Sites web gratuits et Agence Web en ligne

Site web Somme Aviation 39-45

Club / Association sportive
Aéronautique

80300 WARLOY BAILLON
www.somme-aviation-39-45.fr

Informations

Responsable : Pierre Ben

(Président / Gérant / Autre)

Téléphone :

Fax :

Voir aussi : les autres sites web (Somme 80)

Dernières actus du site internet :

We received last september 2017 some good news from George Barclay throught...

We received last september 2017 some good news from George Barclay throught his son Jim. George Barclay celebrated his 94th birdthday last 2nd of May 2017, we send him our best wishes from France.

The George Barclay' s story


NZ423369 Warrant Officer George Stanley Barclay RNZAF (Retired)
New Zealander, George Stanley Barclay joined the Royal New Zealand Air Force (RNZAF) on 15th June 1941 and began his flying training in Tiger Moth aircraft at New Plymouth, New Zealand (NZ), on 6th September 1941. He left Auckland, NZ on 17th November 1941 on the Matson Line ship SS Monterey and, having crossed the Pacific Ocean, arrived in San Francisco on 1st December 1941. He then travelled by train via Vancouver to RCAF Saskatoon, Saskatchewan, Canada where he joined No 44 Pilots course on 5th December 1941. He completed his flying training on Cessna Crane aircraft at No 4 SFTS, was awarded his pilot’s ‘wings’ and was promoted to Sergeant on 27th March 1942. He then travelled by train to Halifax, Nova Scotia before boarding the RMS Andes to travel in a convoy of ships across the Atlantic Ocean, departing Canada on 3rd May 1942 and arriving in Liverpool, UK on 11th May 1942. He reported to No 3 Personnel Reporting Centre...

Translation of "Le Courrier Picard" article.

In 1943 Godefroy Handron, teenager was witness of the fall of a RAF Bomber. Lately, the propeller of the engine was found in his homestead.

In 1943, Godefroy Handron was 19. He was living then in the mansion of the village with the other members of his family, about 12 persons.
He will never forget the night of 8 to 9 april 1943 with good reason. « My father told me : Quick my boy the avenue of the mansion is on fire, go and fetch the firemen in Outrebois . So I ran accross the fields and i met the Mayor, Mr Alfred Laigle. » A twin engined bomber has just fallen, at about 50 meters for the Quesnel farm, in the Outrebois hamel.
A discovery has just plunged the octogenarian into his old memories. Almost seventy years later quite day for day, Daniel Sara, one of his nephew has unearthed the hub of the propeller and the license plate of the aircraft.
The aircraft was a Wellington, 166 Squadron of the RAF. The following day, the German came to pick up the aircraft, but they forget to take everything...

Translation of "Le Doullennais" article.

A British Bomber Crashed by a farm in the Quesnel district between Outrebois and Boisbergues

During the night of April 8/9, a three-engined* bomber crashed in flames near the farm belonging to Mr Haudron in the Outrebois area. Luckily the farmhouse was not damaged. The crew bailed-out after the aircraft was hit by flak and the bomber was totally destroyed and burnt out in the subsequent crash. It hit the ground with such tremendous force that some of the wreckage was found 100 metres from the crash point.
* Three engined bomber is a mistake written by the journalist in 1943, the Wellington bomber was a twin-engined one. We translated word for word to keep the authenticity.

PRÉAMBULE

La page que nous avons
publié ici pour l' association historique « Mémoire de
Doingt Flamicourt » est représentative de la difficulté que
nos associations historiques rencontrent parfois pour établir le parallèle entre les
témoignages recueillis et les rapports militaires existants. Ce
texte de M André Bauduin est la reproduction fidèle du récit d' un
témoin de la région qui a vu tomber un Focke Wulf Allemand dans le
bois de Douage près de Combles le 15 mars 1944. Cependant si la chute
de cet avion abattu par la chasse Canadienne fut effective à l'
endroit indiqué, il semble y avoir une inversion au niveau des
appareils et de leurs pilotes, suite à une information transmise par un internaute quelques jours après la parution de la page. Nous avons toutefois tenu à respecter le texte qui nous a été transmis par "La Mémoire de Doingt-Flamicourt" et vous pouvez continuer à le consulter sur cette page.

Les lieux de crash des
trois Focke Wulf et leurs immatriculations ont été clairement...

Association Mémoire de Doingt-Flamicourt le 16 juin 2010 - AB

Association Mémoire de Doingt-Flamicourt le 16 juin 2010 - AB

Publié par Somme Aviation 39-45 le 28 Août 2017

Moteur de M.S 406 de l’association «Somme- Aviation 39/45» exposé à Flamicourt...

Moteur de M.S 406 de l’association «Somme- Aviation 39/45» exposé à Flamicourt lors de l’exposition du 18 septembre 2011 sur les avions abattus dans le ciel en feu de notre région

Les roues du «Morane», de marque «Pallas» 6.50 x 2.80 Standard n°10 bis. (Made...

Les roues du «Morane», de marque «Pallas» 6.50 x 2.80 Standard n°10 bis. (Made in Switzerland), ont été récupérées par Gaston LAMANT, artisan chaudronnier à Flamicourt. Il les a montées sur un «traînard». (Diable à 2 roues) servant à emmener les blocs de pierres tombales à la marbrerie Bobeuf de Péronne.
Ces roues sont toujours là, elles ont servi pendant plus de 60 ans, elles sont toujours gonflées, il semble bien selon M. Georges BOBEUF qu'elles n'ont jamais été regonflées.

L' UNIQUE MORANE SAULNIER D3801 EN ÉTAT DE VOL DE NOS JOURS (Version Suisse du MS406)

Le seul
Morane Saulnier D3801 en état de vol (version Suisse du MS406) au monde nous vient de Bex en Suisse.
Piloté par Daniel KOBLET, de l'association Morane Charlie Fox, il porte
les couleurs du matricule N458, N°138, piloté durant le mois de Mai
1940 par le Commandant Marcel COADOU, Commandant en second du Groupe de
Chasse 1/2 Cigognes (Août 2017).

Le «Morane» sera laissé sur place alors que le pilote, indemne rejoint sa base.

Le «Morane» sera laissé sur place alors que le pilote, indemne rejoint sa base.
Peu après les allemands prenaient possession de l'aérodrome de Flamicourt. Les anglais avaient mis le feu aux dépôts de carburants et d'huiles avant de l’abandonner.

Atterrissage malheureux sur l'aérodrome de Flamicourt le 17 mai 1940. L’avion...

Atterrissage malheureux sur l'aérodrome de Flamicourt le 17 mai 1940. L’avion n° 709 Matricule n° L738. Escadrille G C II/6 il était piloté par le Sgt LINARD.
En mission de bombardement de l’aérodrome de Cambrai-Niergnies, il est poursuivi par un Heinkel 111, égaré, il atterrit en catastrophe sur le terrain de Péronne - Flamicourt, heurtant le toit d'un baraquement appartenant à une marchande de journaux. Il réussit à s’extraire de son appareil et se dirige vers la maison. En entrant dans la salle à manger, il est accueilli par la dame, revolver au poing. C'était Madame DOOLAEGHE-SCHMITH Francisca dite Madame Benjamin (1878 – 1960).

Le Morane–Saulnier 406 était un chasseur monoplace, numériquement le plus important...

Le Morane–Saulnier 406 était un chasseur monoplace, numériquement le plus important des chasseurs français. Sa maniabilité était excellente, mais elle ne suffisait pas à équilibrer le handicap de sa vitesse trop faible Vitesse maxi 486 km/h à 5 000m;
Autonomie: 800 km. Plafond: 9 400m. . Equipage: 1 pilote
Il était équipé d’un moteur Hispano-Suiza 12 Y 31. 12 cylindres 860 Ch.
Armement: 1 canon de 20m/m dans l’axe de l’hélice et 2 mitrailleuses de 12.7.
Le MS. 406 était
lent, se laissant même distancer par les bombardiers qu'il escortait,
et lorsqu'il entra en service il était déjà techniquement dépassé. Sa
lourde structure en faisait un véritable "veau" mais il pouvait
supporter d'énormes dégâts et continuer à voler et ramener sain et sauf
son pilote. Cependant sa maniabilité et sa robustesse en faisaient un
adversaire redoutable. Ils furent crédités de 175 victoires sur
l'ennemi.

Au début de la guerre, 572 exemplaires du MS. 406
qui avaient déjà été produits et équipaient...

Ce profil du Mustang P51 B est une tentative de reconstitution de l' appareil...

Ce profil du Mustang P51 B est une tentative de reconstitution de l' appareil qui s' est écrasé à Vraignes le 24 mai 1944
Ces avions pouvaient être équipé d' une verrière de type "Razorback" ou "Malcom" comme ci dessus
(Reconstitution réalisée par M Lespagnol de Somme Aviation 39-45)

Le "Préambule" et les notes concernant le 401 Squadron



Le "Préambule" et les notes concernant le 401 Squadron
ont été ajoutées par le Web Master
de Somme Aviation 39-45

Le F/O Robert Kitchener Hayward 27 ans

Le F/O Robert Kitchener Hayward 27 ans
crédité d' un FW 190
le 15 mars 1944

Sans en avoir la certitude, le rapport de combat

Sans en avoir la certitude, le rapport de combat
du 15 mars 1944
du Lieutenant Jackson Eddy "Jack" SHEPPARD, 23 ans (à droite)
est celui qui se rapproche le plus du témoignage recueilli par
l' association "Mémoire de Doingt Flamicourt".
Il est le mieux placé pour être crédité
de la victoire sur le FW dont nous relatons l' histoire.

F/O Sherk et Pierre Ben au Canada en 2007

F/O Sherk et Pierre Ben au Canada en 2007

Le rapport des Canadiens du 401 SQ concernant leur sortie du 15 Mars 1944

.

Voici ce qui figure à la page du 15 Mars 1944 sur le journal du Squadron :

Le 15 Mars, 4 F.W.190 furent détruits par les F/Ls J. Sheppard et A.F. Halcrow et les F/Os R.K. Hayward et D.D. Asleigh. Un FW 190 et un Me 109 furent de plus endommagés par le F/O Hayward. Un appareil de notre Squadron a fait un atterrissage forcé à cause d' une panne de moteur (celui de Sherk mentionné ci dessus).

Il n' est pas possible de désigner avec certitude le nom de celui qui a abattu le FW de Hans Mayer parmi les 4 pilotes mentionnés ci-dessus, mais nous connaissons le nom des pilotes victorieux ce jour là. Il existe un décalage par rapport au journal de la 7 JG/26 qui indique 3 FW abattus et un qui s' est écrasé seul au décollage, alors que le 401 Squadron revendique 4 victoires...... D' autre part il semble que les pilotes du 401 Squadron aient confondu le terrain de Cambrai Epinoy avec celui de Grévillers en rédigeant leur rapport, ce qui ne change rien quand au résultat final.

Article tiré de notre livre Doingt-Flamicourt sur les traces de son passé

Article tiré de notre livre Doingt-Flamicourt sur les traces de son passé
Mémoire de Doingt-Flamicourt
BAUDUIN André
trabau@wanadoo.fr
Téléphone 03 22 84 34 39


Mis en ligne par Somme Aviation 39/45 le 21 Août 2017

Le monument à la mémoire de Gontrand Gonnet



Le monument à la mémoire de Gontrand Gonnet

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z