Sites web gratuits et Agence Web en ligne

Site web CTT DEOLS

Club / Association sportive
Tennis de Table
avenue Paul Langevin
36130 DEOLS
club.quomodo.com/cttdeols

Informations

Responsable : Pascal LAMIOT

(Président / Gérant / Autre)

Téléphone :

Fax :

Voir aussi : les autres sites web (Indre 36)

Dernières actus du site internet :

Loto du 4 février 2017

Loto du 4 février 2017Samedi 4 février 2017
Loto, organisé par le club au centre social culturel de Déols
Rue Paul Langevin à Déols
Ouvert à tous.
Ouverture de la salle à 19h00.


Ces demoiselles en perfectionnement

Ces demoiselles en perfectionnementLa Nouvelle République du 27/01/2017
Ces demoiselles en perfectionnementLe comité de l'Indre de tennis de table propose depuis plusieurs saisons déjà des stages de perfectionnement sportif. Mercredi, ce fut au tour de seize joueuses, venues de sept clubs différents, de se retrouver dans la salle de Déols, sous la direction d'Élodie Vachet, pour travailler ensemble afin de préparer les prochaines compétitions nationales, régionales et départementales.

Lire la suite sur le site de la Nouvelle République

La réserve peut y croire

La réserve peut y croireLa Nouvelle République du 24/01/2017
La réserve peut y croire
En s'imposant 8-5 contre Argentan, un concurrent direct pour le maintien, les réservistes déolois ont fait un premier pas vers le maintien. Et cette victoire, les hommes du président Lamiot la doivent en grande partie à l'inoxydable Christophe Lajournade qui a fait le plein de victoires en simple comme en double.
D'entrée de jeu, c'est lui qui a dégommé le leader adverse, Demangel (n° 469), et permis à son équipe de faire la course en tête.

Lire la suite sur le site de la Nouvelle République

Déols n'a pas perdu le Nord

Déols n'a pas perdu le NordLa Nouvelle République du 24/01/2017
Déols n'a pas perdu le Nord
Grâce à ses leaders Mitterrand et Chapgier, l’équipe fanion du CTT Déols a renoué avec la victoire à Boulogne-sur-Mer. Mais que ce fut compliqué !

Pointés du doigt après la défaite concédée la semaine dernière contre Lille, Alexandre Mitterrand et Nicolas Chapgier avaient à cœur de redorer leur blason. De toute manière, ils n'avaient pas vraiment le choix. En l'absence de Cyprien Laurent, blessé à l'épaule, le salut de Déols passait par une bonne prestation de ces deux-là.

Lire la suite sur le site de la Nouvelle République

Zoom sur la N3

Zoom sur la N3le nouveau maillot club
La saison 2016.2017 sera l'occasion pour l'ensemble des joueurs et joueuses d'évoluer avec un nouveau maillot.
Découvrez ( par un clic sur l'image ) le modèle retenu, aux couleurs rouge et noir du club.
Chacun des licenciés, pensez au plus tôt, à transmettre votre taille à Elodie.
Les tuniques seront remises à la rentrée, à chacun d'entre nous.
Seule l'équipe 1, conservera son maillot.

Déols sort de sa réserve

Déols sort de sa réserveLa Nouvelle République du 22/01/2017
Déols sort de sa réserve
Déols - Argentan : 8-5 A l’issue d’une rencontre riche en rebondissements, la réserve de Déols s’est imposée. Le maintien est plus que jamais d’actualité.

Le talent ne s'use que lorsqu'on s'en sert. Et Christophe Lajournade (n° 663) qui ne joue désormais plus qu'à dose homéopathique en a encore à revendre. En dégommant d'entrée de jeu le leader normand Demangel (n° 469) à grands coups de « tournicotis », le grognard déolois a mis hier son équipe sur orbite. « C'est un point important car il va nous permettre de faire la course en tête. Maintenant il faut que Sylvain gagne son match », soulignait justement Michel Casy.

Lire la suite sur le site de la Nouvelle République

Et bien gagnez maintenant!

Et bien gagnez maintenant!La Nouvelle République du 21/01/2017
Et bien gagnez maintenant !
Alors que l’équipe fanion se déplace à Boulogne-sur-Mer, la réserve accueille Argentan. Un concurrent direct pour le maintien.

Prendre une claque n'a jamais fait de mal à personne. Encore faut-il retenir la leçon et ne pas tendre l'autre joue le coup suivant. Après une première journée marquée par deux revers, les pongistes déolois sont attendus au tournant.

Lire la suite sur le site de la Nouvelle République

Lille ne l'a pas volé

Lille ne l'a pas voléLa Nouvelle République du 16/01/2017
Lille ne l'a pas volé
En s’inclinant sur ses tables contre Lille (5-8), Déols est tombé de son piedestal, samedi soir. Ses deux leaders étaient aux abonnés absents.

Non, la réussite ne sourit pas seulement qu'aux audacieux. Il faut aussi savoir la provoquer ! Et lorsqu'on gagne les sept rencontres qui se sont disputées à la belle, ce n'est plus vraiment de la chance. Cela dénote simplement un état d'esprit dont les Déolois feraient bien de s'imprégner. Samedi soir, la victoire est revenue à l'équipe qui la voulait le plus : Lille.

Lire la suite sur le site de la Nouvelle République

Colossale désillusion

Colossale désillusionLa Nouvelle République du 15/01/2017
Colossale désillusion
Déols - ASPTT Lille : 6-8 Les Déolois ont tendu le bâton pour se faire battre. Les Lillois ont fait preuve de réalisme en remportant les sept belles disputées.

La déception était bien palpable dans le clan déolois, hier. A la hauteur de leurs ambitions. Mais à quoi bon cette équipe de Déols pouvait-elle prétendre dès lors que ses trois meilleurs joueurs ne lui ont apporté que deux victoires ? A rien !

Lire la suite sur le site de la Nouvelle République

Ne pas perdre le nord

Ne pas perdre le nordLa Nouvelle République du 14/01/2017
Ne pas perdre le Nord
Alors que la réserve effectuera un court mais périlleux déplacement à Mer, l’équipe fanion de Déols recevra la réserve de l’ASPTT Lille. Attention, danger !

Affronter une réserve lors de la première journée de championnat n'a rien d'une sinécure. « Il est quasiment impossible de savoir avec quels joueurs ils vont se déplacer, avoue Alexandre Mitterrand. Ils ont une équipe en N1 qui dispute un match compliqué contre Levallois et ils ont neuf joueurs classés dans le top 1.000. »

Lire la suite sur le site de la Nouvelle République

La fin de saison

La fin de saisonla nr du 20 juin 2016
Michel Casy, vice-président du club est élu président du CITT lors de l'AG organisée vendredi au club.Félicitations.
Lors de l'assemblée générale à Déols, un vibrant hommage a été rendu à Gilbert Ragot qui passe la main au local Michel Casy après douze ans de sacerdoce.
Voilà, c'est fini. Gilbert Ragot, qui a coutume de clôturer les assemblées générales en poussant la chansonnette, aurait pu reprendre l'œuvre de Jean-Louis Aubert mais c'est sur un air de Michel Delpech (Ce lundi-là) que le « chounard » a tiré sa révérence. A bientôt 70 ans, trois mandats de président du CITT 36 et toute une vie dédiée au ping, Gilbert a estimé que le moment était venu de passer le témoin.
Élu en 2004 à Levroux à une époque où le ping indrien traversait une période agitée, il a réussi à fédérer une équipe de bénévoles. Son regret ? « Ne pas avoir atteint la barre symbolique des 1.000 licenciés. On partait de loin avec 730 licenciés et on termine à 911 », souffle Ragot qui durant ses...

Meilleure progression de la saison.

Meilleure progression de la saison.PORTRAIT De JOUEUR
Découvrons Alexis Demanet, qui termine meilleur performeur de la saison. Avec 1117 points en début de saison, il compte à l'issue de la saison 1417 points.
Alexis a réalisé une seconde phase quasi parfaite avec une progression sur la saison de 300 points,
Pour cela il a réalisé 168 parties, dont plus de 60% finissent gagnantes cette saison avec de très "belles perfs" dont la plus belle une victoire sur un 19, aux finales régionales.
En R3, Alexis a été un vaillant soldat pour son capitaine Nicolas, et a contribué au maintien du groupe lors d'une dernière journée qui ne s'annonçait pourtant pas gagnée d'avance face à une solide équipe expérimentée du TT Saint genouph, où les déolois s'imposent 8.6, à l'arrachée.
Il aurait pû se contenter de cette belle phase en championnat par équipes, mais ce serait mal connaître le pt'it mec que de pense cela ! Il faut dire qu'il est teigneux et bougon notre Alexis parfois décrié pour son fichu caractère à la table, mais force est de...

Coupe de l'Indre 2016

Coupe de l'Indre 2016La nouvelle république du 7 juin 2016 - Suprématie déoloise
Fabrice Aufrère et toute son équipe ne boudaient pas leur plaisir samedi soir, à l'heure de la cérémonie protocolaire. Pour sa deuxième édition, le tournoi de l'US Saint-Maur a rencontré un franc succès avec 98 participants. « C'est 13 de plus que l'année dernière. Mais surtout, sur les 25 clubs du département, 18 étaient représentés. Cela fait vraiment plaisir et ça récompense le travail réalisé. Enfin, ça nous conforte pour passer la vitesse supérieure l'année prochaine en grimpant au niveau régional », souligne le président saint-maurois.
Les Déolois, qui étaient venus en force, se sont taillé la part du lion en remportant cinq des dix tableaux proposés. Dans le tableau 500-1.399, le jeune Alexis Demanet a prouvé qu'il avait du talent à revendre. Après s'être débarrassé de Maël Rousselon en demi-finale, le jeune homme n'a pas laissé l'ombre d'une chance à un autre Berrichon, Bob Lemaire, en finale. Même son de cloche pour Malaurie...

les règles du jeu en handi sports

les règles du jeu en handi sportsLES REGLES DU JEU EN HANDI SPORTS
Découvrer les règles spécifiques à la pratique du tennis de table en handi



les règles du jeu en handi sports

les règles du jeu en handi sportsLES DIFFERENTES CATEGORIES AU TENNIS DE TABLE HANDISPORTS
Découvrer les règles spécifiques à la pratique du tennis de table en handi



la nouvelle république 36

la nouvelle république 36 Le club dans la presse
La NR du 2 mai - Déols reste à quai.
Bien que vainqueur à Alençon, Déols n’accédera pas à la N3, puisque Nantes l’a également emporté. Quant à la Berri, elle a pris une dernière leçon.
Le miracle n'a pas eu lieu. Car si les pongistes déolois se sont logiquement imposés chez la lanterne rouge, Alençon (8-3), les Nantais ont eu la peau des Chamois (8-2) dans le même temps. « Même si on s'y attendait, c'est tout de même rageant de se dire que l'on manque la montée pour deux sets. Maintenant, on peut toujours se consoler en disant que notre place est plus en N3 qu'en N2 », lâche, un brin médusé, Alexandre Mitterrand (n° 401). Celui-ci termine toutefois avec le titre honorifique de meilleur joueur de la poule avec seize victoires pour une seule défaite.
Chapgier enfonce le clou
Samedi, le colosse a mis un point d'honneur à remporter le bras de fer qui l'opposait à Pessy (n° 520). En quatre sets d'une rare intensité, le leader déolois a fini par transpercer la défense du Normand...

la nouvelle république 36

la nouvelle république 36 Le club dans la presse
La NR du 30 avril - la der de la saison
Les dés sont presque jetés. La Berri retrouvera la saison prochaine le championnat de Prénational et Déols restera sans doute à quai en N3.
Néanmoins, avant de prendre le chemin d'Alençon pour leur dernier match de la saison, les pongistes déolois iront brûler un cierge en implorant les dieux du ping pour que Niort aille chercher un résultat à l'ASGEN Nantes. Après tout, tant qu'il y a de la vie il y a de l'espoir, non ? Et puis le maintien en N3 des Deux-Sévriens passe par un exploit chez les Canaris… Reste qu'Alexandre Mitterrand, expert en pronostic, n'y croit pas un seul instant. « Franchement, je ne vois pas comment Niort pourrait inquiéter Nantes. Il faudrait qu'ils réalisent cinq ou six perfs individuelles… Non, ce n'est pas envisageable. Maintenant, on ira à Alençon pour terminer la saison en beauté », souffle le capitaine déolois.
Et si les Rouge et Noir ne devraient pas rencontrer trop de difficultés pour faire plier...

la nouvelle république 36

la nouvelle république 36 Le club dans la presse
La NR du 2 avril
Finir en beauté à la maison
La saison de tennis de table touche à sa fin. Et si pour la Berrichonne la messe est dite, les pongistes déolois conservent une petite lueur d'espoir. A égalité avec l'ASGEN Nantes mais avec toutefois un set-average défavorable, les Déolois ne sont plus maîtres de leur destin. Pour goûter à nouveau aux délices de la Nationale 2, les Rouge et Noir doivent non seulement remporter leurs derniers matchs contre le SPO Rouen (3) et à Alençon mais aussi compter sur un faux pas des Canaris.
Faire le job
« Nous serons sans doute fixés ce soir. Si Nantes doit lâcher un point ce ne sera pas lors de la dernière journée lors de la réception de Niort mais bien aujourd'hui à Antony. Mais pour moi, Nantes est plus homogène et sera surtout plus motivé que cette équipe d'Antony qui a quasiment assuré son maintien lors de la dernière journée en battant Le Mans », souligne Alexandre Mitterrand, malade et absent pour cette rencontre. Reste que...

la nouvelle république 36

la nouvelle république 36 Le club dans la presse
La NR du 14 mars
Déols en chasse patate

Les pongistes déolois redoutaient leur déplacement à Thorigné-Fouillard (3e). Il faut dire qu'avec leur paire de numérotés Ollivier (n° 422) et Romain Mahoudo (n° 546), cette formation bretonne a fière allure sur le papier. Seulement, depuis le début de la phase, les banlieusards Rennais n'y arrivent pas sur leurs tables. Pour la troisième fois, ils ont concédé la défaite face à une formation déoloise qui a été bien inspirée. « On se doutait qu'ils allaient faire glisser Mahoudo en position de n° 4 pour faire la course en tête. Alors nous aussi, on a choisi de décaler Nicolas Chapgier en n° 3 », souffle Alexandre Mitterrand. Comme quoi le ping, c'est aussi de la stratégie. Et force est de reconnaître que les Déolois ont eu le nez fin.
D'entrée de jeu, Mitterrand croise la celluloïd contre Ollivier. Et lorsque deux purs attaquants se rencontrent, la différence se fait souvent au service mais aussi sur le retour. Et à ce petit jeu,...

3ème journée phase 2

3ème journée phase 2Le club dans la presse
La NR du 13 mars
Déols entretien la flamme

L'homogénéité déoloise a payé Déols : 8 / Thorigné-Fouillard 5
De son côté, Déols s'est imposé sur le fil à Thorigné Fouillard (8-5) à l'issue d'une rencontre accrochée de bout en bout. Pourtant, les Déolois pensaient avoir fait le plus dur à l'issue de la première rotation marquée par la victoire d'Alexandre Mitterrand (n° 401) face à Ollivier (n° 422) dans le combat des chefs suivie de près par celle de Nicolas Chapgier (n° 646) contre Mahoudo (n° 546). Seulement, le Breton est têtu et n'abdique pas au premier coup de vent. C'est bien connu, après la tempête, le beau temps. Et voilà comment Ollivier et Mahoudo allaient rendre la monnaie de leur pièce à Mitterrand et Chapgier. Les Déolois allaient néanmoins profiter de leur homogénéité sur le papier pour s'imposer sur le fil 8-5 alors que son son rival Nantes a dominé Alençon (8-2).

Mitterrand (n° 401) bat Ollivier (n° 422) 3-1, perd R.Mahoudo (n° 546) 2-3 et bat B.Mahoudo...

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z