Sites web gratuits et Agence Web en ligne

Informations

Responsable :

(Président / Gérant / Autre)

Téléphone :

Fax :

Voir aussi : les autres sites web (Corse 20)

Dernières actus du site internet :

RéFORME DES RETRAITES


La solidarité bat en retraite
Les règles proposées par la réforme Delevoye

- L’âge légal reste à 62 ans mais celui du taux plein à 64 ans
- Si vous partez à 62 ans vous avez une décote de 10%
- Si vous partez à 64 ans, taux plein
- vous aurez 5% de surcote par année supplémentaire

Tout en sachant que ces règles évolueront selon l’espérance de vie (sous entendu 67 ans horizon 2035)

Soyons plus clair : à titre d’exemple :
Vous gagnez 1,5 SMIC : 300 000 € de cotisations sur toute votre carrière, vous avez donc acquis 30 000 points (10 € cotisés pour 1 point)

Le montant brut de votre pension (carrière complète) sera de
- 1375 € bruts à 64 ans (taux plein).
- 1306 € bruts à 63 ans (décote de 5 %)
- 1238 € bruts à 62 ans (décote de 10 %)
- si vous continuez jusqu'à 65 ans 1444 € et à 66 ans 1513 €

Chacun comprendra que c’est le montant perçu qui comptera et non l’âge de la retraite. Les 62 ans sont repoussés à 64 et pour vivre correctement il faudra rajouter 1 ou 2 ans de plus. Quel est le jeune qui...

La casse des services publics continue


Une stratégie concertée de privatisation du bien commun

Alors que le gouvernement :
poursuit la fermeture de lits, d’hôpitaux, de maternités, d’écoles, de postes, de classes, de services de l’État, de lignes de chemin de fer, du fret ferroviaire, de gares, de guichets et boutiques de vente des billets SNCF, etc. ;
réorganise les services de l’État en les fusionnant au niveau départemental, régional et national pour diminuer le nombre de fonctionnaires et faire des économies de fonctionnement, rendant ces services encore plus inaccessibles et éloignés des utilisateurs
veut privatiser Aéroports de Paris, les barrages hydrauliques, la française des jeux… jusqu’à la Caisse des dépôts et consignations qui vient de faire un premier pas vers la privatisation en se voyant imposer la comptabilité privé par les lois PACTE, ESSOC, ELAN… ;
abandonne l’administration du pays aux grandes sociétés privées bancaires, financières, industrielles ou de services (Action Publique 2022).

Alors que l’Assemblée Nationale...

Réforme des retraites : le niveau des pensions va baisser !


Jean-Paul Delevoye nous confirme une information essentielle : avec sa réforme, nos pensions vont chuter. Pourquoi ? Parce qu’il va mettre en place une « règle d’or » avec un blocage des ressources du système de retraites à son niveau actuel, soit 14 % du PIB. Et comme le nombre de retraité·e·s va augmenter de 35% d’ici à 2050, si les recettes du système sont bloquées, le niveau des pensions va donc être ajusté à la baisse.

A la dernière page de son dossier de presse, le sus-dit Haut Commissaire à la Réforme, avec une de ses simulations, nous dévoile les intentions de son commanditaire Mr Macron :
En partant à la retraite à 62 ans, Madame M., après 40 ans de travail, ne percevra que 52,6 % de son salaire de fin de carrière. À 64 ans : 62 % seulement. Il faudra attendre 66 ans pour toucher 72,1 % de son salaire de fin de carrière, c’est-à-dire ce que touchent en moyenne aujourd’hui les retraités.

Petit rappel : aujourd’hui, l’âge moyen de départ est de 62,4 ans, et la pension médiane représente...

quand Le 52e congrès valide le fonctionnement de notre usr 2b

quand Le 52e congrès valide                  le fonctionnement de notre usr 2b
Territoires, bassins de vie, activités sociales spécifiques : il y a beaucoup de place pour un militantisme cgt des retraité-e-s

L'organisation et le fonctionnement de notre usr 2b est en convergence totale avec une avancée du document d’orientation (voir ci dessous) qui met au centre de l’engagement le vécu de chaque retraité-e partant de ses besoins et de son cadre de vie. Cela ouvre la voie à une syndicalisation de masse pour peser localement et nationalement .

Extrait du document d’orientation 52è congres confédéral

7 syndiqués sur 10 le passage à la retraite se traduit par une désyndicalisation.

Il est impératif de l’anticiper. Pourtant la disparition du lien de subordination ne signifie pas la fin du besoin d’organisation collective.
« les retraités décident de leur activité, les actifs de la leur, un travail de convergence assure ensuite le toutes et tous ensemble.

Il y a un réel terreau pour développer un syndicalisme cgt. Bien souvent c’est à l’échelle territoriale, tant au niveau...

mardi 12 novembre : Grand débat sur la réforme des retraites


Actifs ou retraités, présents le 12 novembre
à la maison des associations ont débattu du projet gouvernemental convaincus qu'une grande mobilisation sera nécessaire pour que cette réforme ne voit jamais le jour.

Les retraités dans la journée des 30 ans de 1989


Bien plus qu’à nos Assemblées Générales nous étions plus de 80 retraités présents pour revivre les événements du plus grand conflit qu'ait connu la Corse.

Nous étions là pour revivre cette période, avec un petit brin de nostalgie.Mais aussi pour nous remémorer l’importance de ce mouvement, qui hier, posait les problèmes d’aujourd’hui.

Avec le temps, nous avons pu mesurer la justesse des revendications portées démocratiquement et dans l’unité, mais également les fausses solutions, qui, au fil des années, au titre de la fameuse solution globale, a exonéré et financé le patronat au détriment de l’ensemble de la population.

Ce constat nous donne l’occasion non seulement de témoigner mais aussi de continuer à faire vivre l’esprit de 89, celui de la réponse aux besoins en terme de pouvoir d’achat et d’emplois pour vivre mieux, travailler et décider en Corse.

journée festive pour les 30 ans du mouvement du printemps 1989 : un succès a renouveler !

journée festive pour les 30 ans du mouvement du printemps 1989 : un succès a renouveler !
Il y a trente ans, c'était le printemps social de 1989

Entre 200 et 250 camarades venus de toute la Corse, se sont donné rendez-vous, le 8 juin dernier au CCAS de Borgu pour évoquer, et, pour certains découvrir, l'ampleur et l'impact de ce qui reste encore aujourd'hui le plus grand conflit social qu'ait connu la Corse.

Au programme : une projection d'archives de ce mouvement (qui dura 71 jours !) suivi d'un débat autour du syndicalisme, de son évolution, et de la force que constitue l'unité de toute une population mobilisée. De l'unité aussi des organisations syndicales que la CGT a su conquérir et maintenir tout au long du combat.

A l'évocation de ces journées de lutte, on sentait l'émotion qui pointait dans la voix des quelques acteurs présents, toujours syndiqués et actifs aujourd'hui dans des structures … de retraités de la CGT.
Et pour les plus jeunes, les actifs d'aujourd'hui, l'étonnement, mêlé d'émerveillement, à la découverte de ce qui fut un moment historique majeur du mouvement...

COMMUNIQUE DES 9 ORGANISATIONS NATIONALES DE RETRAITé-e-S


Communiqué

Annonces du Président de la République :
demi-mesures, l’injustice perdure !

Les 9 organisations nationales de retraités ont pris connaissance des annonces du président de la République concernant entre autres mesures, la revalorisation des pensions de retraite et le financement de la perte d’autonomie. Elles tiennent à faire part de leur forte déception et constatent que E. Macron ne répond que très partiellement aux revendications des retraités.

Sur la question de l’indexation, les responsables politiques de la majorité semblent avoir reçu le message envoyé par les milliers de retraités mobilisés pour la 7° fois le 11 avril dernier. Leur colère a été perçue, ce qui a amené le premier ministre à annoncer au début de l’année un recul sur l’application de la hausse de la CSG et le remboursement en mai des sommes trop perçues. Cette colère conduit maintenant le président de la République à annoncer un retour à l’indexation des pensions sur l’inflation en deux temps. Cela ne va pas...

12 mars : Bref compte rendu de l'AG des retraités CGT de haute corse

12 mars : Bref compte rendu de l'AG des retraités CGT de haute corse
C'est le 12 mars que s'est tenue l'assemblée générale de notre USR.

Nous étions aux alentours de 70, au centre de la CCAS César Fazzini, pour nous retrouver et pour débattre de la situation que connaissent les retraités du fait de la politique menée par Emmanuel Macron depuis bientôt deux ans.

Après un court rapport présenté par Jean Claude Graziani, qui reprenait notre activité pour l'année écoulé - les nombreuses manifestations et distributions de tracts à la population, et qui traçait des perspectives, le débat s'est engagé sur les difficultés et les injustices subies du fait de cette politique.

Nous avons débattu de la réalité du mouvement des gilets jaunes et de la capacité qu'il avait eu à remettre sur la scène médiatique la question sociale. Dans ce contexte, la discussion a également porté sur la nécessité de renforcer notre USR CGT comme force organisée afin d'améliorer son efficacité.

L'AG fut également l'occasion de réaffirmer nos revendications, tant nationales que locales :
L’indexation...

indecosa cgt : baisse des prix, on attend des actes ...

communiqué

Notre association de consommateurs n'est ni invitée ni convoquée pour discuter des prix en Corse. Or, nous constatons, depuis quelques semaines, des hausses de prix inconsidérées dans l’alimentaire. Nous rappelons que sur ces produits le taux de TVA est de 2.5% au lieu de 5.00% sur le continent.
Il apparaît donc qu'une baisse du taux de TVA ne veut surtout pas dire baisse des prix mais sûrement hausse des marges bénéficiaires.
Prenons un exemple aberrant :
Course faite le 27/02/2019 magasins Leclerc Bastia, Casino Toga
Farine de châtaigne origine Ardèche AOC bio, Marques :
Clément Faugier 1kg prix corse 19.71 €, prix en Ardèche 8.50 €
Exquise Ardeche 1kg prix corse 19.71 €, prix en Ardèche 8.90 €
La petite châtaigne 1kg prix corse 15.00 €, prix en Ardèche 10 €
D’où l’intérêt pour les consommateurs de ne plus acheter dans ces hypers et de commander sur Internet auprès de ces petits producteurs ardéchois car, en raison de la pénurie, notre farine insulaire atteint des sommet à 25.00 €...

mobilisations du 19 mars


Pour répondre à l’urgence
sociale tous en grève et dans la rue.

Manifestation le 19 mars 2019
10H30 Préfecture.

Les colères qui s’expriment à travers les mobilisations des salariés du public, du privé, les retraités et les gilets jaunes sont totalement légitimes. Ce sont nos emplois, nos conditions de travail et de vie, notre santé, et tous nos services publics qui sont menacés par les politiques menées.
Ce gouvernement malgré la colère qui monte dans le pays continue d’afficher sans scrupule sa politique au service des plus riches et du grand patronat.
Alors que 9 millions de français vivent sous le seuil de pauvreté, dont 3 millions qui ont un travail, le gouvernement accorde chaque année 260 milliards d’euros d’argent public aux grandes entreprises sous diverses formes, alors que ces dernières ont versé en 2018 57 milliards de dividendes à leurs actionnaires.
« Un pognon de dingues » !!!

En Corse, la vie chère et les bas salaires frappent très durement près de la moitié de la population....

election cse OFFICE HYDRAULIQUE DE CORSE : la cgt premier syndicat

Hier, 20 février 2019, se déroulaient les élections professionnelles à l'Office Hydraulique de Corse. Les agents votaient pour la mise en place du CSE dans leur structure.
La CGT arrive en tête avec 87 suffrages et 43,71%.
Félicitations à tous les camarades qui ont œuvré pour obtenir cet excellent résultat. Bravo et forza CGT
________________________________________________

Non à la casse sociale à la MeridionalE !

Non à la casse sociale à la MeridionalE ! COMMUNIQUE

L'union régionale CGT de Corse exige des pouvoirs publics et principalement de la CdC de mettre tout en oeuvre afin d'éviter le naufrage économique et social qui se prépare. Les compagnies Corsica Linea et Méridionale possèdent les bateaux et les équipages nécessaires pour accomplir un service public de qualité. Rompre ce partenariat qui fait ses preuves chaque jour est inadmissible et condamnable. Au delà des marins qui risquent de perdre leur travail, c'est aussi toute l'économie insulaire, notamment les consommateurs et de nombreux transporteurs qui feraient les frais de la situation de monopole par la compagnie privée Corsica Linea.
Ceux qui pensaient que la mort de la SNCM et la disparition de ses centaines d'emplois en Corse ouvriraient une ère de progrès social et économique en sont pour leurs frais. Mais pour la cgt l'heure n'est ni à la polémique ni aux règlements de compte.
La CGT de Corse demande au président de l'exécutif de mettre sans délai autour de la table les...

après le 5, le 10, faisons du 17 décembre 2019, une grande journée de mobilisations

après le 5, le 10, faisons du 17  décembre 2019, une grande journée de mobilisations Tous perdants
retrait du projet !

Le mardi 17 décembre
tous ensemble
à 10 h au palais de Justice

Le 1er ministre confirme, en les aggravant, les propositions du rapport Delevoye.

Sourd aux exigences de millions de salariés, le gouvernement a fait le choix du sacrifice de la jeunesse en modifiant et en portant l’âge pivot à 64 ans dès l’année prochaine.

Nous sommes tous touchés. Le gouvernement tente de diviser les salariés y compris dans la même entreprise, instituant de fait une individualisation du système des retraites.

De plus, en sacralisant les leviers de financement à 14% du PIB, alors que sont attendus 6 millions de retraitables supplémentaires d’ici 2042, il indique clairement que la valeur d’ajustement sera la valeur du point, donc la baisse généralisée de toutes les retraites.

C'est pour cela que nous devons être
des millions dans tout le pays.
Et des milliers à Bastia !

lire notre tract ... celui de l'UD CGT 2B

HISTOIRE


De Gérard NOIRIEL, « Une histoire populaire de la France », une somme, fruit de 40 années de recherches historiques, consacrées aux classes populaires. Sans priviliégier le point de vue des dominés, Noiriel s'est attaché à analyser la domination « comme ensemble des relations de pouvoir qui lient les hommes entre eux ». Et c'est ainsi qu'il expose une large fresque de l'histoire du peuple français, allant de la guerre de Cent ans à … Emanuel Macron ! Il a compilé, dans un ouvrage accessible à tous, les multiples recherches d'historiens, sociologues, philosophes, tous convoqués pour illustrer un propos rigoureux dans la forme et étayé de références faisant autorité dans la communauté des historiens de métier.
Quelques exemples, pris au hasard, dans ce volume de 800 pages : On découvre que les guildes du Moyen Age, organisées par métiers, ont été les instruments de mobilisation des ouvriers pour animer les grèves, fréquentes entre 1245 et 1320 (au moment de la construction des grandes cathédrales)....

defendre et renforcer la secu, notre bien commun

defendre et renforcer la secu, notre bien commun
Contre la future réforme des retraites, la casse de la protection sociale, les dérives financières des mutuelles, nous devons défendre et renforcer notre bien commun qu'est la Sécurité Sociale

lire ici notre dossier

___________________________________________

Projet de loi Santé...

LA LOI
SANTE N’EST PAS AMENDABLE
IL
FAUT UNE LOI-CADRE POUR UNE POLITIQUE DE SANTE

Répondre aux problèmes de santé aujourd’hui.

Si les maladies infectieuses ont diminué en France
comme dans le monde grâce aux progrès des sciences médicales, les maladies
chroniques ne cessent d’augmenter.

La France dispose d’un bon indicateur pour prendre la
mesure de l’épidémie de maladies chroniques, celle-ci est fournie par les
statistiques des affections de longue durée (ALD) du régime général de
l’Assurance Maladie qui couvre 90 % de la population française.

En 2009, les principales ALD concernent les affections
cardio-vasculaires (3,3 millions), les cancers (1,8 million), le diabète (1,8
million) et les affections psychiatriques de longue durée (1 million), soit 73
% de la totalité. L’évolution démographique ne peut expliquer cette situation.
En effet, si la population du régime général a progressé de 21 % entre 1990 et
2008, les affections cardio-vasculaires et cancers ont augmenté quatre fois
plus...

un 1er ministre sourd et entêté

un 1er ministre sourd et entêté
Pour la 22eme fois depuis décembre 2017, la CGT a rencontré le gouvernement à propos de notre système de retraite.
La CGT a insisté sur plusieurs points afin d’améliorer notre système actuel par répartition et solidaire.
Visiblement le 1er ministre n’a pas entendu les attentes de la majorité des citoyens. Et le président de la République, enfermé dans son monde virtuel, pense avoir raison tout seul.

La CGT appelle à poursuivre et à amplifier les mobilisations et la grève dès le 5 décembre prochain pour mettre en échec des mesures qui détruisent le système de retraite et qui ouvrent la porte à la capitalisation.


ici, le dossier de la confédé
______________________________________

CONTRE LA hausse du prix des carburants

CONTRE LA hausse du prix des carburants
Mobilisation contestant la hausse du prix des carburants

Une forme d'action inédite et largement partagée

La forme d'action (blocage des routes) en dit long sur la colère que cette hausse suscite dans la population. Elle est légitime. Elle focalise toutes les rancoeurs que ce gouvernement de valets de la finance fait subir à une très large majorité de nos concitoyens.

Car la transition écologique n'est qu'une forme de rhétorique dilatoire dans la propagande du pouvoir (à preuve : la démission de Nicolas Hulot). Leur fumeuse communication sur ce thème ne sert qu'à camoufler les juteux profits des compagnies pétrolières (qui, à l'occasion organisent une pénurie ciblée), les marges substantielles des distributeurs et enfin cette nouvelle gabelle que constituent la taxe TIPP de l'Etat.

Tout cela sur le dos de millions de citoyens dont l'automobile demeure le seul moyen de locomotion qui permet, à la plupart, d'être à la disposition d'un employeur, ou qui est, pour d'autres, l'indispensable outil...

HAUSSE DES TARIFS DEPENDANCE DANS LES EHPAD DE HAUTE CORSE

HAUSSE DES TARIFS DEPENDANCE DANS LES EHPAD DE HAUTE CORSE
La collectivité territoriale fait les poches des personnes dépendantes de Haute Corse

Mauvaise surprise pour les personnes âgées résidant en EHPAD et leurs familles : sous prétexte d'alignement sur les tarifs déjà pratiqués en Corse du Sud, le président du Conseil exécutif a pris en catimini un arrêté instaurant le doublement du GIR (indice sur la base duquel sont calculés les tarifs dépendance, par exemple dans les EHPAD ) en Haute Corse.

Exemple : pour une personne au GIR 3 (dépendance moyenne) cela revient à une augmentation d'environ 380 euros/mois. Et oui vous avez bien lu!

Une partie de cette augmentation peut être prise en charge par l'APA, mais le ticket modérateur, restant dans tous les cas à la charge des familles, a doublé lui aussi entraînant une augmentation non prise en charge de 150 € mensuels.

Cerise sur le gâteau: la décision n'ayant été communiquée que cet été mais prenant effet le 1er janvier 2018, les 150€/mois se transforment en 300€ mensuels pour la fin de cette année...

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z