Sites web gratuits et Agence Web en ligne

Informations

Responsable :

(Président / Gérant / Autre)

Téléphone :

Fax :

Voir aussi : les autres sites web (Rhône 69)

Dernières actus du site internet :

QualificationsMembre du GEFIL (Groupement France Ingénierie Loisirs),

QualificationsMembre du GEFIL (Groupement France Ingénierie Loisirs),
Signataire de la Charte Nationale des Professionnels de l'Ecotourisme ,
Certification depuis 2004 par l'OPQIBI
(Organisme de Qualification de l'Ingénierie) pour les qualifications 501
« Etude de stratégie » et 502 « Etude opérationnelle et de
faisabilité » dans le domaine des loisirs, de la culture et du tourisme
(LCT).
Forme juridique : SARL au capital social de 11 007,35 euros
Léo FABRICINA : gérant mandaté
Thomas FAMELART : associé
Coordonnées : Adresse : 21, rue longue 69001 LYON
Téléphone : 04 72 26 48 75
Fax : 04 72 26 48 76
E-mails :

Léo FABRICINA : leofabricina@tourismeconseil.com
Thomas FAMELARD : thomas famelard@tourismeconseil.com


Références : Registre du Commerce : RCS Lyon B 385 296 850
N° de SIRET : 385 296 850 00048
N° de SIREN : 385 296 850
N° URSSAF : 920 101 037 130 001 011
Code APE : 741 G

Ingénierie touristique

Ingénierie touristique
et tourisme durable


Stratégies de développement touristique et plans d’actions opérationnels
Plans qualité, stratégie de marque
Études clientèle, faisabilité économique, marketing et mise en produits
Mise en place de démarches de tourisme durable
Évaluations et constructions de tableaux de bord du tourisme durable
Tourisme Enfants Famille - Concept ludiques.
Évaluations et constructions de tableaux de bord du tourisme durable
...

AGIR POUR UN TOURISME RESPONSABLE


A l'occasion du salon Mondial du
tourisme de Paris en mars 2001, et suite à de nombreuses réunions un groupe de
travail sur le tourisme responsable s'est mis en place. Ce groupe était composé
majoritairement de voyagistes, qui avaient fondé eux mêmes leur tour opérateur
et étaient fortement impliqués dans le tourisme éthique. Ils décidèrent
ensemble de présenter un document d'engagement au Sommet Mondial de
l'écotourisme au Québec. En septembre 2002 fort de leur sollicitation, ils ont
reçu une aide financière de l'Odit et du ministère de l'écologie.
De mars 2003 à février 2004,
d'importantes réunions, soutenues par le cabinet L&R France (qui a remporté
l'appel d'offre), ont permis d'élaborer des valeurs précises ainsi qu'une
plateforme commune d'actions.
En mars 2004 profitant du salon
mondial du tourisme on officialise la création de l'association ATR.
L'année suivante la décision a été
de mettre en place une certification « agir pour un tourisme
responsable ». En suit une demande a l'AFAQ ...
...

De nombreux codes éthiques ou

De nombreux codes éthiques ou
d’importantes actions de sensibilisations en faveur du tourisme responsable ont
été mises en place par des organismes internationaux et par des voyagistes en
voici quelques exemples:

• La coalition
internationale pour un tourisme responsable

La Coalition Internationale pour un
Tourisme Responsable est une association créée en 2007 à l’initiative de Swan
Falandry. La présidente de cette association est Véronique FAYARD, experte en
Tourisme et directrice d’Ekimundi (société de commerce équitable).

L'association se considère comme les
représentants d'un réseau international d'acteurs, engagés pour un tourisme
responsable travaillant dans des secteurs impactés par le tourisme. Soit 45
acteurs dans 52 pays à travers le monde engagé pour un tourisme responsable,
ainsi qu'un comité scientifique composé d'experts des trois piliers du
développement durable
Ses objectifs principaux sont:
-
Rassembler les compétences et les expertises des acteurs de
la société ...
...

L'étude sur la vison de ces formes

L'étude sur la vison de ces formesL'étude sur la vison de ces formes
alternatives du tourisme par les français se base principalement sur l'enquête
réalisé par TNS Sofres en partenariat avec Voyages-sncf.com et Routard.com de
2007 à Mars 2009 dans le cadre des éditions « les trophées du tourisme
responsable ».
Les objectifs de cette étude est de:
-
mesurer l'évolution de la connaissance de ce thème par les
français sur plusieurs années
- d'énumérer les
idées reçues et les principales attentes concrètes des voyageurs
- tirer des
conclusions sur les freins et les leviers de cette nouvelle forme de tourisme

On peut dire que le concept de
tourisme responsable est aujourd'hui connu, car prés de 3 voyageurs sur 5 ont
assimilé ce terme soit 60% des français interrogés. Ce qui correspond à une
importante augmentation par rapport à 2007 (27%) et 2008 (59%). La notoriété
est arrivée à maturité grâce plus particulièrement aux parisiens (73%) et aux
35-49 ans (69%).
De plus 81% des français sont
capables de définir cette ...
...

Le tourisme alternatif a été employé

Le tourisme alternatif a été employé
à partir des années 50, cette expression désigne plus précisément le voyageur
qui a fait le choix de s'éloigner du tourisme classique, traditionnel qui
concentre souvent aux mêmes endroits (hébergements ou sites touristiques) tous les
visiteurs. La recherche se situe donc vers une forme plus alternative de faire
du tourisme en faisant le choix d'un produit ou un service touristique qui ne
fait pas partie de la chaine touristique traditionnelle. Ce tourisme possède
une connotation éthique, et préserve tous les éléments qui constituent
l'identité d'un pays (culture, histoire, environnement …). Le tourisme
alternatif suppose également que les activités soient gérées en partie par les
populations locales.

Le tourisme alternatif regroupe un
peu toutes les autres définitions (que nous allons citer ci dessous) de cet
« autre tourisme ». En effet le nombre élevé de définitions ainsi que
la complexité du concept de ce nouveau type de tourisme, participe à la ...
...

Le domaine du tourisme peut lui

Le domaine du tourisme peut luiLe domaine du tourisme peut lui
aussi s'orienter vers un tourisme durable, en se basant sur les dimensions clés
du développement durable.
Les questions autour du tourisme
responsable sont apparues dans le plan de mise en œuvre du Sommet mondial du
développement durable de Johannesburg en 2002, rendu plus officiel par
l'organisation mondiale du tourisme (OMT), notamment dans le paragraphe 43,
consacré au tourisme. Elle en donne la définition officielle suivante:

"Les principes directeurs du
développement durable et les pratiques de gestion durable du tourisme sont
applicables à toutes les formes de tourisme dans tous les types de destination,
y compris au tourisme de masse et aux divers créneaux touristiques. Les
principes de durabilité concernent les aspects environnemental, économique et
socioculturel du développement du tourisme. Pour garantir sur le long terme la
durabilité de ce dernier, il faut parvenir au bon équilibre entre ces trois
aspects. »

En France, certains organismes ont
réfléchi ...
...

Le développement durable est apparu




















Le développement durable est apparu
durant les années 70, suite à la prise de conscience des effets négatifs de
l'activité humaine sur l'environnement. Mais plus précisément en 1968 lors du
Club de Rome. C'est un groupe de réflexion qui réunissait des scientifiques,
des économistes, des fonctionnaires nationaux et internationaux, ainsi que des
industriels de 53 pays. Ils traitaient les problématiques auxquelles doivent
faire face toutes les sociétés, sur le plan environnemental, social culturel,
technologique …

Le rapport Meadows commandé en 1970,
met en avant pour la première fois que les vertus de la croissance sont remises
en cause par une prise de conscience d'une pénurie prévisible des sources
énergétiques et des conséquences du développement industriel sur
l'environnement.
Les conclusions du rapport annoncent
un futur inquiétant pour l'humanité notamment la croissance importante et
rapide de la population, une malnutrition qui découle de la pauvreté et une
dépendance aux ressources ...
...

Le mot

Le motLe mot
« tourisme » est apparu au début XIXème siècle en Grande Bretagne.
Dérivé du français « tour », il désigne plus précisément les jeunes
Anglais, qui par plaisir, et agrément effectuaient le « Grand Tour »
de la France. Pour parachever leur éducation, ils sillonnaient les lieux
d'intérêts culturels et esthétiques.

Le tourisme s'est véritablement
développé après la seconde guerre mondiale. Le retour de la paix, l'évolution
de la production, de la productivité, et du pouvoir d'achat ont contribué au
bien être de la population. De plus l'allongement de la durée de vie,
l'abaissement de l'âge de départ à la retraite, la réduction hebdomadaire du
travail, l'augmentation de la durée des congés payés accroissent le temps
libre. L'élévation du niveau de vie a ainsi permis d'intégrer les dépenses de
loisir dans la consommation des ménages. L'arrivée massive des équipements et
des moyens de transport ont engendré la construction d'une offre touristique
permettant de répondre à la demande, et ...
...

MISE EN PLACE D'UN ÉVÉNEMENT

MISE EN PLACE D'UN ÉVÉNEMENT





Aventure du Bout du Monde est une association de voyageurs dont le but est de favoriser le voyage individuel ainsi que des échanges afin de mieux préparer les futurs périples. Les mots d'ordres sont de voyager dans le respect des pays visités de manière simple et naturelle.

L’association est présidée par M. Braquet, qui est également inspecteur Jeunesse et Sports du Vaucluse. Sa profession dans le secteur « jeunesse » apporte de nouvelles convictions partagées avec les différents membres de l’association. Ainsi, la volonté d’échanges déjà bien présente au sein d’ABM s’appuie sur la volonté de s’ouvrir au jeune public.

A cet enjeu social, s'ajoute le festival des Globe-trotters qui est l’événement principal de l’association. Il permet à des non-adhérents de découvrir et de profiter des valeurs d’ABM (le voyage et le partage).

Les adhérents reconnaissent une certaine force dans leur association grâce à la qualité d’écoute de leurs président concernant leurs diverses ... ...

ÉTUDE DE MARCHE DES SÉJOURS DE VACANCES

ÉTUDE DE MARCHE DES SÉJOURS DE VACANCESDans les années soixante, Pierre
Perret grâce à sa fameuse chanson populaire, a rendu les colonies de vacances
incontournables pour les enfants. Malgré le côté satirique de cette chanson qui
a suscité pour certains un véritable scandale, il a su de par son côté
malicieux rendre les « colos »
sympathiques aux yeux de tous.

Mais l’évolution de la société a
bouleversé le fonctionnement de ces
séjours. Ils sont devenus de plus en
plus professionnalisés, tout en préservant l’empreinte associative. En effet le
caractère social est toujours bien présent et l’accès au plus grand nombre
reste le projet majoritaire des associations organisatrices. Cependant on
constate que les coûts des séjours sont de plus en plus importants, conséquence
directe des adaptations qualitatives et réglementaires. D’un coté cela
s ‘explique par une société de plus en plus exigeante, surtout quand cela
concerne la protection des enfants, mais d’ un autre coté elle est dans
l’incapacité d’assumer les conséquences financières ...
...

MISE EN PLACE DE LA CERTIFICATION ATR










L’historique
de l’entreprise chemins du sud et le parcours de son créateur, Mr Nicolas
Desseaux sont indissociables. En 1983, Mr Desseaux, agriculteur dans les
Cévennes depuis 10 ans commence une formation
d’accompagnateur en moyenne montagne pour diversifier son activité en
accueillant des groupes dans son exploitation.
Suite à un refus de crédit pour accéder à la
propriété Mr Desseaux abandonne l’agriculture. L’obtention d’une prime de
mutation lui permet d’éditer son premier dépliant et de se lancer ainsi dans sa
nouvelle activité : accompagnateur de groupe en « libéral ». Il
propose deux circuits mais l’originalité de son projet est la randonnée sans
portage, ce qui est assez nouveau pour l’époque.
Passionné de culture italienne, il créer en 1988 le
circuit en Toscane qui deviendra son produit phare.
En 1990 il crée la marque « chemins du
sud » pour que ses randonnées soient plus facilement identifiables.
1994 est l’année de la grande évolution de cette
entreprise. Au vu de ...
...

Au cours de ces vingt dernières

Au cours de ces vingt dernières
années, suite à un développement de pratiques, de mythes et de discours en tous
genres, la nature s'est réaffirmée comme un élément culturel et idéologique
majeur pour la population urbaine. Dans cette recherche perpétuelle d'un
« ailleurs » spatial ou temporel, la notion d'aventure est le vecteur
principal d'un contact privilégié avec la nature, souvent par le biais
d'exploits sportifs.

Le tourisme sportif quand à lui est
un juste milieu entre les pratiques contemporaines plus ou moins extrêmes et la
tradition plus ancienne des voyages d'exploration.
Philippe BOURDEAU définit le
tourisme d'aventure comme un ensemble de pratiques de voyage organisé qui
intègrent de nombreux modes de déplacement motorisé ou non: véhicule tout
terrain, minibus, hélicoptère, moto neige, voilier, bateau, canoë, pirogue,
raft, randonnée équestre, traineau a chien, vélo tout terrain, randonnée
pédestre, randonnée à ski. Les frontières entre le sport et le tourisme ont
disparu, dû ...
...
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z