Sites web gratuits et Agence Web en ligne

Informations

Responsable : Cécile CANAL

(Président / Gérant / Autre)

Téléphone : 04.90.82.01.42

Fax :

Voir aussi : les autres sites web (Pyrénées-Orientales 66)

Dernières actus du site internet :

Etienne Chouard (Chercheur autonome et conférencier)


Etienne Chouard (Chercheur autonome et
conférencier - Le tirage au sort comme bombe politiquement durable
contre l'oligarchie) pour avoir nourri La démocratie expliquée à mon
député !
Site web : www.etiennechouard.free/europe/

Prix Tournesol du Festival OFF d'Avignon

Prix Tournesol du Festival OFF d'AvignonLes Prix Tournesol du Spectacle Vivant sont décernés durant le festival d’Avignon et sont au nombre de 3 :
. Le Prix « Tournesol » : Prix du spectacle vivant adulte
. Le Prix « Jeunes Pousses » : Prix du spectacle pour enfants
. Le Prix « Saltimbanques » : Prix Humour, Music-hall, Cirque, Clowns...Site web :http://www.prix-tournesol-avignon-spectacles.fr

LES AVIS DU PUBLIC SUR "La guerre n'a pas un visage de femme"


Tragiquement émouvant
Une belle performance d'actrice, qui sait faire passer des
émotions fortes et mal connues des horreurs de la guerre, avec ces détails trop souvent
ignorés mais qui permettent d'envisager ce qu'est une guerre avec tout ce qui est
intolérable. Bravo !
Avis de spectateurs anonymes recueillis dans les rues d'Avignon
en juillet 2008.
- C'est de la dentelle !
- Merci.
- Merci.

LES AVIS DE LA PRESSE SUR "La guerre n'a pas un visage de femme"

Les Trois Coups - 4 août 2008 :

À ne pas oublier !
De nombreux spectacles durant ce Off 2008 cherchent à puiser leur genèse dans cette
Histoire douloureuse du xxe siècle, à rendre hommage aux Justes et à faire refluer
vers nos mémoires les évènements des années quarante… Parmi toutes ces créations
risquées et ambitieuses, celle de Cécile Canal est sans doute une des plus originales
et des plus remarquables.

Comment parler de la guerre sans tomber dans le pathétique ? Comment la théâtraliser
et la porter sur scène sans artifices ? Dans La guerre n’a pas un visage de femme,
Cécile Canal semble trouver un juste milieu. Peut-être parce que cette comédienne,
metteuse en scène et scénographe s’intéresse avec la même intensité à l’aspect artistique
qu’au côté technique de ses créations. Cette artiste accomplie et engagée nous offre
ainsi un spectacle – fruit de longues recherches, d’une passion pour le Théâtre et
pour l’Histoire. Et d’une grande sensibilité...

"La guerre n'a pas un visage de femme"

"La guerre n'a pas un visage de femme"Svetlana Alexievitch, écrivain et journaliste biélorusse, a consacré sept ans de
sa vie à recueillir des témoignages de femmes soviétiques envoyées au front de
1941 à 1945 pour combattre l'ennemi nazi. Ces femmes étaient bien sûr infirmières,
brancardières, cuisinières, blanchisseuses mais aussi partisanes, sapeurs, tireuses
d'élite, tankistes, aviatrices.... elles étaient des milliers.

Ce spectacle propose de mettre en scène un part infime des centaines de témoignages
rassemblés dans « La guerre n'a pas un visage de femme », paru dans sa version
française en 2004 aux Editions de la Renaissance.

Accompagnant Zinaïda Vassilievna, ce sont des dizaines de femmes, d'ombres et de
silhouettes qui se mettront à raconter, ce sont des dizaines de voix qui se feront
enfin entendre au travers de paroles surprenantes, touchantes, parfois cocasses,
mais toujours poignantes.

Quand la petite histoire aide à mieux se souvenir de la grande…

Ce spectacle...

Un regard de femme (Cécile CANAL)

Un regard de femme (Cécile CANAL)...En comédienne que je suis, très égoïstement, je me permets de devenir une de
ces femmes, Zinaïda Vassilievna Korj, en particulier, brancardière et fille cadette
du célèbre héros de l’Union Soviétique.

Grâce à elle et à d'autres, je me permets ainsi d'avoir tué, pleuré, d'avoir eu peur,
d'avoir été héroïque, d'avoir survécu au froid et aux conditions extrêmes, d'avoir
vaincu et surtout d'avoir crié Victoire.

En fait, je n'ai toujours pas compris pourquoi moi, petite française née au tout
début des années 1970, je m'attaquais au mythe de cette guerre... Pour parler de
paix... ? Pour la trouver moi-même... ?

Et aussi, pour faire découvrir l'histoire de ces femmes que très peu connaissent...

LES AVIS DU PUBLIC sur "Le ministère de l'intérieur"

- Super !Comédienne de grand talent, texte juste, précis et réaliste...Spectacle
à voir absolument avec ados à partir de 13 ans, ils se retrouveront facilement dans
le personnage.

- Emotion…
Nous avons adoré, de l’émotion , c’est bien joué.
- Déception…Les
critiques positives lues m'ont incitée à choisir ce spectacle : quelle déception
! Le texte est intéressant, la comédienne est expressive, mais hélas, le tout est
ennuyeux, sans énergie et sans rythme...les spectateurs ne se bousculaient pas et
les applaudissements à la fin du spectacle très parcimonieux, tout juste polis...
Je ne vous le conseille pas !
- Sympa !un moment agréable, une bonne performance de
l'artiste, avec des répliques et des situations tellement vraies !!!
- Pas génial…Ca
vaut les 5 euros qu'on a payé...pas plus (tarif normal 15 euros !).
- A voir !Extrêmement bien joué et très amusant, si bien vu. Ca rappelle beaucoup
de choses. Le décalage dû au niveau de langue est surprenant...

LES AVIS DE LA PRESSE SUR "Le ministère de l'intérieur"

La Provence - 13 juillet 2007 :

Plongez dans "Le Ministère de l'intérieur"
Sincère et sans tabou. Le spectacle révèle l'évolution des questionnements à propos
de ... la chose, à un âge où les adultes ne soupçonnent pas de telles pensées chez
les enfants.
Mais si ! Cherchez bien, vous vous rappellerez aussi...
Aidés par le décor virginal d'une chambre, on voit grandir une petite fille jusqu'à
l'adolescence, jouée et mise en scène par Cécile Canal.
Cette adaptation du roman d'Alice Massat est une touchante dissection de l'éveil
à la sexualité. Les hormones en font voir de toutes les couleurs à la fillette, qui
coupe ses émotions en quatre afin de s'en souvenir pour toujours.
Qu'on soit homme ou femme, cette pièce singulière parle à notre mémoire, et surtout
, nous fait rire malgré des confidences troublantes.

Mélina Cottin.


revue-spectacle.com - 13 juillet 2007 :

Tout ce que vous auriez dû savoir sur les jeunes filles, Messieurs, et pour vous,
Mesdames, sur vous...

Portrait de Svetlana ALEXIEVITCH

Portrait de Svetlana ALEXIEVITCHSvetlana Alexievitch naît en Biélorussie le 31 mai 1947. Écrivain et journaliste,
son œuvre est entièrement consacrée aux tragédies de l'histoire de son pays. Engagée
et dissidente, elle a été de nombreuses fois récompensée par des prix littéraires
pour son témoignage sur l'actualité terrifiante du monde.

Elle commence sa carrière d'écrivain par deux livres d'enquêtes et de témoignages
sur la Seconde Guerre mondiale. Puis elle ose démolir le mythe des guerriers russes,
libérateurs de l'Afghanistan. Elle a été jugée à Minsk en 1992 pour l'atteinte portée
à la mémoire des soldats soviétiques. Enfin, elle écrit - au risque de sa liberté,
de sa sécurité et de sa santé -La Supplication, un bouleversant témoignage sur le
monde après Tchernobyl. La Supplication reste toujours interdit en Biélorussie.
Elle continue son oeuvre de témoignage et vit aujourd'hui en exil.

Bibliographie :

Les Cercueils de zinc. Édition originale Christian Bourgois, 1991 / 2002, 10/18,
...

Portrait d'Alice MASSAT

Portrait d'Alice MASSATAlice Massat est psychanalyste, et vit à Paris.
Elle est née en 1966 dans la région parisienne. Après des études d’esthétique sur
l’art contemporain et ses relations avec la philosophie du langage à l’université
de Paris-VIII (sous la direction de Jean-Claude Moineau), elle a exercé en tant que
critique d’art pour différents journaux durant une dizaine d’années.
Le Ministère de l'intérieur, paru en 1999 aux éditions Denoël, est son premier roman.
Elle a publié par la suite Les Forces de l'ordre en 2002, Le Code civil en 2003 et
Premier rôle en 2008 (toujours aux éditions Denoël).


Le Ministère de l’intérieur :

Je surveillais mon corps. Il était rond, proportionné, conforme aux normes physiologiques
en vigueur pour son jeune âge.

« Ce premier roman est aussi puissant que son titre : le ministère de l’intérieur,
c’est celui qui gouverne le corps de la narratrice dans son rapport aux autres. »
Le Nouvel Economiste.


Avec une prédilection pour les thèmes
de la féminité,...

CARTE D'IDENTITE "Le ministère de l'intérieur"

CARTE D'IDENTITE   "Le ministère de l'intérieur"NOM : Le Ministère de l’intérieur

PRÉNOM : À la quête de l’objet...

SEXE : Des Anges. Histoire de filles (et de garçons !)

GENRE : Enquête anatomique. Drame hilarant.

OPTION : Psychanalytique

NÉ A : Guichet Montparnasse. 15 rue du Maine, à Paris, en 2005.

TAILLE : 1 h 15

SIGNE PARTICULIER : Adaptation des 51 premières pages du roman éponyme d’Alice Massat paru en 1999 aux éditions Denoël.

DOMICILE : Itinérant

DÉCOR : Tissus, voilages, malle et...dictionnaire.

PUBLIC : Spectacle pour adolescents et adultes.

TRACES : Paris, Avignon, Perpignan, Faulquemont

"Le ministère de l'intérieur"

Quel public ? Pour quelle diffusion ?

Cette pièce s’adresse à un public adulte ou adolescent dès l’âge de 13, 14, 15 ans.

Bien qu’elle traite avec beaucoup de légèreté des premiers émois amoureux et sexuels,
elle aborde en filigrane la question de la pédophilie.
Aussi s’adresse-t-elle de manière privilégiée aux animateurs des plannings familiaux,
des centres d’action sociale, ainsi qu’aux élèves de certaines classes de collèges
et de lycées.
Le “Ministère de l’intérieur” peut ainsi servir de médiation pour aider à libérer
la parole chez les adolescents et pré-adolescents . En pièce miroir, elle pourra
aider à répondre aux questionnements de ces derniers.

Chez les adultes, elle renverra chacun à sa propre histoire et permettra de revivre
avec émotion et légèreté cette période souvent encore tabou des premiers questionnements
relatifs à la différence des sexes.

Les avis de la presse et public rassemblés sur ce site donnent une assez bonne idée
de la manière...

Jean-claude DECOURT / UTOPIMAGES

Jean-Claude Decourt (réalisateur du film
Simplicité volontaire et décroissance 1) pour avoir inspiré Le travail
expliqué à mon chef !
Site web : www.utopimages.org

Entreprise BRINA WEB (Création de sites internet)

Entreprise BRINA WEB (Création de sites internet)Création de sites internet modernes, pratiques et fonctionnels :Créateur du site de Cécile CANALMail : contact@brina-web.frSite web :www.brina-web.fr

Théâtre "les ateliers d'Amphoux

Théâtre "les ateliers d'AmphouxLe Théâtre des Ateliers d’Amphoux poursuit avec un
certain entêtement (et un entêtement certain) ce qui le fonde depuis
1998 : accueillir ceux qui défendent les grands textes et ceux qui
entendent faire passer les voix nouvelles de l’écriture d’aujourd’hui.
Les Ateliers d’Amphoux persistent pourtant à accueillir des spectacles
Jeune Public parce qu’avant les grands textes ou les inflexions de
l’écriture contemporaine, il faut convaincre les plus jeunes que le
théâtre a quelque chose à montrer et à transmettre que, seul, il peut faire passer.
Les compagnies, les créateurs connaissent aujourd’hui des difficultés
que nous mesurons, que nous ressentons et que nous partageons avec
elles.

Site web : http://www.theatre-amphoux-avignon.com/

Mentions Légales


Mentions Légales


Créateur du site :

Mr LORIG Jean-philippe

BRINA WEB
84000 Avignon
Portable : 06.62.77.63.57
mail : contact@brina-web.fr

www.brina-web.fr

N°Siret: 525282810 00015

Dispensé d’immatriculation au registre du commerce et
des sociétés (RCS) et au répertoire des métiers (RM)

Hébergeur :

OVH 2, rue Kellermann
59100 Roubaix
RCS Roubaix-Tourcoing 424 761 419 00045

Responsable de la publication :

Cécile CANAL
Avignon
Association CRSE (CERET 66400)

MON PARCOURS

MON PARCOURS
Cécile Canal s'est formée au Lucernaire (Paris)
en suivant les cours d’art dramatique de Christian le Guillochet et de Luce
Berthommé, puis, a continué (et continue) de se perfectionner à travers la
découverte de méthodes et techniques, aussi différentes que variées (commedia
dell'arte, clown, chant, mime corporel, danse).

Depuis 2005,
elle se consacre à l’adaptation , à l'écriture et à l’interprétation de formes
monologuées. Son travail, à la croisée du théâtre documentaire et des
conférences gesticulées de Franck Lepage s'appuie toujours sur des textes
forts, rares et engagés. Loin du théâtre de constat, elle se plaît à visiter
des univers sonores à chaque fois plus variés et à faire entendre la parole
vivante de ceux qui croient que les utopies d'aujourd'hui ne sont rien d'autre
que les réalités de demain.

2005 - Le Ministère
de l'intérieur d'après le roman d'Alice Massat

2008 - La
Guerre n'a pas un visage de femme d'après le récit de Svetlana Alexievitch
Coup de
coeur de la LICRA ( Avignon...

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z