Sites web gratuits et Agence Web en ligne

Site web Modèle club du Beauvaisis

Club / Association sportive
Aéromodélisme

60510 ROCHY CONDE
www.mcb-aeromodelisme.fr

Informations

Responsable :

(Président / Gérant / Autre)

Téléphone : 0628192695

Fax :

Voir aussi : les autres sites web (Oise 60)

Dernières actus du site internet :

Très belle photo prise par Jean-Paul ce samedi 2 novembre

Très belle photo prise par Jean-Paul ce samedi 2 novembre

Aux pilotes de vol circulaire du MCB

Aux pilotes de vol circulaire du MCB
Si vous avez des photos ou vidéos merci de nous les transmettre à Jean Paul par le biais du site https://www.wetransfer.com/ afin de les mettre sur les site.Merci d'avance

Aux pilotes de vol circulaire du MCB

Aux pilotes de vol circulaire du MCB
Si vous avez des photos ou vidéos merci de nous les transmettre à Jean Paul par le biais du site https://www.wetransfer.com/ afin de les mettre sur les site.Merci d'avance ...

Interclub Aigles du Vauroux

Après une inauguration le 24 Juin du terrain
sous la pluie c’est sous un soleil radieux que le 9 Septembre nous avons participé
à la journée inter club de nos amis des Aigles du Vauroux
Le MCB était représenté par Laurent, Vincent, Olivier et Jean Paul
Superbe journée avec des vols sans
interruption de tous types d’avions
Un grand merci à Michel
Brochetelle et aux membres
des Aigles du Vauroux pour leur accueil ...

Contacts



Pour tout contact concernant les avions ou les inscriptions, contactez Laurent GOSSET

Pour tout contact concernant les hélicoptères, contactez Jean-Pierre VAN HOEGAERDEN

Pour tout contact concernant les moteurs thermiques, contactez Vincent PERRAULT (uniquement par téléphone)

Pour contacter le responsable du site Laurent GOSSET, utilisez le formulaire de contact.

Le droit à la vie privée, le droit à l'image sur Internet.

Si des personnes, des sociétés, ou sites WEB ne souhaitent pas figurer ou être référencés sur notre site, merci de nous le faire savoir, afin de retirer les photos, textes ou références demandées.

Bonne visite... , n'hésitez pas à nous contacter et à bientôt sur notre terrain

Bonne visite... , n'hésitez pas à nous contacter  et à bientôt sur  notre terrainBonne visite... , n'hésitez pas à nous contacter et à bientôt sur notre terrain

Le terrain de vol du MCB, proche de Beauvais, se situe à la sortie de Rochy-Condé...

Le terrain de vol du MCB, proche de Beauvais, se situe à la sortie de Rochy-Condé direction Bailleul sur Thérain (avant le Karting).
Il est accéssible tous les jours, du lever au coucher du soleil.

Seul peuvent voler sur ce site :
Les membres du MCB à jour de leur cotisation.
Tout titulaire d'une licence FFAM avec l'autorisation d'un des membres du bureau du MCB.


Faisant partie de la zone aéroportuaire de Beauvais-Tillé, les consignes de vol sont les suivantes :
Hauteur de vol limitée à 150m.
Distance de vol horizontal dans un rayon de 400m centré sur l'axe des pistes.
Lors de toute présence d'un aéronef habité (même au dessus des pistes du MCB), le modèle réduit s'écarte de sa trajectoire. (S'éloigner rapidement de l'aéronef, manoeuvre d'évitement par la droite...)

Consignes de sécurité importantes

Consignes de sécurité importantes

Comme indiqué dans le règlement intérieur, nous vous conseillons d'avoir dans votre véhicule quand vous venez voler sur le terrain, un extincteur et une trousse de premier secours.

Composition minimum conseillێ de la trousse de premier secours :
- pansements,
- compresses sté€rilis€es,
- Sparadrap,
- bandes extensibles,
- dێsinfectants,
- ciseaux et pinces fines (é€chardes),
- cr‚éme pour brû‰lures et coups de soleil.

Evitez de voler seul sur le terrain.

Si vous démarrez seul le moteur thermique de votre avion, attachez le par le fuselage ou l'empennage avec une sangle et un piquet planté en terre.
Avec un moteur électrique, programmez un interrurteur "coupure moteur" sur votre radio, évitant de démarrer le moteur par une action involontaire sur le manche des gazs

Pas de démarrage d'un modèle avec hélice tournée vers la zone publique. Demandez aux personnes dans le champ d'action de votre hélice de s'éloigner avant de démarrer le moteur.

Récapitulatif des pièces nécessaires à l'inscription.


Le formulaire d'adhésion (pour tous, rempli, avec la mention "Lu et approuvé", daté, signé)
Une photo d'identité (pour les nouveaux et les anciens dont la photo commence à dater...)
Un certificat médical (pour les nouveaux et les modélistes participant à des compétitions officielles)
Votre réglement (pour tous)

Aucune inscription ne sera faite si tous ces documents ne sont pas fournis.

Informations pour adhésion au MCB

Veuillez trouver ci-dessous, les informations pour vous inscrire ou renouveler votre adhésion au Modèle Club du Beauvaisis.

Nous vous demandons de lire attentivement les "statuts du MCB" et "règlements intérieur du MCB", notamment en ce qui concerne les règles de vol et de sécurité. La non observation des règles entraînerait automatiquement votre radiation sans compensation d'aucune sorte.

Nous vous demandons également de prendre connaissance de l'assurance liée à la licence FFAM ainsi que des niveaux d'indemnisation de celle-ci. Si ces montants ne vous semblent pas suffisants, nous vous suggérons de souscrire une assurance complémentaire auprès de l'assureur de votre choix.

Le code du sport définit les exigences relatives à la production d'un certificat médical dans le cadre de la délivrance des licences sportives (article L 231-2 du code du sport). En conséquence, les nouveaux licenciés à la FFAM devront fournir au moment de leur demande d'adhésion au club un certificat médical attestant...

Pour commencer l'aéromodélisme

L'aéromodélisme permet de construire et faire voler des engins volant pilotés ou non.
Dans le cas de notre activité, les modèles seront pilotés, c'est l'aéromodélisme radiocommandé.
L'aéromodélisme radiocommandé est un loisir de plein air et d'intérieur, qui permet de piloter un aéronef, et de pouvoir le construire de ses propres mains.
Il permet d'associer des connaissances théoriques comme, l'aérodynamique, la mécanique du vol, le travail du bois et des matériaux composites, les plastiques, les métaux, l'électronique, l'informatique.... et de les mettre en pratique.
Il permet de s'épanouir d'une façon ludique grâce à l'enrichissement des aspects physiques d'une activité sportive et des aspects intellectuels d'une activité culturelle.
C'est un bon tremplin pour l'apprentissage de ces différentes technologies et il peut être pour les jeunes un déclencheur et pousser vers les métiers de l'aéronautique.
Le pilotage développe la rigueur car cette discipline ne supporte pas l'à peu prés. Enxxxx
Le vol, procurant une sensation d'espace et de liberté nous rappelle également à la rigueur, car la sécurité est la règle numéro un, et la moindre erreur peut s'avérer fatale (pour le modèle et pour les personnes présentes).
Dans les clubs, les pilotes plus jeunes profitent de l'expérience des "anciens" et leur progression en est largement facilitée. Le dialogue et les échanges d'idées font partie intégrante de la vie d'un club d'aéromodélisme.
À qui s'adresse l'aéromodélisme ?
Il n'y à pas d'âge pour pratiquer l'aéromodélisme. Néanmoins pour les plus jeunes, il faudra être très encadré et accompagné d'un adulte. Des enfants de 7 à 8 ans peuvent avoir un très bon niveau de pilotage, mais ils devront être très encadrés sur la partie technique (préparation et entretien du matériel).
Cependant, il ne faut pas oublier que des enfants trop jeunes n'auront peut-être pas la patience, la coordination, les capacités de concentration et de jugement suffisantes pour appréhender le pilotage. En particulier, il faudra attendre que l'enfant soit bien latéralisé (bien connaitre sa droite et sa gauche). Il vaut mieux alors patienter quelques années plutôt que de créer un climat d'échec.
Comment débuter ?
Vous souhaitez pratiquer l'aéromodélisme ? Nous vous déconseillons d'acheter du matériel de modélisme sans passer par les conseils d'un club. Cela vous évitera les déboires que les adhérents du club on peut être déjà connu, et ils vous feront bénéficier de leur expérience.

Nous vous déconseillons également d'apprendre à voler seul dans votre coin. Vous risquez de casser pas mal de matériel avant d'obtenir un niveau de pilotage correct.

Contactez donc un ou plusieurs clubs, évaluez leurs infrastructures, leurs compétences, leur convivialité..... Et partez du bon pied dans l'aéromodélisme.

L'inscription dans un club affilié à la Fédération Française d'Aéro-Modélisme (FFAM), tel que notre club permet notamment de bénéficier d'une couverture d'assurance (responsabilité civile et individuelle accident).
Par la suite, votre licence FFAM vous permet de voler sur n'importe quel terrain d'aéromodélisme affilié de France. Dans ce cas, il est très fortement conseillé de prendre contact avec les responsables du club dans lequel vous serez de passage pour leur demander l'autorisation, mais aussi pour prendre connaissance des consignes de vol et d'utilisation du terrain.
Par ailleurs, la licence fédérale et son assurance responsabilité civile vous permet de voler partout ailleurs, pour peu de se comporter correctement et ne pas être susceptible de causer des nuisances.
Lors des premiers vols dans un club, un moniteur vous apprendra à piloter votre appareil grâce à un système de doubles commandes. Il placera votre appareil à une altitude de sécurité puis commutera les commandes sur votre radio à l'aide d'un interrupteur. En cas de problème, le moniteur relâchera l'interrupteur et reprendra les commandes afin de replacer votre modèle dans une position correcte et sûre. Ce dispositif permet de progresser rapidement et en toute sécurité, jusqu`à ce que vous soyez autorisé à voler seul.
Le matériel
Les choix seront faits en fonction du type d'aéronef et de la fiabilité que l'on souhaite acquérir.
La radiocommande. C'est le centre de contrôle de l'aéronef et, à ce titre, elle constitue un élément primordial pour la sécurité.
De nos jours, les radiocommandes sont suffisamment perfectionnées pour offrir un confort d'utilisation optimal. Il existe sur le marché deux catégories de radios, les analogiques (plus simples, plus économiques mais aux fonctionnalités réduites) et les programmables. Ces dernières présentent d'énormes avantages et l'on ne pourra que les conseiller.
Il faut également avoir à l'esprit que la radio accompagnera le modéliste durant de nombreuses années. Le choix d'un produit de qualité peux donc se justifier si le nouvel adhérent est certain de sa passion pour ce loisir..
L'avion ou le planeur. On distingue essentiellement deux types d'appareils :
Les appareils à construire entièrement. Ils s'adressent aux modélistes patients et habiles, disposant d'un atelier (l'assemblage d'une aile nécessite une surface parfaitement plane et immobile), et souhaitant connaître les rudiments de la construction aéronautique, ces principes étant identiques à la construction des avions « grandeur ».
Les appareils en kits « presque prêts à voler » (Almost Ready to Fly ou ARF). Ils ne nécessitent qu'une dizaine d'heures de travail et sont prévus pour les modélistes « pressés » ne souhaitant pas passer beaucoup de temps à la construction, ou ne disposant pas d'un local adapté à la construction. Ces kits sont de 20 à 30% plus cher mais présentent des avantages non négligeables (la bonne qualité des assemblages réalisés en usine garantissent de bonnes qualités de vol, donc peut de surprises).
Les avions (avec moteur) nécessiteront dans la majorité des cas une piste (en herbe ou en dur) pour décoller et atterrir.
Les planeurs purs. Sans moteur, ils ne sont utilisables qu'en vol de pente, lancés par un sandow (technique délicate et risquée) ou tractés à l'aide d'un avion porteur qui les larguera une fois l'altitude atteinte. Leur utilisation est peu pratique en plaine, mais très agréable en montagne. Comme les vrais, ils utilisent les courants ascendants pour prendre de la hauteur et rester en l'air. Dans des conditions météorologiques favorables, un vol peut ainsi durer une après-midi entière.
Les planeurs électriques. Ce sont des planeurs sur lesquels est adapté un moteur électrique à hélice repliable, alimenté par des accus et commandé par la radio. Une fois l'altitude atteinte, on coupe le moteur et le planeur redescend dans le silence total. C'est un appareil qui permet de voler seul en plaine sans assistance pour la mise en altitude.
Les hélicoptères. Ces appareils fondamentalement instables ont la réputation d'être difficiles à piloter. En revanche, une fois maîtrisés, ils deviennent extrêmement maniables et sont capables d'effectuer des acrobaties aussi impressionnantes qu'inattendus. Ils disposent des mêmes fonctions de gouvernes que les « vrais » et se pilotent de la même manière. Ils nécessitent cependant l'emploi de radios programmables.
Les moteurs. Il y à deux grandes catégories de moteur. Les thermiques et les électriques.
Les moteurs thermiques fonctionnent avec un carburant à base de méthanol, de nitro-méthane et d'huiles de synthèse. Il en existe deux types :
Les 2 temps, d'utilisation simple et de prix modéré, ils sont assez bruyants.
Les 4 temps. Ils sont un peu plus complexes et nécessitent, à puissance égale, une cylindrée plus importante que les moteurs 2 temps. Ils sont un peu plus chers. En revanche, ils sont moins bruyants et leur son se rapproche davantage de celui des « vrais » moteurs.
Le choix de la cylindrée est directement lié au type d'avion choisi et à son poids. Pour pouvoir utiliser un moteur thermique, il faut du carburant, une bougie, un chauffe bougie et un démarreur.
Les moteurs électriques fonctionnent à l'aide d'accus et d'un contrôleur (variateur de vitesse). Plus rapides à mettre en œuvre, moins bruyants et plus propres que les moteurs thermiques, ils présentent l'inconvénient de devoir avoir plusieurs accus chargés avant de venir sur le terrain pour pouvoir réaliser plusieurs vols.
Les simulateurs. Il existe un certain nombre de simulateurs RC très réalistes, intéressants et efficaces. Ils fonctionnent sur la plupart des ordinateurs domestiques (PC ou Mac) et s'utilisent soit avec un pupitre de commande spécial livré avec le logiciel, soit avec un adaptateur que l'on peut connecter à sa radiocommande.
Leur prix varie suivant leur complexité et leur réalisme, mais on peut aussi en télécharger librement sur Internet.
L'investissement peut être très apprécié en cas de mauvais temps, pour ne pas « perdre la main », pour travailler les figures de voltige, ou pour les débutants (notamment en hélicoptère) pour travailler la technique et les automatismes de vol. Mais, quoiqu'il en soit, le simulateur ne remplacera jamais un vrai modèle.
Voila, si ces infos ont finies de vous convaincre, venez au terrain... ...

Conseil


Si vous souhaitez vous lancer dansl'aéromodélisme, nous vous conseillons de consulter le site de la FFAM qui traite tous les aspect de ce sport-loisir (catégories, compétitions, vie des club, réglementation...) ...

Diffusez l'affiche du MCB


Dans le but de promouvoir le MCB, une affiche à été réalisée. L'objectif est de l'afficher dans les lieux de grands passage (écoles, grands magasin, administrations,.....) afin d'augmenter le nombre de nos adhérents.

Si vous souhaitez aider à la diffusion de ces affiches, contacter notre secrétaire, Laurent GOSSET (03.44.46.93.77 - 06.28.19.26.95)

Si vous êtes une école, un grand magasin, une administration... et que vous souhaitez également publier notre affiche, merci de contacter notre secrétaire. ...

Déclaration de sinistre...

A la survenance d'un sinistre corporel ou matériel impliquant un aéromodéliste titulaire d'une licence FFAM ou un club, il convient d'établir une déclaration de sinistre.


Les modalités relatives à l'établissement d'un dossier de sinistre font l'objet du guide FFAM-G4.

La déclaration doit être rédigée de façon lisible et être le plus précis et complet possible, ce qui est de nature à raccourcir le délai de traitement et d'indemnisation. Elle doit être signée par l'assuré auteur ou victime de l'accident et par le président du club où est survenu le sinistre, puis transmise à la FFAM au plus vite après survenance du sinistre et au plus tard dans les cinq jours. Elle peut éventuellement être transmise dans le délai imparti par fax (01 43 55 79 93) ou par mail (ffam@ffam.asso.fr) mais cette facilité ne dispense pas de l'expédition de l'original par voie postale.


Nota : un dossier incomplet ou illisible est susceptible d'être retourné à son expéditeur. Un suivi des instructions du guidexxxx

Documents divers.
Modalités du contrat d'assurance FFAM
Formulaire délaration sinistre - Annexe C.5a (au format Word)Formulaire délaration sinistre - Annexe C.5a (au format PDF) ...

Procédure d'utilisation du tableau de fréquence

Le respect de l'utilisation des fréquences est obligatoire. Tout pilote se doit de réserver sa fréquence avant d'allumer son émetteur à chaque vol ou réglage. Ceci afin d'éviter tout risque de brouillage.

Chaque pilote devra avant chaque vol ou réglage, réserver la fréquence au tableau en positionnant une pince à son nom (ou pince invité dans le cas d’un modéliste de passage uniquement) sur la fréquence qu’il utilise. Dés le vol ou réglage terminé, la fréquence devra être libérée pour permettre aux autres modélistes de voler.

Les pilotes en 2,4 GHz mettrons également une pince de fréquence au tableau. Cela permet de vérifier éventuellement que le nombre de pilote correspond au plus au nombre de pince (contrôle visuel pour les non 2,4 GHz). Cette pince pourra rester au tableau pendant toute la séance de vol (car il n'y à pas de risque de brouillage en 2,4 Ghz)
...

Règlement écolage


Les vols en écolage permettent :
de prendre contact avec l'AéroModélisme avant de prendre une licence.
d'apprendre à piloter
pour les licenciés, d'essayer une autre catégorie.


Après avoir réalisé un ou deux vols en écolage, 2 choix possibles :

Souscription d’une licence MCB
Souscription d’un passeport découverte d’une validité de 2 mois renouvelable une seule fois.


Après avoir utilisé un passeport découverte :
Si la personne souhaite continuer l’aéromodélisme, elle prend une licence MCB. Si cette licence est prise dans la même année que le passeport découverte, le montant du passeport est déduit de la licence MCB (hors le montant de la licence FFAM du passeport qui reste dû à la FFAM). Voir Tarifs cotisation MCB pour le montant des passeports découverte.



Pour le nouvel adhérent MCB, l'utilisation de l'avion école du club permet d'attendre que son propre appareil soit commandé et construit. Il ne peut en aucun cas être un moyen de voler plusieurs mois sans avoir son propre matériel.
Dès que...

Apprenez à piloter des modèles réduits

Apprenez à piloter des modèles réduits



A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z