Sites web gratuits et Agence Web en ligne

Informations

Responsable :

(Président / Gérant / Autre)

Téléphone :

Fax :

Voir aussi : les autres sites web (Nièvre 58)

Dernières actus du site internet :

L'église de la Chapelle saint-André

L'église de la Chapelle Saint André est relativement récente rebâtie sur d'anciennes églises aujourd'hui disparues. Les parties les plus anciennes datent du XVIème siècle. En 1160 une église existait déjà. La paroisse de la Chapelle Saint André a été créee en 1240.


Le clocher et le coeur datent de 1769.

En 1864, l'église en ruine fût reconstruite en style gothique ogival flamboyant du XIIIème siècle à l'initiative du conseil municipal. La commune prit un emprunt pour couvrir les frais.

A l’origine il n’y avait qu’une nef mais compte tenu de l’augmentation de la population il en fût construit deux autres parties latérales.

Deux cloches se situent dans le clocher.
La plus grosse cloche fût posée le 20 janvier 1822..Elle pèse 439 kilogrammes.

Une deuxième cloche a été adjointe et en 1890 une cérémonie de baptême des deux cloches s’est tenue. Les parrain (monsieur Rapeau) et marraine (Madame Goby) ont ainsi donné un nom à ces deux cloches. L’une se nomme "Le Jules Marie "et l’autre "Le Remond...

Pose des blasons sur le fronton de la mairie 24 septembre 2016

La pose des deux blasons réalisés sous l'égide de l'association "L'art en éclats", avec qui notre association HPC était en collaboration sur ce sujet, a eu lieu le 24 septrmbre 2016.

Monsieur le Maire , la première adjointe, l'adjointe en charge des affaires culturelles, la présidente de l'association "L'art en Eclats" et la présidente de notre associaition "Histoire et Patrimoine Chapellois" ont inauguré les deux blasons qui avait été réalisés en mosaïque au mois d'Avril dernier.

Une cinquantaine de personnes ont assité à la cérémonie. Cette dernière a été suivie d'un pot de l'amitié.

Désormais notre commune arbore fièrement ses couleurs via les deux blasons disposés sur le fronton de la mairie.

Une manière d'affirmer son identité en ces temps difficiles pour les petites communes.


Notre commune dans le canton de VaRzy en 1878

A regarder la carte de 1878 notre canton n'a guère changé depuis. Les forêts n'ont pas été réduites et en 130 ans rien ne semble avoir bougé, si ce n'est que la retenue d'Oudan n'existait pas, que deux étangs se trouvaient en amont de Corbelin, qu'il existait un grand étang en amont de la ferme fortifiée du Sauzay.

Les années sombres et les maquis nivernais

La période 1940-1945 est sans nul doute une des périodes les plus troubles et tragiques de notre histoire. Mais l'origine de cette période est à rechercher dans la précédente.

Le conflit de 1914 -1918 va faire une saignée sans précédent parmis les gens du peuple et notamment parmi les Nivernais. Cela va chambouler et modifier structurellement le monde paysan et de la campagne et particulièrement le haut-Nivernais. Ce conflit va voir aussi une toute petite partie de la classe dominante qui va s'enrichir notamment en fabricant des armes. Anatole France, prix Nobel de littérature en 1921 et membre de l'académie française n'a-t-il pas écrit à propos de ce conflit horrible. "On croit mourir pour la patrie, on meurt pour des industriels".
https://​fr.​wikisource.​org/​wiki/​On_​croit_​mourir_​pour_​la_​patrie...

La période d'après guerre 1914-1918 aurait dû voir un renouveau. Mais au lieu de cela, la misère s'installe et se généralise. Les années folles ne le sont que pour ceux qui ont de l'argent.

Les charbonniers : une activité locale mais aussi universelle


La présence d’immenses forêts et la nécessité de faire fonctionner la sidérurgie et faire fondre le métal, fait que le métier de charbonnier existe depuis des millenaires (depuis l’avènement de l’âge du Fer il y a 4 à 5 000 ans). C‘est donc un des métiers les plus vieux du monde qui a disparu au début du vingtième siècle avec l’exploitation du charbon naturel et l’avènement du pétrole et du gaz.

Et les Nivernais en particulier ont été d’exellents charbonniers.

Vous trouverez dans ces films la façon de faire les meules et le charbon de bois.

https://​vimeo.​com/​130299131

http://​www.​ina.​fr/​video/​RAC00010865

Les liens ci-après vont vous permettre d’avoir tous les éléments sur les techniques, les hommes :

http://​users.​skynet.​be/​maevrard/​CHARBONNIER.​htm

http://​cha​rbon​nier​s.​fr/​histoire/​une-​technique-​ancestrale

https://​fr.​wikipedia.​org/​wiki/​Charbon_​de_​bois


Liens et sources à consulter

le temps des gaulois et des romains

Des vestiges préhistoriques existent dans la Nièvre comme dans la région de PREMERY et de Garchy. Des outils en silex y ont été trouvés ainsi que des nécropoles. Il y avait donc des nivernais dans la région il y a quelques milliers d'années.

En effet, il y a 8000-9000 ans la mer était descendue de 130 mètres et les terrains glaciaires eux descendaient jusqu'à Clermont -Ferrand/Lyon. Les populations humaines se sont implantées au sud de cette limite : la Dordogne, les Corbières, la Provence.

Les grottes telles celles de Lascaux , les Eyzies, Niaux, le Mas d'Azil, et la grotte Cosquer entre autres, témoignent de cette présence. La grotte Cosquer, enfouie par 70 mètres de fond, montre que le niveau marin était bien bas et que depuis 8000 ans il remonte (et cela sans augmentation de CO2…et d'activité industrielle humaine).

Entre 8000 ans et 3000 ans avant aujourd'hui, les populations ont regagné les territoires du nord au fur et à mesure que les glaciers remontaient vers le nord. La Nièvre,...

1173 : première évocation de notre commune

Les écclésiastiques ont toujours été trés ordonnés, méticuleux et soucieux de transmettre aux générations futures. C'est donc à partir de 1621 et jusqu'à 1865 que fût publiée une encyclopédie en 16 tomes, nommée "Gallia christiana".

La Gallia Christiana (titre complet : Gallia christiana in provincias ecclesiasticas distributa; qua series et historia archiepiscoporum, episcoporum et abbatum Franciae vicinarumque ditionum ab origine Ecclesiarum ad nostra tempora deducitur et probatur ex authenticis instrumentis ad calcem appositis...) est un ensemble encyclopédique en seize gros volumes rédigés en latin sur l'histoire de l'Ancienne France chrétienne, qui a connu plusieurs éditions et rééditions du xviie au xixe siècle. Il s’agit d’un guide historique détaillé de la totalité des diocèses et des monastèresfrançais avec listes biographiques des archevêques, évêques, abbés et abbesses.
En 1621, Jean Chenu, avocat au Parlement de Paris, publia une Archiepiscoporum et episcoporum Galliæ chronologica...

les premiers historiens de la commune

Le travail de mémoire de notre commune a été méné par le passé par plusieurs personnes dont il convient de rendre hommage ici.


A marlière sous préfet de Clamecy en 1859
M.Mitton maire de la commune en 1952
Roger Perreau
L'abbé Leboeuf

Chacun a pris des notes, recueuilli des informations qui nous seront fort utiles pour reconstituer de manière précise l'histoire de notre commune.

les cartes postales de notre commune

Cette rubrique est destinée à recenser TOUTES les cartes postales qui ont pour sujet La Chapelle et ses hameaux.

les photos de notre commune prises par les chapellois (ses)

Cette rubrique est destinée à mettre en valeur notre commune via les yeux de ses habitants. Nous l'espérons vivante et évolutive. A vos appareils photographiques.

La génèse du blason

La génèse du blasonIl n'a jamais existé de blason pour notre commune, peut-être parce qu'elle faisait partie intégrante de structures telle que le duché de Nevers et l'Evêché d'Auxerre qui avait le leur. Il nous apparu opportun d'en créer un; pour créer une identité propre.

les couleur du Nivernais et de la Bourgogne ( bandes jaune et bleu Roi), la croix jaune de st André et l'enclume et le marteau qui symbolise la sidérurgie qui a dominé notre commune pendant des siècles.

Nous avons choisi la devise popularisé par Jean-Jacques Rousseau dans sa lettre à d’Alembert, Vitam impendere vero : « Consacrer sa vie à la vérité ». Cette devise est du poète satirique Juvénal*.


* Juvénal (en latin Decimus Iunius Iuvenalis) est un poète satirique latin de la fin du ier siècle et du début du iie siècle après Jésus-Christ. Il est l'auteur de seize œuvres poétiques rassemblées dans un livre unique et composées entre 90 et 127, les Satires.


les Mines de La chapelle saint-andré

Pour le commun des mortels il n'est pas facile d'identifier ces mines et ...pourtant tous les habitants de la Chapelle les connaissent car ils y sont forcément passés dessus un jour.

Dans un certain nombre d'endroits de la commune, dans les bois , chacune et chacun a pu remarquer que par endroits le sol était modelés avec des creux circulaires qui font entre trois et cinq mètres de diamètre et de l'ordre d'un mètre à 1m50 de profondeur (on dirait des trous d'obus). Autour de ces cratères, on peut observer assez souvent des galets sombres qui sont constitués d'un cortex gris /noir bleuté très superficiel qui recouvre les galets calcaires et/ de silex. C'est dans ce cortex que se trouve le fer et le manganèse en quantié pouvant aller jusqu'à 4-5%. Ces niveaux à galets sont superficiels (1 à 2 m) mais il recouvrent la quasi totalité du territoire de notre commune.

Ces "trous" ont donc été creusés par nos ancêtres et ce probalement depuis l'époque gauloise. Les galets étaient donc ramassés...

Histoire de la metallurgie nivernaise

Histoire des forges du Nivernais
(source : https://​fr.​wikipedia.​org/​wiki/​Histoire_​des_​forges_​du_​Nivernai)


L'histoire des forges du Nivernais a fait du Nivernais, une des principales régions productrices de métaux en France jusqu'à l'émergence des bassins sidérurgiques du Nord et de la Lorraine au xixe siècle. Le Nivernais, avec 30 hauts-fourneaux, une centaine de forges et des villages spécialisés dans cette activité comme Saint-Aubin-les-Forges, a été l'un des principaux contributeurs à la production métallurgique française jusqu'au milieu du xixe siècle.

Sommaire 1Les époques celtes et gallo-romaines
2Le Moyen Âge et la Renaissance
3Colbert et les ancres de marine
4Le XVIIIe siècle
5Un point fort de la sidérurgie française au moment de la Révolution
6Le XIXe siècle et la « méthode nivernaise »
7Notes
8Articles connexes


Les époques celtes et gallo-romaines
Les Celtes sont les premiers métallurgistes de la région, aux débuts de l'âge du fer (800 à 900 av. J.-C.), et les Gaulois leur succèdent...

Succès de l'initiative "sortons nos archives et partageons les"

Le samedi 12 mars, notre association organisait sa première initiative publique.

Elle s’est tenue salle des fêtes Roger Cestre de 14h à 18h30.

L’objectif de cette initiative était centrée sur les archives que chacune et chacun a chez soi sur la vie de la commune : photos, documents cadastraux, cartes postales, photos de mariage, cartes de menus, livres...

L’idée était de les amener, de les montrer et de les faire scanner pour qu’ils soient «stockés» et alimentent à terme le site internet.

De nombreux documents étaient présentés et chacun (e) a pu les consulter. L’animation de l’après midi était assurée par un joueur de vielle de l’association Rézo’nances de Coulanges les Nevers, Monsieur Marc Péroneille et un conteur d’histoire nivernaise, Monsieur Pierre Pinon.

Ces deux typiques personnages ont animé avec succès, humour et jovialité l’après-midi. Les contes nivernais racontés avec l’accent, la gouaille du patois et les gestes ont contribué à faire rire l’assistance à de multiples reprises....

Les objectifs de l'association sont :


Les objectifs de l'association sont :
· Mettre en œuvre tous les moyens nécessaires pour permettre de conserver et de rénover notre patrimoine matériel (dont l’église et les lavoirs) notamment en faisant appel aux dons privés, aux aides publiques et au mécénat.
· Valoriser notre patrimoine immatériel (l'histoire de notre commune et de ses habitants) en recueillant les témoignages des Anciens, en consultant les archives départementales et régionales, en récupérant tout document ou objet spécifique à notre commune.
.

Nos premiers magistrats


AN 1 Edme GUIOT
AN 2 - 1807 EtienneBAILLET
1808 - 1819 Etienne COUROT
1819 - 1830 Pierre DUBOIS
1830 - 1830 Louis-Mathieu ROSSIGNOL
1830 - 1846 Augustin COUROT-BIGE
1846 - 1870 Augustin ROSSIGNOL
1870 - 1873 Jean-Laurent BUCHETON
1873 - 1874 Jean-Baptiste FAUCONNIER
1874 - 1876 Auguste ROSSIGNOL
1876 - 1884 Jean-Laurent BUCHETON
1884 - 1892 Jean-Alexandre COQBLIN
1892 - 1905 Jean-Baptiste FAUCONNIER
1905 - 1908 Henri BEAUVAIS
1908 - 1910 Mathieu PICQ
1910 - 1912 Auguste HIPPOLYTE
1912 - 1913 Henri BEAUVAIS
1913 - 1917 Germain MARLOT
1917 - 1921 Constant DUMONT
1921 - 1925 Hippolyte BEZANCON
1925 - 1939 Louis-Prudent COLANGE
1939 - 1941 Abel SIMEON
1941 - 1942 Alexandre SIMEON
1942 - 1943 Gaston GUILTAT
1943 - 1945 Jules DUBOIS
1945 - 1958 Alexandre MITTON
1958 - 1965 Justin DEPRESLE
1965 - 1983 André PANNETIER
1983 - 2001 Roger CESTRE
2001 - Janny SIMEON

Le momunent à la mémoire des résistants

Ce monument est à la mémoire de :

VILNAT André
BAUMON Jacques
BARBU René
FAGUET Olivier
OLIVIER Pierre
LARUE Firmin
LARCHER Georges
+ 3 inconnus.

Ils sont tombés pour la France aux Grands Bois le 8 juillet 1944 sous les balles Nazis.

Pour adhérer


Il vous suffit, pour l'année 2016, de régler la somme de 10 euros et de l'adresser à l'attention de l'Association Histoire et Patrimoine Chapellois - mairie de La Chapelle Saint André - 58210.


Évolution de la population


1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
817 925 956 957 1 123 1 122 1 155 1 311 1 329
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 370 1 458 1 500 1 517 1 555 1 583 1 589 1 515 1 508
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 412 1 260 1 140 863 796 702 615 608 501
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
478 530 435 386 371 329 338 341 335

De
1962 à 1999 : population
sans doubles comptes
; pour les dates suivantes : population
municipale
.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini
jusqu'en 1999[3] puis Insee
à partir de 2004[4].)

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z