Sites web gratuits et Agence Web en ligne

Site web Les Anciens de l'Elan Béarnais

Club / Association sportive
BasketBall
Palais des Sports<br/>Boulevard du Cami Salié<br/>
64000 PAU
club.quomodo.com/lesanciens_de_lelanbearnais

Informations

Responsable :

(Président / Gérant / Autre)

Téléphone : 06 37 78 00 90

Fax :

Voir aussi : les autres sites web (Pyrénées-Atlantiques 64)

Dernières actus du site internet :

AWSSEMBLEE GENERALE 2016

ASSOCIATION des ANCIENS de ELAN BEARNAIS



Comte-rendu de la 9ème assemblée générale du 07/01/2017

au complexe sportif O'GARAGE à ORTHEZ

Absents :16 membres excusés

Présents :17 membres ( sur 46, à jour de leur cotisation )

HITTE C.- LAUGA T.- LAMARQUE C.- LAMARQUE B.- ALPHONSE JP.- LAUGA T.

PERPERE JN.- DUMAS G.- BISSENI M.- HUFNAGEL F.- DUPIC JP.- DASQUE B.

DECHAUMET F.- TURPIN Y.- CABANAC JM.- LARROUQUIS A.- LANNES JF.

Le quorum de 1/3 des membres étant atteint, l'assemblée peut valablement délibérer.

Ordre du jour :

Rapport moral, d'activité

Rapport financier

Renouvellement du 1/3 sortant

Projets 2017 et questions

Le président de séance est Yves TURPIN

Le secrétaire de séance est Fred. HUFNAGEL

La séance débute à 12h, par un discours de bienvenu du président Y.Turpin

1- Rapport moral et d'activité (Y.Turpin et F.Hufnagel)

- Comment et quoi faire pour remobiliser les membres ?

- Comment améliorer notre communication, remplacer le site internet, trop peu

alimenté,par le réseau Facebook.

- Constat de notre incapacité...

CONVOCATION ASSEMBLEE GENERALECONVOCATION ASSEMBLEE GENERALE

CONVOCATION ASSEMBLEE GENERALE :
L'AAEB organise son Assemblée Générale le Dimanche 20 décembre à 16h30!
(Palais des Sports de Pau)

Cette Assemblée Générale est élective (renouvellement du 1/3 sortant tous les 2 ans, soit 4 membres du Bureau Directeur composé de 12 membres),
c’est pourquoi il est important que le plus grand nombre de membres de l'AAEB, à jour de leur cotisations soient présents ou qu'ils donnent une procuration à un membre de l'AAEB pour procéder au vote si des candidats se présentent bien entendu ce qui ne semble pas être le cas.
Au-delà du vote qui se fera en fin de réunion (voir ordre du jour), l’AG est l’occasion, chaque année, de faire un bilan sur la saison précédente et de rappeler l’orientation générale de l'association.
Nous comptons donc sur vous et vous y attendons très nombreux .Il est indispensable de réserver votre place si vous voulez assister au match de ligue Pro A contre LIMOGES CSP.
Yves TURPIN/ Fréderic FAUTHOUX
Présidents AAEB
Ordre du jour :
1 – - Accueil...

A Boulogne pour (bien) finir ? Hum…


C’est par le
déplacement le plus long, à Boulogne sur mer que l’Elan va ce samedi à 18h30
boucler une saison qui ne restera pas dans les anales et qui laissera les
béarnais à une peu flatteuse treizième place… Dans quel état d’esprit les
troupes de Claude Bergeaud vont-elles aborder ce baisser de rideau ? C’est
toute la question…

L’Elan ne va
pas traîner à Boulogne ! Il va y arriver en fin de matinée, après avoir
pris le premier vol sur Paris, pour y
déjeuner puis s’offrir une courte sieste
réparatrice avant de prendre la
direction de la salle Dameremont, l’une des plus petites de la Pro A avec ses
1700 places. Ils joueront en effet à un
horaire inhabituel (18h30), dernière journée oblige.

Car vous
l’imaginez, il y a beaucoup d’autres centres d’intérêts que ce Boulogne-Elan
sans le moindre enjeu, on allait dire sans le moindre attrait, au menu de ce
dernier acte chargé d’attribuer les derniers billets pour le play-off.

On ne
saurait trop conseiller aux partenaires de Sami Driss de ne pas...

ELAN - CHALON : 73-90, ET NEUF DE CHUTE !


Pour la neuvième fois de la saison, l’Elan a flanché sur son
plancher du palais des sports contre un
Chalon toujours dans la course aux quatre derniers billets pour le
play-off (73-90) ! Constamment dans
l’obligation de courir après le score, les béarnais n’ont eu que quelques
soubresauts avant de s’effondrer dans le troisième quart temps…
C’était le match de la fierté, celle des béarnais à réussir
leur dernière sortie à domicile, pour eux, pour leur public, pour leur président
démissionnaire, contre la motivation, celle des chalonnais dans l’obligation de
vaincre pour rester candidats à l’une des huit premières places.

Oui mais, sans que l’on soit certain que cette fierté ait
été partagée au même niveau par tous, ce match a été arbitré par un troisième paramètre: le talent ! Et
de cette denrée, les chalonnais en possédaient davantage que leurs rivaux à
l’image de leur duo Dove-Rich (46 points, 47 d’évaluation) qui a survolé les
débats. On a même eu le sentiment, peu flatteur pour les...

ALLEZ, UN QUADRUPLE POUR CONCLURE, CHICHE !


Le parcours final de l’Elan se fera surtout à l’extérieur,
trois déplacements pour quatre matches,
mais contre des adversaires aussi meurtris qu’il peut l’être (Dijon), ou
animé d’un un bel esprit de revanche (Chalons-Reims), ou encore
avec supériorité supposée (Boulogne) n’est-il pas capable, comme il le promet,
de rester sur les bases du match de Paris… Il resterait alors à poser la cerise
sur le gâteau contre Chalon… Même si le gâteau, il ne resterait pas dans le
livre des meilleures recettes, et s’il demeurait bien fade!

La fin de saison menaçait d’être très longue… Elle ne le sera pas, le calendrier va faire
avaler les quatre dernières échéances en 11 jours, du 5 au 16 mai, date de la clôture de la
saison régulière et fin de saison tout court pour les 10 recalés. L’Elan, comme tous les autres, va donc
terminer l’exercice sur un air de play off,
histoire de s’en donner le goût,
un goût amer sans doute mais un goût tout de même.

Voilà qui devrait donner du cœur à l’ouvrage à un...

ELAN-PARIS, 70-59, V COMME VICTOIRE ENFIN !



Trois mois tout juste ! Voilà la période d’insuccès à
laquelle l’Elan a mis fin ce samedi en dominant logiquement (70-59) une équipe
du Paris-Levallois qui jouait pourtant très gros dans la course à la
qualification. Mais si ce succès a ramené le sourire sur les visages, il a
aussi attisé les regrets…

L’Elan a gagné ! C’est une info, la première et la plus
importante de la soirée. A tel point que pour une équipe qui n’avait plus connu
la joie du succès, chez elle, depuis le 24 janvier –un bail- Claude Bergeaud
s’est contenté d’inscrire un grand « V » sur le tableau de ses
vestiaires. « V » comme victoire bien sûr ! Et les joueurs se
sont même offert un tour d’honneur pour fêter avec leur public ce bonheur
auquel ils auront eu le mérite de croire quand beaucoup en doutait…

Ainsi donc, Rouen et Cholet ayant eux aussi gagné, ils
conservent, cette 13ème place, loin d’être glorieuse et en tout état
de cause à cent lieues des objectifs
initiaux, mais qui leur assure aujourd’hui de conserver...

ELAN-PARIS, ENFIN LE « V » DE LA VICTOIRE ?



Le jour du succès est-il arrivé enfin ? Face au
Paris-Levallois, chez lequel il s’était imposé à l’aller, l’Elan fort de sa
résistance à Limoges peut espérer, ce
samedi soir, mettre fin à une série de 5 échecs consécutifs au Palais et
retrouver le sourire. Méfiance tout de même si Paris n’est pas au mieux et a
perdu Blake Schilb, il a un impérieux besoin de gagner pour rester candidat à
la 8ème place…

Gregor Beugnot, le coach du Paris-Levallois, a bien des soucis
depuis l’élimination des siens aux
portes des demi-finales de l’Europa cup, élimination qui n’a tenu qu’à un
panier sur le plancher turc de Banvit. Son équipe ne tourne plus aussi rond.
Elle vient de perdre Blake Schilb, « le joueur du coach » comme l’on dit lorsqu’une affinité sportive
très forte naît entre deux hommes
(l’autre exemple c’est Zach Moss et Jean Louis Borg à Dijon), qui est rentré
aux Etats-Unis en raison d’un gros problème familial. Il doit donc désormais
intégrer le nouveau venu, Deonta Vaughn dont le profil...

89-96: CE FUT UN CLASSICO BC-BG

L’Elan s’est incliné une fois de plus, et ça commence à
faire beaucoup, face à Limoges (89-96) mais il n’a pas, cette fois, à rougir de
son échec. Il a tenu son rang, loin de l’enfer promis, jusqu’au bout dans ce
classico de haute tenue et très agréable à suivre, de quoi nourrir des regrets
et poser des questions…

Ce fut un classico BC-BG, un classico olé-olé. Entendez par
là que les deux équipes l’ont joué au plus fort la guirlande, plutôt qu’au plus
féroce le pompon. Et à ce jeu, elles ont proposé un match de haute volée
offensive, comme en témoigne le score final, mais comme en témoigne aussi la
note finale, 108 à 102 en terme d’évaluation collective, et enfin certaines
stats individuelles, à des années lumière de ce qu’elles étaient ces temps ci
en Béarn. On veut bien sûr parler des performances des deux locomotives de
l’Elan à Beaublanc, Marko Simonovic et Antiwan Robinson, 53 points cumulés,
soit 60% du total de l’équipe, le premier battant son record sur la saison (31),
le second...

ELAN-GRAVELINES, HONNEUR EN JEU !



L’Elan retrouve le Palais des sports ce samedi soir à la
faveur de la venue de Gravelines. Les nordistes sont toujours candidats au
play-off et restent sur une bonne dynamique… L’obstacle est donc de taille pour
un Elan taillé en pièce lors de ses deux dernières sorties… Pourtant c’est son
honneur qui est en jeu…

Cet Elan-Gravelines, aurait pu être l’occasion de vous
conter une de ces belles histoires devenues si rares de nos jours… Celle des
retrouvailles très particulières de deux joueurs avec leurs anciennes couleurs,
oui mais pas n’importe lesquelles, non celles qu’ils ont défendues 10 ans pour
l’un, 6 ans pour l’autre. L’un c’est Jean Fred Morency, enfant de l’Elan - une exception pour notre époque – de retour
au Palais des sports, chez lui, avec l’émotion que l’on devine, la nostalgie
peut-être aussi puisqu’il n’a plus aujourd’hui, dans le Nord, le même statut qu’à son arrivée, la faute aux
résultats bien sûr… L’autre c’est Yannick Bokolo, le gros transfert JFL de
l’Elan cette...

ASVEL-ELAN :84-59, L’ELAN REPOND…30 MINUTES !




Alors qu’il avait donné des signes encourageants sur son
état d’esprit et qu’il tenait la dragée haute à Villeurbanne, l’Elan a essuyé
une nouvelle très lourde défaite (59-84) pour s’être effondré durant le dernier
quart temps. Il a alors attendu 8 minutes et 53 secondes pour inscrire son
premier et…unique panier !!!

Quand ce n’est pas au début de match comme à Bourg, c’est à
la fin et le résultat est le même : une nouvelle grosse fessée ! Mardi soir sur le plancher de l’Astroballe,
les béarnais étaient plutôt rassurants durant une demi-heure, avec comme
premier guerrier un Charles Henri
Bronchard, intronisé dans le cinq de départ, et gros rebondeur (11 prises) et le coude à coude que se livraient les deux
équipes laissait la place à l’espoir d’un final de « muerte »…

En guise de quoi ce fut une promenade royale des verts de
l’Asvel face à une formation soudainement portée disparue, totalement
disparue ! Il ne restait plus qu’une petite minute et 7 secondes à jouer
quand Yannick Bokolo,...

ASVEL-ELAN : L’ELAN REPOND-IL ENCORE ?



C’est en appel de deux bien piètres performances que l’ASVEL
et l’Elan en découdront ce mardi soir à
l’Astroballe (20h50) pour clôturer,
devant les écrans de télévision, cette 27ème journée de championnat. Face au
promu Chalons-Reims pour les lyonnais, à Bourg pour les béarnais, aucune des
deux anciennes grandes stars de notre basket n’a tenu son rang et ce qui fut
naguère un véritable choc au sommet sonne bien creux aujourd’hui…

Certes l’ASVEL est encore dans le coup pour une place en
play-off et d’ailleurs pour confirmer cette ambition il lui sera fort
recommandé de prendre, ce mardi soir, chez elle le meilleur face aux
béarnais sous peine de replonger au cœur
du peloton des nombreux prétendants… Cette rencontre a donc un intérêt certain
pour les uns, un peu moins pour les autres, les béarnais, chez lesquels les
grandes manœuvres semblent avoir
commencé si l’on en croit la République des Pyrénées. Le journal qui suit au quotidien
l’actualité du club vient de présenter Slaven Rimac,...

BOURG-ELAN, 67-88, ELAN TRISTESSE!




Catastrophique, pour ne pas dire calamiteux, lors du premier
quart temps, l’Elan n’a jamais existé sur le plancher de Bourg d’où il revient
avec une très lourde défaite (67-88) et le triste privilège d’être l’équipe qui
aura marqué le moins de points dans l’Ain ! C’est à se demander si le mot fierté existe
dans le vocabulaire des joueurs béarnais !

On aurait pu naïvement penser que le succès, la veille,
d’Orléans à Paris, succès qui mettait Bourg à trois victoires des joueurs du Loiret,
porte un coup au moral de la JL Bourg à l’heure d’affronter l’Elan… On ignorait
cependant que l’Elan était un grand malade !

Et quand on l’attendait fier, orgueilleux, vexé par tous les
propos de la semaine, bref un tantinet révolté, il s’est tout simplement
vautré. Au point, écoutez bien, de se retrouver largué de 31 longueurs (11-42)
après seulement 12 petites minutes de jeu!
Certes on entendait bien que dans une salle de l’Ekinox pleine de ses
3600 supporters, les bressans étaient phénoménaux d’adresse,...

BOURG-ELAN, RESTER FIER !



C’est désormais moins en pensant au play-off qu’à sauver ce qui peut l’être encore que
l’Elan entame, par deux déplacements, la dernière ligne droite du championnat.
Première échéance à Bourg en Bresse, ce samedi, où la situation de la
« Jeu » est très préoccupante, puisqu’en position de relégable, ce
qui pourrait permettre à l’Elan de retrouver le goût de la victoire…
Oui mais avec pas mal de conditions…

Une seule victoire lors des six dernières sorties, une
incapacité chronique à franchir l’obstacle dès que celui-ci appartient au top 8,
« Il y a une barre que l’on ne passe pas » constate Didier Gadou,
l’Elan a trop raté de marches pour s’inscrire raisonnablement encore dans la
course aux huit premières places… Même si mathématiquement il reste encore
suffisamment de points à distribuer pour ce faire…

Non, les béarnais ne sont plus dans cette optique. Le revers
face au Havre la semaine dernière fut sans doute celui de trop et c’est à ce
titre qu’il a débouché sur une semaine compliquée...

ELAN-LE HAVRE : 75-84, UN BIEN TRISTOUNET ELAN !



Battu pour la 4ème
fois consécutive dans son palais des sports, par le Havre cette fois (75-84),
l’Elan Béarnais a-t-il tiré un trait définitif sur son objectif de
play-off ? Mathématiquement non, mais au vu de sa triste prestation et compte tenu du basket proposé
il n’y a objectivement plus grand espoir
de le voir remporter son pari…

Le signe de ce que quelque chose ne tourne plus tout à fait
rond dans les têtes des joueurs de l’Elan ? Les trois lancers francs de
Marko Simonovic à 18 secondes de la fin. Certes le match est mal engagé, il n’a
d’ailleurs jamais été bien engagé, puisque le Havre mène 81-75 mais avec trois
réussites du serbe les béarnais reviennent à une possession et sait-on jamais
dans un sport ou les choses vont si vite…

Oui mais voilà, Simonovic, deux fois trop court et une fois
trop long, n’en convertit aucun, ce qui doit être unique dans les anales quand
on connaît la fiabilité et la froideur de ces gens là dans l’ exercice… Le
dernier mince espoir vient de s’envoler,...

ELAN-LE HAVRE : C’EST A QUITTE OU DOUBLE !




L’Elan reçoit le Havre ce vendredi soir (20h) et dire que
c’est un match important est un doux euphémisme ! Puisque dans sa
situation le club béarnais ne va jouer que des matches importants d’ici la fin
de saison, s’il veut réussir l’objectif initial d’atteindre les play-offs…

Battu contre le Mans alors qu’il devait gagner, vainqueur à
Cholet alors qu’il devait perdre, l’Elan est aujourd’hui dans la peau d’un
équilibriste en position précaire. Mais il est toujours vivant et n’a pas perdu
tout espoir de réussir sa traversée.
Pour y parvenir, il va devoir rester debout sur ce fil bien
mince, sachant que désormais toute fausse manœuvre entraînerait sa chute dans
le ventre très mou du championnat, trop mou pour aller chatouiller les huit
premières places…

La situation n’est certes pas décantée au sein de cette Pro
A si compacte, mais ils sont tout de même cinq qui, à défaut d’avoir posé le
pied en phase finale, ont tout de même pris une option. Il n’y aurait donc plus
que trois sièges à pourvoir...

ELAN - NANTERRE : 77-91 : LE MIRACLE N’A PAS EU LIEU !



L’Elan est ce matin
seul 13ème du classement à une longueur derrière le peloton des six
septièmes ! Il s’est en effet logiquement incliné face à une équipe de
Nanterre, tout simplement plus forte (77-91) et justifiant son statut de
meilleure attaque de la ligue. Sans faire un mauvais match les béarnais ont été
un peu plus courts que leurs rivaux dans tous les domaines et notamment celui
de l’adresse…

La marche à gravir était très haute, nul ne l’ignorait, et
l’Elan a buté dessus, le soir où il savait que tous les résultats de la journée
ne lui avaient guère été favorables… Ce qui bien entendu complique un peu plus
sa quête de play-off et rend quasi obligatoire sa victoire samedi contre le
Mans qu’il recevra…
Mais battre Nanterre, ce club qui s’est construit à l’image
de l’Elan d’Orthez et dont il reste un grand admirateur –Pascal Donnadieu
viendra le dire avec des mots touchants lors de la réception- relevait de
l’exploit, voire du miracle, et c’est bien connu les miracles n’ont pas lieu...

ELAN-NANTERRE : EN QUETE D’EXPLOIT !




Dans la série des gros défis qui guettent l’Elan, celui de
ce lundi soir à 21h (TV oblige) n’est pas piqué des hannetons ! Nanterre est annoncé au Palais des sports, et
c’est juste après Strasbourg ce qui se fait de mieux sur notre planète basket.
L’avantage du terrain joue certes en faveur des béarnais mais de là à ce qu’il
soit suffisant à effacer l’affront du match aller (moins 36) il y a un pas que
l’on se gardera de franchir… Pourtant l’Elan a bien besoin d’un exploit !

Ce match sera l’avant dernier de
la 22ème journée de championnat. Ce n’est pas anodin. L’Elan
connaîtra le sort de ses adversaires,
c'est-à-dire tous ceux qui luttent désormais pour accrocher le grand huit. Or
cette journée pourrait bien être décisive
dans cette bagarre sans merci. C’est que le trio des 6èmes, ceux qui
sont toujours positifs à 11 victoires pour 10 défaites (Chalon, Le Havre, Le
Mans) reçoit, quand du quatuor des 9emes (Asvel, Gravelines, Chalons-Reims et
l’Elan) seul ce dernier opère à domicile… Vous...

STRASBOURG-ELAN : 62-70 : SI PRES ET SI LOIN !





L’Elan s’est incliné face à Strasbourg ce samedi soir
(62-70). L’écart montre qu’il a bien mieux résisté qu’au match aller et réalisé
une performance honorable mais il n’a jamais mené au score et lorsqu’il a voulu
chatouiller l’orgueil du leader le retour de bâton a été terrible…

Les strasbourgeois n’avaient pas si mal à la tête qu’on
aurait pu le croire, suite à leur élimination européenne du début de semaine…
S’ils avaient eu encore la migraine et le cœur lourd, ils n’auraient pas stoppé
l’assaut des béarnais en début de troisième quart temps… Un assaut qui se solda
d’abord par un 9-0 et se prolongea jusqu’à un 17 à 5 ce qui permettait à l’Elan
de revenir sur les talons du leader (40-41).

Ainsi donc les béarnais se posaient bien en challenger et
venaient menacer la SIG, remplissant parfaitement le rôle qui leur incombait,
celui de ne pas avoir de regret...

Sur la suite des évènements, ils n’en n’auront pas… Ils
auront au contraire pu mesurer ce qui les séparait encore d’un club qui...

STRASBOURG-ELAN : SE POSER EN CHALLENGER…




Le menu est copieux et pourrait être indigeste – il le fut
lors de la phase aller – face aux deux ténors de la compétition, Strasbourg, ce
samedi puis Nanterre le 2 mars. L’Elan en retard sur son plan de marche, créerait
un exploit en enlevant l’un des deux matches. Par contre il lui est
impérativement demandé de se poser en challenger sans complexe et ambitieux…
Histoire d’annuler les craintes nées de la défaite face à Nancy.

« Il va falloir apprendre à se relever de cette
déception. Mais ce soir ce n’est pas facile ». Et si cette déclaration,
datée de mardi soir, constituait le petit rayon de soleil dont l’Elan aura tant
besoin ce soir sous le toit du Hall Rhénus de Strasbourg…

Cette phrase est signée Vincent Collet, le coach de la SIG,
au soir de l’élimination des siens de l’Eurocup. Les Alsaciens recevaient le
Zénith de Saint Pétersbourg pour la dernière journée des matches de poule et
l’équation était simple à résoudre : seul le vainqueur de ce duel rejoindrait
le « last 16 », autrement...

ELAN-NANCY : 76-79, L’Elan trop court…




L’Elan a échoué chez lui face à Nancy (76-79) et réalise une
mauvaise opération puisqu’il rétrograde en 11ème position quand il visait la 5ème…
Mais au-delà du bilan comptable de cette défaite, c’est un sentiment de gâchis
qui préside car ce Nancy là très handicapé au Palais des sports était prenable… Oui mais il aurait fallu un bien
meilleur Elan…


Bien sûr ça s’est joué à un rebond… Celui, offensif, que
Vaughn Duggins, l’homme qui a plané sur ce match, est venu capter à la barbe des béarnais suite à
un échec de son pote Benjamin Sene, à 8 secondes de la fin. Le score était de
77-76 en faveur des lorrains. Ce rebond privait donc l’Elan de la dernière
possession et offrait à Clark, suite à la faute de Robinson, les deux lancers du
succès du SLUC, un succès amplement mérité il faut bien l’avouer…

Car si l’Elan a
comblé un déficit qui est monté jusqu’à
moins 16 (41-57, 26ème) pour venir mourir sur les talons de son hôte, si au
final les statistiques lui accordent une meilleure évaluation...

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z