Sites web gratuits et Agence Web en ligne

Site web peeetthesite

Site perso

89260 THORIGNY SUR OREUSE
club.quomodo.com/peetthtsite

Informations

Responsable :

(Président / Gérant / Autre)

Téléphone :

Fax :

Voir aussi : les autres sites web (Yonne 89)

Dernières actus du site internet :

Un traitement chirurgical des symptômes par implantation d'électrodes de simulation...

Un traitement chirurgical des symptômes par implantation d'électrodes de stimulation est disponible depuis
1998 en Europe, 2000 aux États-Unis. Il a été développé
chez l'homme par Alim-Louis Benabid et Pierre Pollak à Grenoble en 1993, suite à des études
menées sur le primate par Abdelhamid Benazzouz à Bordeaux. Cette technique de
stimulation cérébrale profonde réduit fortement les trois symptômes moteurs de
la maladie. Une électrode est implantée dans le noyau subthalamique, et un neuro-stimulateur y envoie des impulsions
électriques, ce qui semble rétablir le fonctionnement normal du système. Ce
traitement ne concerne qu'environ 10% des patients, du fait de la lourdeur de
l'opération et de critères d'inclusion très stricts (stade de la maladie,
sensibilité à la L-DOPA, âge...). Cette technique ne doit être réalisée que par
des équipes expertes. Elle permet d'obtenir de manière continue des effets
similaires à ceux de la L-DOPA et de limiter les dyskinésies
et fluctuations

...

jolie coupe!

jolie coupe!jolie coupe!

Traitement médicamenteux[modifier]
Actuellement, aucun médicament n'a démontré d'efficacité sur la progression de la maladie : il n'existe pas de traitement curatif de la maladie. Les traitements médicamenteux restent donc aujourd'hui encore purement symptomatiques (agissant sur les symptômes).
La L-DOPA est le
traitement le plus utilisé car le plus actif. Ce médicament va être transformé
en dopamine et utilisé par
l’organisme. La transformation se passe dans le système nerveux central mais
aussi dans tout l’organisme par la DOPA décarboxylase au niveau sanguin. Pour
cette raison, ce traitement est couplé à un inhibiteur de la décarboxylase
périphérique ou de la catéchol-O-méthyl transférase (COMT) qui permet de
diminuer la transformation périphérique et ainsi de diminuer les effets
secondaires tout en multipliant par 10 la disponibilité au niveau du système
nerveux central. Les effets secondaires comme des nausées ou des vomissements
sont devenus rares lorsque l'on
...

APRES L'OPERATION

APRES L'OPERATIONAPRES L'OPERATION
Le diagnostic doit être évoqué devant la constatation de symptômes bien particuliers :
Hypertonie musculaire extrapyramidale que l'on
appelle « plastique » par opposition à l'hypertonie spastique, c’est-à-dire qu'on a la
sensation de « tuyau de plomb » lors de la mobilisation passive du membre. Cette
rigidité peut céder par à-coups (aspect de roue dentée). L'attitude générale est
en flexion (Cyphose dorsale, membres
semi-fléchis) et donne un aspect penché en avant. Elle est augmentée par la manœuvre de Froment, persiste en décubitus (signe de l'oreiller).Tremblement de repos des
extrémités notamment du pouce : le patient
semble compter sa monnaie, ou rouler de la mie de pain. Il est lent et régulier,
pouvant plus rarement persister dans l'attitude. Classiquement, il disparait
lors des mouvements volontaires et du sommeil, est augmenté par les efforts de concentration
tels que le calcul mental, et respecte le cou et le chef mais peut toucher le
menton.Akinésie ...

Maladie de parkinson: Mon aventure,... Mon chemin de croix!

Maladie de parkinson: Mon aventure,... Mon chemin de croix!
Le dérèglement du système dopaminergique est une
caractéristique importante de cette maladie. Il existe dans certaines structures
du cerveau un déficit de dopamine
(un neurotransmetteur, molécule servant de
messager chimique entre deux neurones, synthétisée dans une terminaison
axonale ; le neurotransmetteur est libéré dans la fente synaptique en réponse à
un influx nerveux). Les altérations cérébrales ne se limitent pas seulement à la
sphère dopaminergique et de nombreux systèmes de
neurotransmetteurs (sérotoninergiques, cholinergiques, glutamatergiques, adénosinergiques ou
encore adrénergiques)
sont également atteints.
Il y a eu de très nombreux progrès dans la physiopathologie de la maladie à
la suite de la découverte de nombreux gènes impliqués dans des formes rares de
la maladie. Plusieurs structures cérébrales sont atteintes au cours de la
maladie. Les tubercules olfactifs et le locus cœruleus sont affectés en premier
rendant compte des troubles de l'olfaction et dutronc cérébral
...
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z