édition qui se déroula sous la
pluie. Mais la machine était lancée et 2013 fêtera sa 20éme
édition. Le nombre de participants se stabilise
à 300 environ au fil des ans avec un pic en 2006 avec 506 inscrits.

Si le comité des
fêtes DES CARS nous aidait efficacement
pour l’organisation de cette rando, ce n’est plus le cas depuis pas mal
d’années. Nos épouses nous ont rejoints pour palier au manque de main d’œuvres
et c’est dans une ambiance festive et conviviale que tous
« travaillent » pour la réussite de la rando, qui se termine
traditionnellement par un repas pris en commun.

WEEK END DE MAI

Les sorties du dimanche ne suffisent plus à satisfaire
l’appétit grandissant des vététistes Condatois.L’ambiance est trop bonne pour
ne pas partager des moments plus intenses. Ainsi est né l’idée d’organiser des
WE VTT aux premiers beaux jours en mai.
Jean
Pierre BEALLE propose un hébergement (gratuit) dans une
grande bâtisse familiale (un ancien moulin) à Bretenoux dans le Lot. Le confort
est spartiate ; salle de bain dans
le ruisseau , et couchage à même le sol. Mais l’ambiance et le soleil sont au rendez-vous.
Et depuis 1998, tous les ans en mai est organisé un WE dans un lieu différent et
toujours avec le même succès.
Nous pourrions faire un commentaire sur chacun de ces WE,
les anecdotes ne manquent pas mais c’est un livre qu’il faudrait écrire.
Ah … si juste , pour signaler une tradition qui existe
depuis 1998 grâce à Franck JOLLY (un des premiers membres du Club). Tous les
ans Marc CHAZEAUD retrouve son vélo accroché à un arbre ou caché dans une
poubelle ou encore pendu au fil à linge etc… ne chercher pas pourquoi … on ne sait
pas … mais tous les ans c’est pareil.


PUIS DE PLUS EN PLUS LOIN

En 2009, la pratique étant de plus en plus intense, Bernard MAYERAS propose
de faire le tour du Sancy, et met en place le programme.
C’est une pleine réussite même si parfois les chemins nous ont un peu perdus.
Nous n’avions pas les GPS à cette époque.

Devant ce succès vint l’idée émise par Daniel JUDDE de partir à
l’étranger pour un séjour encore plus long. Daniel est un amoureux du Maroc.
C’est donc dans cette direction que le premier périple à l’étranger se fera. Et
là encore que du plaisir. Voir le commentaire plus détaillé du séjour dans le
menu du site.

En 2011 , changement de direction. Le club se déplace en
Turquie dans la magnifique région des Cappadoces. Et là encore que de souvenirs
, de paysages et de « singles » d’enfer.

Mais Daniel
JUDDE aime trop le Maroc, en 2012, le club y retourne Atlas et contre Atlas au programme. Mais
particularité du séjour, c’est sous la
tente et non en gîte ou hôtel que se fera l’hébergement. On fait à la dure…avec
des souvenirs à la pelle.

C’est au tour d’Alain GUENEGOU d’émettre à son tour une idée de
rando originale. Pourquoi ne pas partir de Limoges et rejoindre l’Atlantique
par le (fameux) GR4. Pari lancé. Toute l’équipe se met au travail, Olivier LERENARD
s’occupe de l’hébergement, Daniel
JUDDE (le GO titulaire du Club et qui maîtrise parfaitement
le sujet) s’occupe de la
trace. La fine équipe part de JOURGNAC et rejoint BOURCEFRANC
en une semaine. Les moules frites chez Paul DESSART clôturent un raid certes long mais
superbe. Oui superbe, qui pourtant avait mal commencé par une pluie battante
pour se terminer sous un beau soleil.

Le WE de BUGEAT en 2013 est celui qui sera le plus froid des
WE de VTT mais qui regroupera le plus grand nombre de participants (32) Notons
que depuis quelques années nous invitons nos épouses et compagnes à participer
à la fête.

ET APRES

Après … c’est pour bientôt.
Départ le 26 avril 2013 pour l’ Espagne ( les Bardenas et la
Sierra de Guara) pour une raid d’une semaine.
Mais nous en reparlerons.

Puis en projet un périple Breton en Septembre….

Vous voyez, le VTT au Condat Bicross club…. Ca n’arrête
jamais.







Année
Lieu

1998
Bretenoux (46)

1999
Vallée de la cére
(46)

2000
Eguzon (36)

2001
Dienne (15)

2002
Beynac (24)

2003
Le Blanc (36)

2004
Chamberet (19)

2005
Ribérac - Dordogne
(24)

2006
Seynergues -
Aveyron (12)

2007
St Georges de
Didonne (17)

2008
Cahors-St Pierre la
feuille (46)

2009
Aubeterre (16)

2009
Tour du Sancy

2010
Maroc

2010
Saint Pierre de
Maillé (86)

2011
Turquie

2011
Caniac ( 46) Chez
Jean Luc

2012
Maroc

2012
Laschamps (63)

2012
GR4 Jourgnac-
Bourcefranc

2013
Bugeat

2013
Espagne (Banderas-
Sierra)

2013
Bretagne en
préparation

...

compte rendu de Paul

Raid
Marocain du Condat Bicross Club – mars/avril 2012


Lorsque
vous lirez ces quelques lignes, sachez chers amis, que ma colère sera passée,
que mon humeur sera redevenue normale (même si parait-il je suis un vieux
grincheux, mais c’est une autre histoire)
et pourquoi donc ?
Au
retour de notre périple Marocain, je me suis lancé dans le compte rendu de ce
beau voyage. Il pleuvait, mon inspiration était par contre au beau fixe. Je
remplis sans problème neuf pages d’anecdotes notées sur le petit carnet jaune.
Puis
vient l’appel du soir que vous, Messieurs, connaissez bien : «A table,
allez on mange ». Je « voulus » sauvegarder mon travail que
j’avais rédigé avec l’entête du club et son logo. Souhaitant garder ma trame
originale je commençais à effacer le texte pour le sauvegarder sous un autre
nom… et là…. Survint le rappel « ON MANGE. CA VA ETRE FROID »….
Le
lendemain je voulus terminer ma prose, il ne me restait plus que deux jours à
narrer… et là … oui là.
Cambronne
fut cité de ...

...
...

BIENVENUE

Bienvenu sur le site de la section VTT du Condat Bicross Club

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z