Sites web gratuits et Agence Web en ligne

Informations

Responsable : princesse sanae

(Président / Gérant / Autre)

Téléphone :

Fax :

Voir aussi : les autres sites web (Marne 51)

Dernières actus du site internet :

اسم حيوان يتكون من 4 حروف. الحروف 1 و 3 و 4 بمعني مسارلوسيلة نقل


اسم حيوان يتكون من 4 حروف. الحروف 1 و 3 و 4 بمعني مسارلوسيلة نقل


و2و3 و4 مدينة اهلها ادرى بشعابها


و1 و2 شي قاتل

و4و2و1 الكلام الذي يسمع بصعوبه

Bienvenue sur ce site ou sur cette rubrique de mon site .

Bienvenue sur ce site ou sur cette rubrique de mon site .

Répondez et le nom du gagnant(qui répond par la bonne réponse)sera posté à côté de la question.



PS:Pour répondre envoyer la réponse à:

HUYAMSPEEDAT@HOTMAIL.FR




Victor Hugo Écouter, né le 26 février 1802 à Besançon et mort le 22 mai 1885...




Victor Hugo Écouter, né le 26 février 1802 à Besançon et mort le 22 mai 1885 à Paris, est un poète, dramaturge etprosateurromantique considéré comme l’un des plus importants écrivains de langue française. Il est aussi une personnalité politique et un intellectuelengagé qui a compté dans l’Histoire du XIXe siècle.

Victor Hugo occupe une place marquante dans l’histoire des lettres françaises au XIXe siècle, dans des genres et des domaines d’une remarquable variété[3],[4]. Il est poète lyrique avec des recueils comme Odes et Ballades (1826), Les Feuilles d'automne (1831) ou Les Contemplations (1856), mais il est aussi poète engagé contre Napoléon III dans Les Châtiments (1853) ou encore poète épique avec La Légende des siècles (1859 et 1877).

Il est également un romancier du peuple qui rencontre un grand succès populaire avec par exemple Notre-Dame de Paris (1831), et plus encore avec Les Misérables (1862). Au théâtre, il expose sa théorie du drame romantique dans sa préface de Cromwell en...

Ce qu'on entend sur la montagne

Ce qu'on entend sur la montagne

Ôaltitudo !

Avez-vous quelquefois, calme et silencieux,
Monté sur la montagne, en présence des cieux ?
Était-ce aux bords du Sund ? aux côtes de Bretagne ?
Aviez-vous l'océan au pied de la montagne ?
Et là, penché sur l'onde et sur l'immensité,
Calme et silencieux, avez-vous écouté ?
Voici ce qu'on entend : - du moins un jour qu'en rêve
Ma pensée abattit son vol sur une grève,
Et, du sommet d'un mont plongeant au gouffre amer,
Vit d'un côté la terre et de l'autre la mer,
J'écoutai, j'entendis et jamais voix pareille
Ne sortit d'une bouche et n'émut une oreille.

Ce fut d'abord un bruit large, immense, confus,
Plus vague que le vent dans les arbres touffus,
Plein d'accords éclatants, de suaves murmures,
Doux comme un chant du soir, fort comme un choc d'armures
Quand la sourde mêlée étreint les escadrons
Et souffle, furieuse, aux bouches des clairons.
C'était une musique ineffable et profonde,
Qui, fluide, oscillait sans cesse autour du monde,
Et dans les vastes...

L'aveugle et le prof de lettres

L'aveugle et le prof de lettres
Un professeur de lettres, à ses heures poète,

S’en allait au lycée, nonchalant et mutin.

Son esprit divaguait aux ardeurs d’un matin

De printemps.

Il faisait beau et chaud et l’air plein de senteurs,

Le faisait fredonner des chansons plein la tête.

Assise sous un porche et les jambes en tailleur,

Une aveugle tendait sa sébile aux passants,

Indifférents.

Bien mise et l’allure modeste,

La mendiante portait en sautoir à son cou,

Un écriteau orné d’un ruban de satin,

Et sur lequel elle avait écrit de sa main :

« Je suis aveugle, aidez moi s’il vous plaît ! »

Derrière ses lunettes noires, la jeune fille

Souriait.

Le professeur mit un euro dans la sébile,

-Votre sourire lui dit-il,

Illumine cette journée,

Mais permettez que je demande,

Si votre handicap est réel ou menteur.

-Merci pour votre obole et votre compliment,

Flatteur.

Mais qu’importe votre question,

La charité n’a pas besoin d’une raison,

Lui répond la jeune indigente.

-Vous parlez de cela comme une dilettante,

Le coq et la perle

Le coq et la perle
Un jour un coq détourna

Une perle qu'il donna

Au beau premier lapidaire.

"Je la crois fine, dit-il ;

Mais le moindre grain de mil

Serait bien mieux mon affaire."

Un ignorant hérita
D'un manuscrit qu'il porta

Chez son voisin le libraire

"Je crois, dit-il qu'il est bon ;

Mais le moindre ducaton

Serait bien mieux mon affaire"



Les deux mulets



Deux Mulets cheminaient, l'un d'avoine chargé,
L'autre portant l'argent de la Gabelle.
Celui-ci, glorieux d'une charge si belle,
N'eût voulu pour beaucoup en être soulagé.
Il marchait d'un pas relevé,
Et faisait sonner sa sonnette :
Quand l'ennemi se présentant,
Comme il en voulait à l'argent,
Sur le Mulet du fisc une troupe se jette,
Le saisit au frein et l'arrête.
Le Mulet, en se défendant,
Se sent percer de coups : il gémit, il soupire.
"Est-ce donc là, dit-il, ce qu'on m'avait promis ?
Ce Mulet qui me suit du danger se retire,
Et moi j'y tombe, et je péris.
- Ami, lui dit son camarade,
Il n'est pas toujours bon d'avoir un haut Emploi :
Si tu n'avais...

Salut tout le monde. J'ai créé ce site et je l'ai nommé "site pour interessés"...

Salut tout le monde. J'ai créé ce site et je l'ai nommé "site pour interessés" ésperant qu'il ait votre attention.
Je vais y poster quelques informations, poèmes, fables... afin de mettre les élèves au courant de ce qu'on étudie en classe.
J'espère que mon site sera bon.

Soyez les bienvenus


A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z